L’AMITIÉ ENTRE DEUX GÉANTS

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie

Film de Da­nièle Thomp­son. Avec Guillaume Gal­lienne, Guillaume Ca­net, Alice Pol.

Guillaume Ca­net et Guillaume Gal­lienne donnent vie à l’amitié entre Émile Zo­la et Paul Cé­zanne dans ce long mé­trage de Da­nièle Thomp­son.

Amis de­puis l’école pri­maire, Émile Zo­la (Guillaume Ca­net) et Paul Cé­zanne (Guillaume Gal­lienne) sont ob­sé­dés par leur art. L’un, avec les an­nées, est de­ve­nu un écri­vain connu, qui vend, alors que l’autre ne par­vient pas à écou­ler ses toiles. En uti­li­sant les flash-back, Da­nièle Thomp­son dé­crit les hauts et les bas de cette amitié tu­mul­tueuse.

Peu à peu, les rai­sons de leurs que­relles – dont la pu­bli­ca­tion de

L’oeuvre dans le­quel Cé­zanne y voit une ca­ri­ca­ture de ce qu’il est – et de leur amitié sont ex­plo­rées, par­fois avec fi­nesse, par­fois à coups de pin­ceau qui manquent de lé­gè­re­té. Le choix d’une mise en scène clas­sique – sans doute im­po­sée par l’époque – ne donne pas aux por­traits de ces deux géants – l’un, le père du na­tu­ra­lisme, l’autre, de l’art mo­derne – toute la dimension épique à la­quelle on s’at­tend.

RA­RE­MENT INS­PI­RÉE

Vou­lant pro­ba­ble­ment uti­li­ser Zo­la et Cé­zanne comme pré­texte à une ré­flexion sur l’amitié et l’art, Da­nièle Thomp­son est trop ra­re­ment ins­pi­rée. L’Émile Zo­la de Guillaume Ca­net est dis­cret, pour ne pas dire ab­sent, ce dés­équi­libre constant fi­nit par plom­ber le long mé­trage de 113 mi­nutes d’une lour­deur in­di­geste. Il faut, par contre, sa­luer tout le ta­lent de Guillaume Gal­lienne qui se fait com­plè­te­ment ou­blier au pro­fit de son per­son­nage.

Guillaume Gal­lienne montre tout son ta­lent dans la peau de Paul Cé­zanne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.