SA­VOU­RER L’ÉTÉ AU PARC NA­TIO­NAL DE LA POINTE-TAILLON

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Syl­vie Ruel Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Cam­ping, plage, vé­lo… trois in­gré­dients réunis pour sa­vou­rer les plai­sirs de l’été! Lors d’une es­ca­pade au Sa­gue­nay-LacSaint-Jean, c’est au parc na­tio­nal de la Pointe-Taillon que nous nous sommes ar­rê­tés pour vivre ces pe­tits bon­heurs qu’offre la pé­riode es­ti­vale.

Un parc na­tu­rel de 97,5 km2 an­cré sur les basses terres du Sa­gue­nay-Lac-Saint-Jean et bor­dé par les eaux de ce grand lac qu’on qua­li­fie de mer in­té­rieure. Cette an­née, le parc a agran­di ses li­mites. Il in­clut main­te­nant une tren­taine d’îles si­tuées dans le sec­teur SaintGé­déon et Al­ma. «Des îles ro­cheuses et pa­ra­di­siaques de toutes les di­men­sions, sur les­quelles se­ront éven­tuel­le­ment ins­tal­lés des amé­na­ge­ments», nous in­forme le di­rec­teur du parc, Fran­çois Guillot.

Un ar­rêt s’im­pose d’abord au centre de dé­cou­vertes et de services pour pla­ni­fier notre sé­jour. Al­lons-nous choi­sir le cam­ping rus­tique ou bien le prêt-à-cam­per? Al­lons-nous faire du vé­lo ou de la ran­don­née? Op­ter pour le ca­not ou le kayak?

Dans le parc, six sec­teurs sont ré­ser­vés au cam­ping. Si­tués en bor­dure du lac Saint-Jean et de la ri­vière Pé­ri­bon­ka, ces 85 sites de cam­ping rus­tique ne sont pas ac­ces­sibles en voi­ture. Tran­quilli­té as­su­rée! Il faut s’y rendre à pied ou à vé­lo. Il est pos­sible de louer une re­morque qu’on at­tache au vé­lo et trans­por­ter ain­si les ba­gages jus­qu’au site de cam­ping. «Ce qui est unique, dit Fran­çois Guillot, c’est qu’on peut cam­per sur le bord d’un lac et avoir son bout de plage pri­vé.» Les ama­teurs de cam­ping qui pré­fèrent un peu plus de confort choi­si­ront le prêt-à-cam­per dans l’une des 15 tentes Hut­to­pia du parc.

SUR DEUX ROUES

Les fer­vents du vé­lo sont choyés au Parc na­tio­nal de la Pointe-Taillon. Un su­perbe sen­tier de 45 km (dont 16 km re­liés à la Vé­lo­route des bleuets) sillonne le ter­ri­toire. Le sen­tier du parc longe le lac Saint-Jean et la ri­vière Pé­ri­bon­ka et tra­verse les ha­bi­tats na­tu­rels du cas­tor et de l’ori­gnal. Comme le sen­tier est plat, il est pos­sible de faire tout le cir­cuit en une jour­née. Et en mi-jour­née, pour­quoi ne pas nous ar­rê­ter à la Poin­teC­he­vrette, si­tuée à l’ex­tré­mi­té de la pointe pour pique-ni­quer? Une pe­tite na­vette nau­tique re­lie Pointe-Che­vrette au vil­lage de Pé­ri­bon­ka, qui se trouve juste en face. Cette mu­ni­ci­pa­li­té de 500 ha­bi­tants est connue par le cé­lèbre ro­man Ma­ria Chap­de­laine de l’au­teur Louis Hé­mon, à qui l’on a no­tam­ment consa­cré un pe­tit mu­sée. Et ceux qui cherchent vrai­ment la paix pour­ront prendre la na­vette et se rendre sur la pe­tite île Bou­liane pour y plan­ter leur tente.

Nous avons ou­blié le vé­lo? Au centre de lo­ca­tion, nous trou­ve­rons des vé­los à notre conve­nance: pour adultes et en­fants, vé­los élec­triques, tan­dems ain­si que ca­nots, kayaks et pé­da­los… Nous pré­fé­rons la marche à pied? Qu’à ce­la ne tienne: le sen­tier est plat.

Et que dire de la ma­gni­fique plage qui borde le lac et dont on ne voit pas la fin? On dit que c’est la plage la plus longue et la plus sau­vage du Lac Saint-Jean (15 km tout au­tour de la pointe). Des trot­toirs de bois fa­ci­litent l’ac­cès à la plage qui se trouve près de l’ac­cueil. Cette plage est agré­men­tée de chaises et pa­ra­sols fixes, d’une aire de jeux et de BBQ au char­bon de bois…

Une belle fa­çon de dé­cou­vrir cette ré­gion et le parc de la Pointe-Taillon est de par­ti­ci­per aux ac­ti­vi­tés de dé­cou­vertes en com­pa­gnie de garde-parcs tous plus pas­sion­nés les uns que les autres. On pour­ra ain­si connaître les ori­gines du lac Saint-Jean, en sa­voir un peu plus sur la géo­mor­pho­lo­gie du parc, dé­cou­vrir sa faune (le cas­tor, l’ori­gnal et les pois­sons du lac…), connaître l’his­toire du vil­lage Sainte-Jeanne-d’Arc, un vil­lage de 300 per­sonnes qui se trou­vait à Pointe-Taillon et qui a été com­plè­te­ment inon­dé après la construc­tion du bar­rage d’Isle-Ma­ligne…

Parc na­tio­nal de la Pointe-Taillon.

Tran­quilli­té as­su­rée au parc de la Pointe-Taillon. Le parc plai­ra aux ama­teurs de vé­los et de cam­ping.

On y compte 85 sites de cam­ping rus­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.