POUR EN FI­NIR AVEC L’IMAGE DE BUM

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Mat­thieu Lé­vesque

Théâtre, té­lé­vi­sion, ci­né­ma, danse, chant, mu­sique: Hu­bert Proulx est l’un des ar­tistes les plus po­ly­va­lents de sa gé­né­ra­tion. L’ac­teur et père de 38 ans, qui est de re­tour dans la pièce de théâtre Pour réus­sir un pou­let, fait le point sur sa car­rière.

Après avoir connu un grand suc­cès pu­blic et cri­tique en 2014, la pièce de théâtre Pour réus­sir un pou­let, écrite et mise en scène par le co­mé­dien Fa­bien Clou­tier, fait un re­tour en force. Hu­bert Proulx re­prend avec plai­sir son per­son­nage dans cette tra­gi­co­mé­die sui­vant le des­tin de deux amis un peu pau­més qui tentent de se sor­tir de la mi­sère en ac­cep­tant dif­fé­rents pe­tits em­plois et qui se re­trouvent dans le pé­trin.

«Ce per­son­nage re­pré­sente un beau dé­fi pour moi. D’abord parce que Fa­bien l’a créé en pen­sant à moi. Nous sommes amis de­puis 19 ans et nous sommes comme des frères, alors il est très exi­geant. La pres­sion est grande. Le texte est aus­si très dif­fi­cile à maî­tri­ser. En vieillis­sant, j’ai plus de dif­fi­cul­té à ap­prendre les textes, et ça me rend ner­veux. Mais d’un autre cô­té, j’ai plus d’as­su­rance au ni­veau de mon jeu, de ma pro­fon­deur.»

Après avoir été pré­sen­tée au Théâtre Pé­ri­scope de Qué­bec, Pour réus­sir un pou­let, qui a va­lu à Fa­bien Clou­tier le Prix lit­té­raire du Gouverneur gé­né­ral en 2015, fe­ra en­suite une es­cale à La Licorne jus­qu’au 8 avril, avant de par­tir en tour­née tout le mois d’avril.

DES RÔLES DIF­FÉ­RENTS

De­puis ses dé­buts, Hu­bert a cu­mu­lé les pro­jets au théâtre, à la té­lé­vi­sion et au ci­né­ma. Le co­mé­dien ad­met qu’il a été choyé, mais il pré­cise qu’il ne tra­vaille peut-être pas au­tant qu’on le croit.

«Je suis chan­ceux, mais en même temps, j’ai aus­si connu des pé­riodes creuses. On m’a beau­coup vu à la té­lé l’an der­nier, mais c’étaient toutes des sé­ries que j’avais tour­nées de­puis un bout de temps. En vé­ri­té, je n’ai presque pas tra­vaillé de l’an­née. J’ai aus­si vé­cu une sé­pa­ra­tion, alors ça n’a pas été une an­née fa­cile. J’ai une belle car­rière très di­ver­si­fiée, mais je n’ai pas at­teint tous mes ob­jec­tifs.»

Quand on lui de­mande quels sont ses ob­jec­tifs, Hu­bert hé­site avant de ré­pondre: «C’est da­van­tage un désir qu’un ob­jec­tif, mais je veux me dé­faire de mon image de bum qu’on m’a at­tri­buée à la té­lé­vi­sion. Au théâtre, j’ai joué toutes sortes de per­son­nages. Si les dif­fu­seurs ve­naient me voir jouer sur scène ou s’ils me voyaient in­ter­agir avec mon fils, ils ver­raient que je peux aus­si jouer des bons gars et des pères de fa­mille.»

Par ailleurs, Hu­bert Proulx a plu­sieurs pro­jets en dé­ve­lop­pe­ment, no­tam­ment au théâtre et à la té­lé­vi­sion. Ce prin­temps, ce­lui qui est aus­si chan­teur et gui­ta­riste en­tre­ra en stu­dio pour en­re­gis­trer quelques chan­sons de son cru.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.