SU­PERBE AP­PAR­TE­MENT, ABOR­DABLE ET CHA­LEU­REUX

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND VACANCES - Hor­tense des Do­rides Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Si­tuée dans le quar­tier Ro­se­mont, sur Saint-Denis, presque au coin de Beau­bien, Le 9 et de­mi Saint-Denis se veut une au­berge convi­viale et abor­dable, em­mé­na­gée dans un re­mar­quable ap­par­te­ment, comme on peut en voir à Mon­tréal.

Ma­gni­fique par­quet en bois franc, boi­se­ries et mou­lures ap­pa­rentes, long cou­loir cen­tral et murs blancs im­ma­cu­lés: l’ap­par­te­ment en rez-de-chaus­sée loué par Jean La­vigne a beau­coup de ca­chet.

Il est as­sez rare que le ges­tion­naire d’une au­berge ne soit pas le pro­prié­taire des lieux. Et pour­tant, Jean La­vigne est ra­vi de l’en­tente, des plus conventionnelles, qu’il a avec son pro­prié­taire, Ri­chard Pe­tit, l’homme der­rière Ké­becSon.

COMME À LA MAI­SON

L’état d’es­prit du 9 et de­mi Saint-Denis, une au­berge deux so­leils, re­pose sur la convi­via­li­té. Les clients sont ici comme à la mai­son. Ils sont d’ailleurs ac­cueillis par une pe­tite touche per­son­nelle : une ar­doise, flan­quée de leur pré­nom, ac­cro­chée à la porte de chaque chambre.

L’idée a ger­mé dans la tête de Jean La­vigne en 1997. «Je gé­rais alors l’Au­berge al­ter­na­tive du Vieux-Mon­tréal, qui dis­po­sait d’une qua­ran­taine de lits en dor­toir et d’une chambre pri­vée. La chambre pri­vée était en de­mande non-stop. Je me suis ain­si ren­du compte qu’il y avait un be­soin chez les gens de l’es­prit d’une au­berge de jeu­nesse, mais dans une chambre pri­vée.»

Après un pre­mier es­sai avor­té en 1998, c’est fi­na­le­ment en 2007 que Jean La­vigne trouve l’en­droit par­fait pour lan­cer sa pre­mière au­berge, le 9 et de­mi Saint-Laurent. En 2011, il ré­ci­dive avec le 9 et de­mi SaintDe­nis, dans un quar­tier en pleine trans­for­ma­tion, qui jouit ac­tuel­le­ment d’une po­pu­la­ri­té gran­dis­sante.

PAR­FAIT POUR LES GROUPES

Le gîte com­prend cinq chambres. Celle bap­ti­sée Jean-Ta­lon est en fait une chambre double, sé­pa­rée par une porte fran­çaise, et do­tée de deux grands lits. L’autre op­tion pour les groupes d’amis est l’es­pace SaintZo­tique, com­po­sé de deux chambres avec grands lits, d’un sa­lon pri­vé, d’une salle de bain pri­vée et d’une en­trée pri­vée.

La Beau­bien, la St-Val­lier et la Ro­se­mont sont des chambres somme toute as­sez simples, avec salle de bain par­ta­gée, qu’il est pos­sible de louer à par­tir de 70 $ la nuit.

Le ges­tion­naire pré­cise que le gîte peut être pri­va­ti­sé au com­plet, avec des prix à la se­maine. «Pour des groupes d’amis. Pour un ma­riage. Je leur donne les clés de l’ap­par­te­ment et ils se dé­brouillent.»

Le gîte offre un pe­tit-dé­jeu­ner sous forme de buf­fet (pain, ba­gel, cé­réales, fruits, yaourts, et jus) pen­dant la haute sai­son, de mai à sep­tembre. Le reste de l’an­née, le prix des chambres est ré­duit et Jean se fe­ra un plai­sir de vous don­ner une liste im­pri­mée de ses adresses pré­fé­rées du quar­tier, avec entre autres bou­lan­ge­ries, ca­fés et res­tau­rants. Tou­jours en toute convi­via­li­té!

L’au­berge est si­tuée dans le quar­tier Ro­se­mont

Le gîte com­prend cinq chambres

Les par­quets de bois et les mou­lures donnent beau­coup de ca­chet à l’ap­par­te­ment

Les clients sont ici comme à la mai­son

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.