UNE MÈRE (NOËL) IN­DIGNE

Dans Mé­chant père Noël 2, Ka­thy Bates in­carne la mère de Willie, le père Noël dé­pra­vé joué par Billy Bob Thorn­ton. Et Ka­thy Bates a pris un ma­lin plai­sir à jouer ce per­son­nage haut en cou­leur, bien pire en­core que son fils, dans ce film tour­né à Mon­tréal.

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Ma­lik Co­che­rel Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Des rôles tor­dus, Ka­thy Bates en a joué plu­sieurs du­rant sa longue car­rière, de l’in­ou­bliable An­nie Wilkes dans Mi­se­ry, à Ma­dame Ma­rie Del­phine LaLau­rie dans la sé­rie Ame­ri­can Hor­ror Sto­ry. Mais comme elle l’a confié en en­tre­vue avec Le Jour­nal, elle n’avait «ja­mais in­ter­pré­té un per­son­nage aus­si dé­viant» que dans Mé­chant père Noël 2, la suite très at­ten­due de la co­mé­die à suc­cès sor­tie en 2003. «C’est le fun de pou­voir jouer un per­son­nage comme ça qui n’a ab­so­lu­ment au­cun filtre et qui n’a au­cun res­pect pour per­sonne», ex­plique-t-elle.

TELLE MÈRE, TEL FILS

Dans le film, Ka­thy Bates in­carne donc Sun­ny, la mère ta­touée que Willie (Billy Bob Thorn­ton) avait per­due de vue et qu’il n’est fran­che­ment pas ra­vi de re­voir. Si le fils n’est pas un exemple, la mère ne vaut pas mieux (elle par­tage le même pen­chant pour la bou­teille et les ju­rons que son fils). Et si le film re­pousse en­core plus loin que le pre­mier Mé­chant père Noël les li­mites de l’in­dé­cence, on le doit beau­coup aux échanges de coups et autres ama­bi­li­tés entre Willie et Sun­ny, qui passent le plus clair du temps à se chi­ca­ner.

«Ce que j’aime chez elle, c’est qu’elle se sent ab­so­lu­ment libre de dire ou de faire ce qu’elle veut. C’est un per­son­nage vrai­ment haut en cou­leur», com­mente l’ac­trice, qui ajoute avoir ado­ré le pre­mier film. «Je l’ai vu tel­le­ment de fois que je ne peux pas me sou­ve­nir du nombre exact. Je ne di­rais pas que c’est le film de Noël idéal, mais ça fait du bien de voir un film comme ça pen­dant les Fêtes.»

UNE ÉTOILE ET DES LARMES

À l’écran, la chi­mie fonc­tionne par­fai­te­ment entre Ka­thy Bates et Billy Bob Thorn­ton, qui se connaissent de­puis un cer­tain temps. «On avait dé­jà tour­né en­semble le film Pri­ma­ry Co­lors (en 1998). Et puis on vient un peu du même coin. Je suis de Mem­phis, et lui vient de l’autre cô­té de la ri­vière, dans l’Ar­kan­sas», confie-t-elle. Fin sep­tembre, Billy Bob Thorn­ton était d’ailleurs à ses cô­tés, lors­qu’elle a en­fin re­çu son étoile sur le cé­lèbre Walk of Fame à Hol­ly­wood.

Quand on lui re­parle de ce mo­ment, l’ac­trice ap­pa­raît en­core très émue. «Je n’ar­rive tou­jours pas à le croire en­core au­jourd’hui, dit-elle. J’ai cette pho­to de ma tante Lee et moi de­vant le Grau­man’s Chi­nese Theatre (la cé­lèbre salle de ci­né­ma sur Hol­ly­wood Bou­le­vard). Et mon étoile est à même pas 20 mètres de l’en­droit où on a pris cette pho­to en 1956, alors que j’avais huit ans. Il ne s’agit pas que d’une étoile pour moi. C’est aus­si un rap­pel de tout ce que ma tante a fait pour moi, de tout le sou­tien qu’elle m’a ap­por­té.»

Les larmes aux yeux, Ka­thy Bates a éga­le­ment confié au Jour­nal qu’elle de­vait à cette même tante ses meilleurs sou­ve­nirs de Noël. «Elle tra­vaillait dans une li­brai­rie, alors elle m’of­frait tou­jours plein de livres pour en­fants qu’elle em­bal­lait sé­pa­ré­ment pour que j’aie plein de ca­deaux à ou­vrir. Je me vois en­core en train de les dé­bal­ler, avant d’al­ler dans ma chambre pour les lire.» Mé­chant père Noël 2 est pré­sen­te­ment en salles.

Willie (Billy Bob Thorn­ton) re­trou­ve­ra sa mère Sun­ny (Ka­thy Bates) dans Mé­chant père Noël 2.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.