MA­RIE-MAI RE­PREND SA VOIX SCH­TROUMP­FETTE DE

De­puis 2011, Ma­rie-Mai est la voix qué­bé­coise de la Sch­troump­fette. À l’oc­ca­sion de la sor­tie du troi­sième vo­let des aven­tures des ado­rables bons­hommes bleus, la nou­velle maman re­vient sur une ex­pé­rience dont elle ne se lasse pas!

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie Agence QMI

«Je ne sa­vais pas du tout qu’il y aurait une tri­lo­gie lors de mon pre­mier dou­blage. Ça a été une belle sur­prise chaque fois que l’on m’a ap­pro­chée!», a confié Ma­rie-Mai lors d’une en­tre­vue peu de temps avant la sor­tie de ce long mé­trage pré­sen­té en 3D.

Pour ce nou­veau vo­let, les stu­dios Sony Pic­tures Ani­ma­tion, après deux longs mé­trages ef­fec­tués avec un mé­lange d’ani­ma­tion et de prises de vues réelles, ont dé­ci­dé de re­ve­nir à l’ani­ma­tion pure, sans «vrais» ac­teurs.

«La Sch­troump­fette et ses amis Sch­troumpf à lu­nettes, Sch­troumpf mal­adroit et Sch­troumpf cos­taud partent à la re­cherche du Vil­lage per­du avant que Gar­ga­mel ne le trouve. Ils ont en main une carte mys­té­rieuse qui les mène dans la Fo­rêt in­ter­dite où il y a plein de créa­tures ma­giques, mais aus­si, le plus grand se­cret de l’his­toire des Sch­troumpfs…», a-t-elle dé­crit de l’in­trigue du des­sin ani­mé, mais sans en dire plus afin de ne pas dé­voi­ler trop de dé­tails.

DES AB­DOS!

Pour Ma­rie-Mai, ce dou­blage n’a pas été comme les autres.

«Il faut aus­si dire que j’avais une pe­tite fille à al­lai­ter entre les prises! Tou­te­fois cette fois-ci, même si j’avais beau­coup plus de lignes puisque la Sch­troump­fette est très pré­sente dans le film, j’en étais à mon troi­sième film, donc di­sons que j’avais l’ex­pé­rience des deux pre­miers qui m’a beau­coup ai­dée», a-t-elle confié.

Et ce n’est pas la seule dif­fé­rence avec ses dou­blages an­té­rieurs. En ef­fet, elle a re­pris son per­son­nage de Sch­troump­fette peu de temps après avoir ac­cou­ché de la pe­tite Gi­sèle, née le 15 fé­vrier der­nier. «Aus­si ra­pi­de­ment après un ac­cou­che­ment, re­trou­ver ma voix de Sch­troump­fette a été un peu plus com­plexe que je pen­sais! Beau­coup de choses “bougent” au niveau de l’ab­do­men et j’ai dû tra­vailler mon en­du­rance...»

Et en ponc­tuant sa phrase d’un rire, elle a pré­ci­sé: «Les muscles qui furent ja­dis mon six pack et qui sou­tiennent le dia­phragme étaient, com­ment dire, éti­rés!»

RE­TOUR AUX SOURCES

Les stu­dios ont pris la dé­ci­sion, en col­la­bo­ra­tion avec Véronique Cul­li­ford, la fille de Peyo, le «pa­pa» bé­déiste des Sch­troumpfs, de re­ve­nir à l’ani­ma­tion tout en res­pec­tant fi­dè­le­ment l’es­prit des des­sins du créa­teur. De plus, tant les pro­duc­teurs exé­cu­tifs Ra­ja Gos­nell et Ben Wais­bren que le réa­li­sa­teur

Kel­ly As­bu­ry et les scé­na­ristes Sta­cey Har­man et Pa­me­la Ri­bon ont mi­sé sur un hu­mour plus vi­suel et sur une am­biance in­ter­gé­né­ra­tion­nelle rap­pe­lant les films de Bus­ter Kea­ton ou de Char­lie Cha­plin. Cette in­ten­tion n’a pas échap­pé à Ma­rie-Mai qui a ma­ni­fes­té tout son en­thou­siasme après avoir vu Les Sch­troumpfs: le vil­lage per­du lors de ses séances de dou­blage. «On re­trouve vrai­ment les per­son­nages de notre en­fance, tout est en des­sins ani­més, mais avec la technologie et la qua­li­té d’au­jourd’hui, les cou­leurs sont su­perbes avec des ani­ma­tions ex­tra­or­di­naires au­tant en 2D qu’en 3D!», a-t-elle com­men­té. Ce n’est pas un hasard si la chan­teuse a été choi­sie

pour in­car­ner la voix du per­son­nage ico­nique de la Sch­troump­fette – après tout, elle est la seule fille au milieu de 99 gar­çons! –, devenue en trois films une hé­roïne amu­sante, joyeuse… et bien mo­derne.

«La Sch­troump­fette est une fille de tête! Elle prend les choses en main et elle fonce droit sur son ob­jec­tif. Elle n’a pas froid aux yeux. Dans un monde de Sch­troumpfs, c’est sou­vent elle qui prend les ini­tia­tives. C’est cer­tain que je me re­trouve quelque part là de­dans», a-t-elle écrit.

Se­rait-elle dans le se­cret des dieux et au cou­rant d’un éven­tuel qua­trième film consa­cré à cette bande de joyeux lu­rons, de Gar­ga­mel et d’Az­raël? «Je ne le sais pas, j’es­père qu’ils pen­se­ront à moi si c’est le cas!»

En pos­ses­sion d’une carte mys­té­rieuse, les Sch­troumfs par­ti­ront à tra­vers la Fo­rêt in­ter­dite à la re­cherche du Vil­lage per­du. La Sch­troump­fette est beau­coup plus pré­sente dans ce troi­sième vo­let.

Le Sch­troumpf mal­adroit, le Sch­troumpf cos­taud et le Sch­troumpf à lu­nettes ac­com­pa­gne­ront la Sch­troum­fette dans sa quête.

Le film mise sur un hu­mour plus vi­suel.

Ma­rie-Mai a été em­bal­lée de re­trou­ver les per­son­nages de son en­fance.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.