LE RE­TOUR EN FORCE DES JOYEUX LU­RONS

Suc­cès-sur­prise de l’été 2014, Les gar­diens de la ga­laxie est dé­sor­mais une com­po­sante ap­pré­ciée de l’Uni­vers ci­né­ma­to­gra­phique Mar­vel (MCU).

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie

Pour ce deuxième vo­let, Ke­vin Feige, le pa­tron des stu­dios Mar­vel et James Gunn, le réa­li­sa­teur, pro­mettent de nou­veaux per­son­nages (le père de StarLord no­tam­ment), des ac­teurs bien connus – Syl­ves­ter Stal­lone, entre autres –, et des sou­rires avec un bé­bé Groot! Bien­ve­nue dans le plus éche­ve­lé des longs mé­trages de su­per­hé­ros…

«Je crois que tout le monde a été un peu sur­pris de l’am­pleur du suc­cès du pre­mier film, a dit Ch­ris Pratt, alias Pe­ter Quill et Star-Lord en pré­sen­tant le long mé­trage. Nous avions tous eu l’im­pres­sion de faire quelque chose de très spé­cial, le scé­na­rio était ex­cellent. Mais il faut ad­mettre qu’on ne sait ja­mais si le suc­cès se­ra au ren­dez-vous, sur­tout dans un cas comme ce­lui-ci, de hé­ros qui n’ont ja­mais été ré­fé­ren­cés dans les films de Mar­vel.»

De­puis son em­bauche, James Gunn a une idée très pré­cise de ce qui at­tend le groupe des gar­diens. «Je sa­vais exac­te­ment où je vou­lais al­ler, avant même le suc­cès du pre­mier film. J’ai concep­tua­li­sé la struc­ture de base de l’in­trigue gé­né­rale pen­dant le tour­nage du pré­cé­dent.» «Je sa­vais aus­si, en écri­vant le scé­na­rio du pre­mier, toute l’his­toire du pas­sé de Pe­ter Quill et de sa ri­va­li­té avec Yon­du, je connais­sais donc la forme gé­né­rale de ce deuxième vo­let. La seule ques­tion que j’avais à l’époque était de sa­voir quand j’al­lais ra­con­ter l’his­toire de Pe­ter Quill et de son père. Se­raitce dans le se­cond long mé­trage ou al­lais-je gar­der cet élé­ment pour plus tard?»

DE PÈRE EN FILS

Le père de Pe­ter Quill, Ego, est donc pré­sent dans Les gar­diens de la ga­laxie vol. 2., comme le dé­taille le réa­li­sa­teur.

«Son père le cherche de­puis très long­temps et il a vrai­ment en­vie de dé­ve­lop­per une re­la­tion avec son fils. L’in­verse est aus­si vrai, d’au­tant que Pe­ter veut un père de­puis son en­fance, avant même que sa mère meure.»

«Pe­ter a tou­jours eu une pho­to de Da­vid Has­sel­hoff dans la poche pour faire croire aux autres en­fants qu’il s’agis­sait de son père. […] C’est ce che­mi­ne­ment, de sa­voir si Ego est à la hau­teur de Da­vid Has­sel­hoff, que nous ex­plo­rons.»

Par­lant du choix de Kurt Rus­sell pour in­ter­pré­ter ce per­son­nage, le ci­néaste a dé­taillé son pro­ces­sus.

«Kurt ra­conte sou­vent une his­toire qui se dé­roule alors qu’il s’ap­prête à tour­ner New York 1997, qui est d’ailleurs l’un de mes films pré­fé­rés de mon en­fance. L’équipe est en train de lire le scé­na­rio et tout le monde lui dit que son per­son­nage n’est ab­so­lu­ment pas ai­mable et se de­mande pour­quoi, dans ce contexte, les spec­ta­teurs s’in­té­res­se­raient au film.»

«Et Kurt ré­pond alors que le pu­blic va ai­mer son per­son­nage, parce que c’est lui qui le joue! Il lance alors qu’il est spon­ta­né­ment ai­mable. Et c’est tout à fait exact, c’est exac­te­ment la marque de com­merce de Kurt Rus­sell, tant en per­sonne qu’à l’écran.»

STAR-LORD, GA­MO­RA… ET NE­BU­LA!

Une autre nou­veau­té, outre la pré­sence de Syl­ves­ter Stal­lone dans la troupe des Ra­va­gers et de Groot (voix de Vin Die­sel) re­tom­bé en en­fance, est la re­la­tion qui s’est dé­ve­lop­pée entre Pe­ter Quill et Ga­mo­ra (Zoe Sal­da­na).

«Pe­ter est clai­re­ment amoureux d’elle, mais on ignore si la ré­ci­proque est vraie, de sou­li­gner Pe­ter Gunn. Je crois qu’elle est hé­si­tante sur le su­jet.» Ga­mo­ra, que le ci­néaste dé­fi­nit comme étant le «per­son­nage le plus ache­vé des Gar­diens», creuse sa re­la­tion avec sa soeur, Ne­bu­la, tout en réa­li­sant que la fa­mille qu’elle a trou­vée avec les Gar­diens est la chose la plus pré­cieuse pour elle.

Afin de pi­men­ter l’in­trigue – et l’ac­tion – un nou­veau per­son­nage fait son ap­pa­ri­tion. Il s’agit de Man­tis (Pom Kle­men­tieff), une ex­tra­ter­restre aux al­lures d’in­secte. «J’ai vou­lu ajou­ter un per­son­nage fé­mi­nin qui soit aus­si fou que Ro­cket (voix de Brad­ley Coo­per), Groot ou Drax.»

«Ce que James a créé dans ce Vo­lume 2 est tout aus­si unique et spé­cial que ce qu’il avait dé­ve­lop­pé pour le pre­mier vo­let. James a tou­jours dit que le pré­cé­dent avait été une prise de risques au ni­veau créa­tif et il a re­com­men­cé!», de conclure Ke­vin Feige.

Les gar­diens de la ga­laxie vol. 2 en­flamme les salles obs­cures de la pro­vince dès le 5 mai.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.