CROISIÈRE TOUT COM­PRIS À CU­BA

LA HAVANE, Cu­ba | On vi­site trop sou­vent Cu­ba en se concen­trant sur ses plages et ses hô­tels tout com­pris sans prendre le temps de dé­cou­vrir ses villes et leur riche his­toire.

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Lise Gi­guère

Une croisière à bord du Ce­les­tyal Crys­tal comble ces la­cunes en of­frant un cir­cuit unique et ori­gi­nal, per­met­tant une in­cur­sion au coeur de cette des­ti­na­tion qui ne res­semble à au­cune autre.

De­puis que l’ex-pré­sident Oba­ma a ré­ta­bli les re­la­tions di­plo­ma­tiques, en 2015, Cu­ba est en ef­fer­ves­cence et les tou­ristes af­fluent. Il y a eu plus de quatre mil­lions de vi­si­teurs en 2016, une aug­men­ta­tion de près de 14,5 % par rap­port à 2015. Dé­sor­mais, cette île oc­cupe le deuxième rang des destinations les plus vi­si­tées des Ca­raïbes.

«Cu­ba est à la mode, ex­plique Juan Car­lo aux tou­ristes al­le­mands, fran­çais et amé­ri­cains qu’il guide. Tout le monde at­tend de voir ce qui va se pas­ser et veut voir Cu­ba avant qu’elle ne change trop». Puis il ajoute: «Les Canadiens et les Mexi­cains de­meurent les pre­miers dans nos coeurs, ce sont les deux seuls peuples qui ne nous ont ja­mais aban­don­nés.»

UN PAYS EN EF­FER­VES­CENCE

Le 21e siècle réus­sit bien à Cu­ba qui se ré­veille et s’éver­tue à mettre ses charmes en va­leur. Un peu par­tout, les vieilles pierres sont net­toyées, ra­fraî­chies et re­trouvent les cou­leurs écla­tantes d’au­tre­fois. Dans les rues, des mo­dèles de voi­ture ré­cents cô­toient dé­sor­mais les au­tos des an­nées 1950, plus ru­ti­lantes que ja­mais. À leur bord, les tou­ristes s’en­tassent pour dé­cou­vrir l’ar­chi­tec­ture et l’his­toire mou­ve­men­tée de cette île mar­quée par la co­lo­ni­sa­tion es­pa­gnole, l’es­cla­vage, l’in­dé­pen­dance, la créa­tion d’une ré­pu­blique et la ré­vo­lu­tion.

Mais, en­core plus que ses plages, ses baies, ses mon­tagnes, son ar­chi­tec­ture, sa mu­sique, son rhum ou ses ci­gares, ce sont les Cu­bains – qui ont su gar­der l’île vi­vante quand l’in­fra­struc­ture s’est ef­fon­drée – qui im­pres­sionnent et touchent le coeur.

TROIS ES­CALES À CU­BA

L’iti­né­raire de huit jours à bord du Ce­les­tyal Crys­tal com­prend deux jours en mer et trois es­cales à Cu­ba: à San­tia­go de Cu­ba, ber­ceau de la ré­vo­lu­tion et lieu de sé­pul­ture de Fi­del Cas­tro; à Cien­fue­gos, la plus ca­ri­béenne des villes cu­baines; et à La Havane, ca­pi­tale de l’île et vé­ri­table mu­sée à ciel ou­vert avec ses tré­sors ar­chi­tec­tu­raux hé­ri­tés de l’Es­pagne du Siècle d’or. Le na­vire s’ar­rête deux jours et une nuit dans la ca­pi­tale.

Une qua­trième es­cale à Mon­te­go Bay, en Ja­maïque, per­met aux Amé­ri­cains d’em­bar­quer et à ceux qui sont dé­jà à bord de dé­cou­vrir la deuxième plus grande ville de cette île an­tillaise.

À no­ter que le na­vire fai­sait au­pa­ra­vant es­cale à Pun­ta Frances (sur l’île de la Jeu­nesse) et, plus ré­cem­ment, à Ma­ria La Gor­dia. Mal­heu­reu­se­ment, pour des rai­sons en­vi­ron­ne­men­tales (Cu­ba est une île co­ral­lienne), ces es­cales ont été an­nu­lées.

Pour cette même rai­son, il faut un na­vire de pe­tit ton­nage pour ac­cos­ter dans des ports comme San­tia­go de Cu­ba ou Cien­fue­gos. Le Ce­les­tyal Crys­tal est d’ailleurs le seul na­vire à of­frir des es­cales dans d’autres villes que La Havane et il pro­po­se­ra dé­sor­mais ce cir­cuit toute l’an­née.

Le Ce­les­tyal Crys­tal offre des croi­sières au­tour de Cu­ba; c’est le seul na­vire à pro­po­ser trois es­cales dif­fé­rentes au­tour de l’île.

La ma­jo­ri­té des ca­bines n’a pas de bal­con.

Vue sur la baie de San­tia­go de Cu­ba du haut de la for­te­resse El Mor­ro. Mar­chande de fleurs et de pou­pées à la place de la Ca­thé­drale, à La Havane.

La Havane vue de la mer.

Le Pa­la­cio del Valle, avec son ar­chi­tec­ture éclec­tique, est de­ve­nu le sym­bole de la ville de Cien­fue­gos.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.