CA­RI­CA­TU­RER les Y

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Les ar­ti­sans de Toc­cate et fugue ont vou­lu por­ter un re­gard sur leur propre gé­né­ra­tion. Cette co­mé­die grin­çante parle du phé­no­mène des jeunes adultes qui sont vus comme su­per­fi­ciels et cen­trés sur leur per­sonne.

«C’est une pièce sur la su­per­fi­cia­li­té et sur les jeunes de la gé­né­ra­tion Y», lance le co­mé­dien Maxime Dé­nom­mée qui fi­gure par­mi la dis­tri­bu­tion. «Il est ques­tion du vide. On n’ar­rive même pas à se concen­trer sur une con­ver­sa­tion.»

À l’ère du té­lé­phone in­tel­li­gent, tout peut faire dé­vier l’at­ten­tion. Nous sommes dans la pul­sion du mo­ment sans nous ins­crire dans une ac­tion ré­flé­chie. Un portrait très peu flat­teur, et néan­moins as­sez juste, es­time le co­mé­dien.

La pièce porte certes un re­gard sé­vère sur toute une gé­né­ra­tion et ex­ploite cette ave­nue avec tous ses per­son­nages. Il se­ra ques­tion d’une fête qui n’en se­ra pas une. Celle de Ca­ro, qui avait elle-même ou­blié son propre an­ni­ver­saire. Elle ver­ra ses amis dé­bar­quer chez elle à l’im­pro­viste pour l’oc­ca­sion.

INSIGNIFIANCE

«Nous sommes dans les ap­pa­rences et dans l’insignifiance», sou­ligne Maxime Dé­nom­mée, un en­fant de la gé­né­ra­tion X.

«On veut se mettre en spec­tacle, ajoute-t-il. La pièce porte un vé­ri­table re­gard cri­tique sur cette gé­né­ra­tion.»

C’est prin­ci­pa­le­ment la dif­fi­cul­té de s’as­seoir et de ré­flé­chir qui pré­vaut dans toute cette his­toire. À la pre­mière lec­ture, Maxime Dé­nom­mée ne voyait que cette fa­meuse fête qui ne fonc­tion­nait pas. Néan­moins, aux lec­tures sui­vantes, il est par­ve­nu à po­ser un re­gard plus pro­fond sur le texte d’Étienne Le­page.

UN BOUC ÉMIS­SAIRE

En fin de compte, la soi­rée va dé­gé­né­rer. «On cherche un bouc émis­saire», confie le co­mé­dien. Dé­jà, un pro­blème sur­vien­dra avec la chaîne sté­réo. Puis, ce se­ra l’ar­ri­vée d’une pros­ti­tuée. «On ne sait pas pour­quoi elle est là ni qui l’a in­vi­tée, ré­vèle Maxime Dé­nom­mée. On vou­dra la pro­té­ger en l’in­vi­tant à res­ter des nôtres, mais ce se­ra aus­si un geste égoïste, car cha­cun vou­dra pro­fi­ter d’elle.» Maxime Dé­nom­mée pren­dra part à trois pièces de théâtre, dont Le che­min des passes dan­ge­reuses de Mi­chel Marc Bou­chard qui se­ra pré­sen­tée chez Du­ceppe. On le sui­vra éga­le­ment dans la pro­chaine sai­son de la sé­rie O’.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.