RIRE C’EST DU SÉ­RIEUX

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Cé­dric Bé­lan­ger Le Jour­nal de Qué­bec cedric.be­lan­ger @que­be­cor­me­dia.com

Dans la fou­lée des at­ten­tats ter­ro­ristes qui ont ébran­lé la France, Da­ny Boon ar­rive avec une nou­velle co­mé­die, RAID dingue, dont l’ac­tion se si­tue au sein du com­man­do d’élite des forces po­li­cières. Car bien que l’heure soit grave, «c’est im­por­tant de rire», croit le créa­teur de Bien­ve­nue chez les Ch’tis, plus grand suc­cès du ci­né­ma fran­çais.

Dans RAID dingue, une po­li­cière mal­adroite, jouée par Alice Pol, cherche à tout prix à in­té­grer le RAID et y par­vient grâce à l’in­fluence de son pa­pa mi­nistre.

Se­lon Da­ny Boon, réa­li­sa­teur, scé­na­riste et l’une des deux ve­dettes sur l’af­fiche, son pro­jet de por­ter à l’écran une co­mé­die po­li­cière re­monte à plu­sieurs an­nées. RAID dingue est donc né bien avant la vague d’at­taques meur­trières en sol fran­çais, spé­ci­fie Da­ny Boon.

«Ce­la dit, les at­ten­tats ont ren­for­cé mon dé­sir de faire le film et de mon­trer ce qu’est le RAID et comment ces agents, qui sauvent la vie de gens qu’ils ne connaissent pas, vivent. À mon avis, ça ap­porte de l’émo­tion et de la pro­fon­deur à la co­mé­die quand on parle de su­jets plus sé­rieux. Et aus­si beau­coup d’hu­ma­ni­té. Je suis d’ailleurs de­meu­ré ami avec des gens du RAID.»

IN­TÉ­RES­SER LES FEMMES

Même si RAID dingue est une co­mé­die, la pré­sence d’une femme au sein de cette troupe n’a rien de lou­foque. Dans la vie réelle, quatre femmes en font par­tie.

«La toute pre­mière femme qui a in­té­gré le RAID fait de la fi­gu­ra­tion dans le film. Sym­bo­li­que­ment, c’était im­por­tant. Elle nous a ra­con­té qu’elle a vé­cu des choses qui se passent dans le film. No­tam­ment l’his­toire des gars qui se battent pour dor­mir dans la même chambre qu’elle.»

À ce su­jet, Da­ny Boon se ré­jouit que RAID dingue semble don­ner le goût à des femmes de joindre cette uni­té d’élite. «En avant-pre­mière, on a ren­con­tré beau­coup de jeunes femmes et même des ado­les­centes qui nous ont dit ça. Je crois que le film a créé quelques vo­ca­tions.»

UNE SUITE HORS DE QUES­TION

Dix ans après le suc­cès phé­no­mé­nal de Bien­ve­nue chez les Ch’tis (20 mil­lions d’en­trées en France), Da­ny Boon re­tourne dans le nord pour tour­ner Une jo­lie ch’tite fa­mille, dont la sor­tie en salles est pré­vue pour fé­vrier 2018 outre-At­lan­tique.

Il ne s’agi­ra ce­pen­dant pas d’une suite de son film culte. Da­ny Boon a tou­jours re­fu­sé de ca­pi­ta­li­ser sur le suc­cès de Bien­ve­nue chez les Ch’tis mal­gré l’in­sis­tance de pro­duc­teurs et de dis­tri­bu­teurs qui y voyaient une ex­tra­or­di­naire oc­ca­sion d’af­faires.

«On me dit que ça fe­rait au mi­ni­mum la moi­tié des en­trées même si le film est ra­té. Pour moi, c’était une très bonne rai­son de ne pas le faire», tranche-t-il.

De toute fa­çon, Da­ny Boon as­sure qu’il ne pense ja­mais au fait que son film trône au som­met du box-of­fice fran­çais de tous les temps.

«Quand c’est ar­ri­vé, j’étais très content. Mais je n’ai pas fait ce film pour être nu­mé­ro un au box-of­fice. Je ne fais pas car­rière en me di­sant que ce sont les Jeux olym­piques de la co­mé­die. Ce qui compte, c’est la qua­li­té des rires et ce que je par­tage avec les gens de mon équipe et de la ville dont je ra­conte l’his­toire.» Sor­ti au dé­but fé­vrier en France, RAID dingue a cu­mu­lé plus de 4,3 mil­lions d’en­trées. Le film, qui met aus­si en ve­dette Mi­chel Blanc, Yvan At­tal et Sa­bine Azé­ma, sort le 21 avril au Qué­bec.

Alice Pol et Da­ny Boon

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.