RES­SUS­CI­TER LA STAR

Por­ter la vie de la chan­teuse Dalida au grand écran est le pa­ri fou que re­lèvent avec brio la ci­néaste fran­çaise Li­sa Azue­los et Sve­va Al­vi­ti, mo­dèle ita­lienne dont c’est le pre­mier rôle.

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie

Lors de leur pas­sage en sol mon­tréa­lais, les deux femmes ont par­ta­gé avec une pas­sion et un en­train conta­gieux leur vi­sion de cette star au des­tin hors du com­mun.

«Or­lan­do m’a tou­jours lais­sé libre avec ma vi­sion», lance Li­sa Azue­los dès les pre­mières mi­nutes de l’en­tre­vue dans un hô­tel du Vieux-Mon­tréal. Pas de cen­sure donc, pas d’orien­ta­tion pour ce film bio­gra­phique mo­derne et grand pu­blic dont la ci­néaste signe éga­le­ment le scé­na­rio à la construc­tion ef­fi­cace. Sve­va Al­vi­ti, qui, pour sa pre­mière ap­pa­ri­tion au grand écran, in­carne Dalida, abonde dans le même sens. «C’est un homme très dis­cret […], il n’est ve­nu que deux ou trois fois sur le pla­teau».

En 124 mi­nutes et avec une trame so­nore ex­trê­me­ment riche, Dalida ra­conte la vie de Io­lan­da Cris­ti­na Gi­gliot­ti, née au Caire dans une fa­mille ita­lienne ca­tho­lique. Le long mé­trage, dans la li­gnée des bio­gra­phies tra­di­tion­nelles, couvre son exis­tence jus­qu’à son sui­cide en 1987. «Tout le temps pen­dant l’écri­ture. [Je me di­sais] c’est trop grand, c’est trop triste, je ne vais pas y ar­ri­ver», confie Li­sa Azue­los quand on lui de­mande si elle a res­sen­ti un ver­tige de­vant le fait de por­ter la vie de cette vé­ri­table icône au ci­né­ma.

Pour l’ac­trice, c’est lors du tour­nage, et non pen­dant la pré­pa­ra­tion au rôle, qu’elle a dou­té. «C’était pen­dant les mo­ments où je de­vais chan­ter et faire les cho­ré­gra­phies en même temps. Si on n’est pas chan­teuse, c’est un peu com­pli­qué… sur­tout quand il y a 400 fi­gu­rants [sur le pla­teau]!» C’est lors de l’un de ces mo­ments que la ma­gie a opé­ré. «Li­sa n’a pas dit “Cou­pez!”, elle a conti­nué à fil­mer les chan­sons et le con­cert a du­ré une heure, les fi­gu­rants criaient “Dalida! Dalida!” Je suis de­ve­nue elle. C’était un mo­ment dif­fi­cile, mais très beau!»

IO­LAN­DA ET DALIDA

Dalida a tou­jours été dé­chi­rée, comme le sou­ligne la ci­néaste, entre la femme et la star qu’elle était. Spon­ta­né­ment, Li­sa Azue­los et Sve­va Al­vi­ti ont par­ta­gé la même vi­sion de Dalida et n’ont pas éprou­vé le be­soin de par­ler d’elle ou de dis­sé­quer sa vie.

«On n’a pas beau­coup par­lé du per­son­nage. Le script était écrit, Sve­va était avec son tra­vail et son in­ter­pré­ta­tion, et c’était tout le temps juste. […] Moi, mon bou­lot, c’est de trou­ver Sve­va. Ce qui est ex­tra­or­di­naire, c’est quand les ac­teurs qui sont justes vous disent “oui”. Une fois que ça s’est fait, le mi­racle a dé­jà eu lieu. […] Chaque per­sonne qui a fait ce film a vou­lu le faire, et j’ai lais­sé les gens s’ex­pri­mer. On sa­vait qu’on vou­lait faire un film mo­derne», in­dique la ci­néaste.

«Le but sous-ja­cent du film était aus­si de mon­trer ce qui s’est pas­sé pour les femmes dans ces 30 an­nées-là, de sou­li­gner Li­sa Azue­los, en ré­fé­rence no­tam­ment à l’avor­te­ment que Dalida dé­cide de su­bir, puis­qu’elle ne peut pas éle­ver cet en­fant seule. De 1950 à 1980, c’est vrai­ment là où on est pas­sé de la sou­brette à la femme libre.» Et pour Sve­va Al­vi­ti, «Io­lan­da était la femme tra­di­tion­nelle, et Dalida, la star.»

Dans ce contexte, était-il donc in­dis­pen­sable que Dalida soit écrit et tour­né par une femme? «Non… je pense que Xa­vier Do­lan aus­si… [Rires] Il faut quel­qu’un qui soit proche de tous les an­ta­go­nismes liés à la pro­blé­ma­tique du fé­mi­nin en ce monde. Je ne sais pas si Ka­thryn Bi­ge­low au­rait pu le faire, mais je pense que James Ca­me­ron au­rait pu.»

«Xa­vier Do­lan sait ce qu’est l’in­ti­mi­té des êtres et ça l’in­té­resse. Il y a des gens que ce­la n’in­té­resse pas. [Pour faire Dalida], il fal­lait être proche de l’in­time.»

Le man­ne­quin ita­lien Sve­va Al­vi­ti in­carne Dalida pour son pre­mier rôle au grand écran. PHO­TO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.