VÉ­RO­NIC À VI­TESSE GRAND V

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Marc-An­dré Le­mieux

Bien qu’elle en­file les spec­tacles à vi­tesse grand V de­puis plu­sieurs an­nées en Eu­rope, Vé­ro­nic Di­Caire pro­fite plei­ne­ment du suc­cès qu’elle rem­porte. L’imi­ta­trice re­con­naît que «tout va vite», mais puis­qu’elle a connu quelques pé­riodes de doutes de­puis ses dé­buts, au mi­lieu des an­nées 1990, la Fran­co-Ca­na­dienne dit avoir «la ma­tu­ri­té» d’ap­pré­cier sa chance. «Je sais que c’est une vie de fou, mais j’ai 40 ans… Je sais que ce que je vis ac­tuel­le­ment, ce n’est pas pour tou­jours.»

De pas­sage au Qué­bec entre deux sé­ries de spec­tacles en Eu­rope, Vé­ro­nic Di­Caire af­fiche une forme res­plen­dis­sante. En en­tre­vue au Jour­nal, le bour­reau de tra­vail ré­pond aux ques­tions avec gé­né­ro­si­té et en­thou­siasme. La pluie qui tombe à l’ex­té­rieur ne semble pas af­fec­ter son ni­veau d’éner­gie. Et c’est tant mieux, parce que les pro­chains mois s’an­noncent érein­tants.

Jeu­di, elle a re­pris sa tour­née fran­çaise au Grand Rex de Pa­ris. Une fois son blitz de 20 spec­tacles en 30 jours ter­mi­né, elle re­vien­dra au Qué­bec pour quelques se­maines, le temps d’amor­cer les en­re­gis­tre­ments d’Ici on chante, sa nou­velle émis­sion de va­rié­tés à Ra­dio-Ca­na­da. Elle re­par­ti­ra en­suite en Eu­rope pour as­su­rer la pre­mière par­tie des concerts es­ti­vaux de Céline Dion. Elle se­ra de re­tour en août pour bou­cler ses pro­jets té­lé, puis en no­vembre, elle re­pren­dra la route en Bel­gique.

«En tour­née, quand t’es­saies de trou­ver une buan­de­rie pour la­ver ton linge dans une ville in­con­nue, ça peut t’ar­ri­ver de pen­ser: “Mais qu’est-ce que je fais ici?” Mais en même temps, j’adore ce que je fais et je sais qu’il y en a beau­coup qui ai­me­raient être à ma place», af­firme celle qui par­tage sa vie avec son im­pré­sa­rio, Ré­mon Bou­le­rice, de­puis l’ado­les­cence.

«J’ai aus­si le gros luxe de tra­vailler avec mon conjoint, pour­suit la res­sor­tis­sante d’Em­brun, en On­ta­rio. Ça me per­met de vivre en­core plus le mo­ment pré­sent. Je n’ai pas peur de m’en­nuyer, parce que je suis tout le temps avec mon chum.»

PAS UNE ANI­MA­TRICE !

Vé­ro­nic Di­Caire a beau s’ap­prê­ter à te­nir les com­mandes d’une grande émis­sion de va­rié­tés au Qué­bec, après avoir pi­lo­té deux édi­tions du Di­Caire Show sur France 2, elle conti­nue de re­je­ter l’éti­quette d’ani­ma­trice.

«Je n’ai pas de for­ma­tion d’ani­ma­trice. Et je n’ai pas en­vie de de­ve­nir une ani­ma­trice conven­tion­nelle qui an­nonce la pause et ma­chin-ma­chin», sou­ligne-t-elle.

Dans Ici on chante, Vé­ro­nic Di­Caire ai­de­ra ses in­vi­tés à réa­li­ser leurs fan­tasmes mu­si­caux. La prin­ci­pale in­té­res­sée qua­li­fie cette aven­ture de «beau dé­fi». Elle se ré­jouit éga­le­ment de bé­né­fi­cier du sou­tien du mi­lieu cultu­rel qué­bé­cois. La plu­part des ar­tistes qu’elle a contac­tés ont ac­cep­té de par­ti­ci­per au ren­dez-vous sans hé­si­ter.

«Je suis sur­prise de voir à quel point les gens sont ré­cep­tifs, dit-elle. C’est ex­ci­tant, parce qu’en France, c’était tout le contraire. C’était dif­fi­cile de boo­ker du monde en France. Au Qué­bec, quand tu in­vites des ar­tistes, qu’ils soient en pro­mo ou pas, ils viennent. On est très pri­vi­lé­giés.»

RI­GO­LER AVEC PA­TRI­CIA KAAS

Vé­ro­nic Di­Caire re­con­naît tou­te­fois sa chance d’avoir re­çu d’im­menses stars au Di­Caire Show. Elle cite no­tam­ment Pa­tri­cia Kaas, avec qui elle a pas­sé un beau mo­ment.

«On pense tous que Pa­tri­cia Kaas est froide, mais pas du tout. C’est une fille ri­go­lote. J’ai beau­coup ai­mé par­ler avec elle. J’étais tel­le­ment ner­veuse de l’imi­ter de­vant elle! Mais fi­na­le­ment, ça s’est su­per bien pas­sé. Elle a vrai­ment été bonne joueuse.»

Quand elle re­garde de­vant, Vé­ro­nic Di­Caire pense dé­jà à 2018, qui se­ra en par­tie consa­crée au dé­ve­lop­pe­ment de deux nou­veaux spec­tacles, an­glo­phone et fran­co­phone.

«Il faut battre le fer pen­dant qu’il est chaud. C’est cli­ché, mais c’est vrai. Il faut être op­por­tu­niste. Il faut en pro­fi­ter pen­dant que je peux tout faire.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.