PE­TIT SPEC­TACLE ET GRAND DISQUE POUR ARIANE MOF­FATT

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND MUSIQUE -

Fruit d’une ré­si­dence d’un wee­kend dans une salle quand même in­ti­miste pour une ar­tiste de son ca­libre, Le pe­tit spec­tacle à La Cha­pelle d’Ariane Mof­fatt s’avère être une grande oeuvre dans son genre de pré­di­lec­tion: le disque «live». DE NOFX À MOF­FATT

Genre mal ai­mé, car trop sou­vent pro­po­sé pa­res­seu­se­ment, le disque cap­té de­vant pu­blic compte trop peu d’oeuvres phares à la Un­plug­ged in New York de Nir­va­na, 1 fois 5 de Vi­gneault, Char­le­bois et com­pa­gnie, voire Si ce soir… de Pa­trick Bruel ain­si qu’I Heard They Suck Live de NOFX.

Bien qu’il soit trop tôt pour glis­ser l’of­frande de Mof­fatt dans le pal­ma­rès, sa­luons tout de même l’in­gé­nio­si­té de l’ar­tiste et pro­duc­trice qui – avec son com­père et gui­ta­riste Jo­seph Mar­chand – évite les pièges ha­bi­tuels de ce sillon.

FAIRE SES DE­VOIRS

Ain­si, on surfe ad­mi­ra­ble­ment sur la mince ligne sé­pa­rant le co­pié-col­lé de tubes sur fond d’ap­plau­dis­se­ments et la ré­in­ven­tion où la pièce ori­gi­nale s’égare. Bref, Mof­fatt et com­pa­gnie font ici une lec­ture as­tu­cieuse d’un ca­ta­logue dé­jà fort ap­pré­cié sans tou­te­fois le dé­na­tu­rer à ou­trance. L’adap­ta­tion des Ti­reurs fous en té­moigne tout par­ti­cu­liè­re­ment

Exit l’em­bal­lage élec­tro va­po­reux de la pièce ti­rée de l’al­bum 22 h 22 (pa­ru en 2015) au pro­fit d’une ver­sion pia­no et voix in­ti­miste qui conserve l’émo­tion – et donc l’es­sence – de l’ori­gi­nale (sans trop tom­ber dans le pa­thos, fort heu­reu­se­ment).

Aus­si à sou­li­gner: une réa­li­sa­tion fort cha­leu­reuse! Au risque de com­mettre un ignoble cli­ché: on s’y croi­rait presque.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.