ISA­BELLE BOU­LAY

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND -

LES CONCOURS

Isa­belle Bou­lay, sou­rire ti­mide en coin, alors que la grande aven­ture com­men­çait. C’était en 1991, elle ve­nait d’avoir 19 ans et de rem­por­ter le prix d’in­ter­pré­ta­tion au Fes­ti­val de la chan­son de Gran­by. L’an­née pré­cé­dente, la chan­teuse na­tive de Sainte-Fé­li­ci­té, en Gas­pé­sie, avait aus­si rem­por­té deux prix au Fes­ti­val de Pe­ti­teVal­lée.

PRE­MIER AL­BUM

Isa­belle Bou­lay lan­çait à l’au­tomne 1996 son pre­mier al­bum Fal­lait pas. Deux ans plus tard pa­rais­sait son se­cond opus États d’amour, qui fut un énorme suc­cès. Elle ne se dou­tait pas en­core que ses nom­breux al­bums al­laient s’en­vo­ler à plus de 4,5 mil­lions d’exem­plaires au fil de sa car­rière.

SES CHAN­SONS

1996. Isa­belle, 24 ans, chan­tait dé­jà ses suc­cès sur les scènes du Qué­bec: Et mon coeur en prend plein la gueule, Je t’ou­blie­rai, je t’ou­blie­rai, Le saule, J’ai mal à l’amour. Beau­coup plus tard, elle chan­te­rait avec les plus grands noms de la chan­son fran­çaise, dont Gil­bert Bé­caud, Charles Az­na­vour, Serge La­ma, Fran­cis Ca­brel et Serge Reg­gia­ni.

DEUX MARIEJEANNE

Au­tomne 1999. Luce Du­fault et Isa­belle, qui avaient toutes deux in­ter­pré­té le rôle de Ma­rie-Jeanne dans l’opé­ra rock Star­ma­nia de Luc Pla­mon­don, la pre­mière de 1993 à 1995 et la deuxième de 1995 à 1998, pour­sui­vaient dé­sor­mais leurs car­rières so­los res­pec­tives.

LA GLOIRE

Fé­vrier 2001, Isa­belle Bou­lay, les bras char­gés de tro­phées alors qu’elle re­ve­nait de France, où elle avait rem­por­té deux Vic­toires de la mu­sique, celles de Dé­cou­verte et d’Al­bum de l’an­née. Cette an­née-là, près de 10 ans après ses dé­buts, elle rem­por­tait aus­si à Montréal trois Fé­lix au Ga­la de l’ADISQ.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.