SHIR­LEY MACLAINE FOR­MI­DABLE

The Last Word ∂∂∂∂∑∂ À 82 ans, le moins qu’on puisse dire, c’est que Shir­ley MacLaine a du cou­rage à re­vendre. L’ac­trice os­ca­ri­sée n’a peur de rien, pas même d’abor­der un rôle de vieille femme aca­riâtre qui se met en sous-vê­te­ments, et sans sa per­for­mance

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie

Har­riet (Shir­ley MacLaine) passe son temps à cri­ti­quer les autres. Per­sonne ne trouve grâce à ses yeux dans ce film écrit par Stuart Ross Fink et réa­li­sé par Mark Pel­ling­ton. Un jour, après avoir fait une over­dose «ac­ci­den­telle» de pi­lules, elle dé­cide de rendre vi­site à Anne Sher­man (Aman­da Sey­fried), jeune femme res­pon­sable de la ru­brique né­cro­lo­gique du jour­nal lo­cal. C’est que le pa­tron de la pu­bli­ca­tion doit quelques ser­vices à Har­riet, an­cienne di­rec­trice d’une agence de pub. Notre pro­ta­go­niste em­bauche donc Anne pour qu’elle ré­dige sa nécrologie se­lon ses propres in­di­ca­tions.

Con­trô­lante (et c’est un eu­phé­misme), voire ma­ni­pu­la­trice, Har­riet se met donc en tête d’ex­pli­quer à Anne ce qu’elle veut qu’elle écrive. Elle lui four­nit des té­moins de sa vie, qui n’ont rien de bien sym­pa­thique à dire sur elle. Peu à peu, les deux femmes de­viennent «amies» et Anne en ap­prend un peu plus sur son exis­tence. Sa fille (Anne Heche, mé­con­nais­sable) ne l’a pas vue de­puis 20 ans. En outre, Har­riet a pas­sé sa vie pro­fes­sion­nelle à ten­ter de s’im­po­ser dans un mi­lieu ex­clu­si­ve­ment mas­cu­lin.

Pa­ral­lè­le­ment, la vieille dame dé­cide – pour don­ner du re­lief à sa nécrologie – de prendre Bren­da (AnnJe­wel Lee Dixon) sous son aile. La fillette de neuf ans jure comme un char­re­tier, n’a pas froid aux yeux et se ré­vèle être par­ti­cu­liè­re­ment ré­tive à toute forme d’au­to­ri­té… comme Har­riet! On se doute bien que le trio va dé­ve­lop­per une re­la­tion par­ti­cu­liè­re­ment si­gni­fi­ca­tive, et ce, grâce à des si­tua­tions toutes plus alam­bi­quées les unes que les autres.

Au mi­lieu des in­co­hé­rences scé­na­ris­tiques, des rires lors de plai­san­te­ries bien pen­sées, on trouve de pe­tites perles dans The Last Word. Por­té par une Shir­ley MacLaine par­faite – fil­mée avec beau­coup de ten­dresse par Mark Pel­ling­ton –, le film de 108 mi­nutes est tou­chant à plus d’un titre. Hom­mage aux femmes de tête, ré­flexion sur la mort et le bi­lan de la vie, por­trait de trois gé­né­ra­tions de femmes fortes cha­cune à leur ma­nière, The Last Word conti­nue de char­mer bien après la pro­jec­tion.

Shir­ley MacLaine in­carne Har­riet, une an­cienne di­rec­trice d’une agence de pub qui se lie d’ami­tié avec la res­pon­sable de la ru­brique né­cro­lo­gique du jour­nal lo­cal.

Film de Mark Pel­ling­ton.

Avec Shir­ley MacLaine, Aman­da Sey­fried et Anne Heche

Anne Heche in­carne la fille d’Har­riet, qui ne lui parle plus de­puis 20 ans. Anne (Aman­da Sey­fried), Har­riet (Shir­ley MacLaine) et Bren­da (AnnJe­wel Lee Dixon).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.