BA­LADES DANS LE NORD DU PAYS DE GALLES RE­PLON­GER DANS LE PAS­SÉ BA­LADE DANS LA VIEILLE VILLE

De grands es­paces, de verts pâ­tu­rages, des villages mé­dié­vaux, des plages, des mon­tagnes et des pay­sages somp­tueux: les splen­deurs du nord du pays de Galles prennent au coeur les amoureux de la na­ture et du plein air.

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Sa­rah-Émi­lie Nault

Dans ce coin de pays où les tra­di­tions se per­pé­tuent et où les lé­gendes sont ra­con­tées sans rire, le bon­heur d’être Gal­lois est de toutes les conver­sa­tions. Bien­ve­nue aux abords du parc na­tio­nal Snow­do­nia, là où les contes prennent vie et où est ja­lou­se­ment pré­ser­vée la dé­li­cieuse langue gal­loise.

AU SOM­MET DU MONT SNOWDON

Au dé­part de Car­diff, ca­pi­tale bien au sud du pays, le tra­jet jus­qu’à la com­mu­nau­té de Betws-y-Coed est d’en­vi­ron six heures. Six heures à val­ser d’un train à l’autre, certes, mais à vivre éga­le­ment un pé­riple des plus ro­ma­nesques en fen­dant la plus que par­faite cam­pagne gal­loise. À l’ar­ri­vée, à deux pas de la gare, le vil­lage pit­to­resque de Betws-y-Coed fait of­fice de pied-à-terre tran­quille pour de nom­breux ran­don­neurs s’ap­prê­tant à gra­vir les 1085 mètres du cé­lèbre mont Snowdon.

Cer­né de fo­rêts aux al­lures ma­giques et com­po­sé de deux rues prin­ci­pales bor­dées de quelques res­tau­rants, ter­rasses et bou­tiques, le mi­nus­cule vil­lage est par­fait, calme.

En­tre­prendre une ran­don­née dans le parc na­tio­nal Snow­do­nia est l’ob­jec­tif ul­time de la ma­jo­ri­té des voya­geurs op­tant pour le nord du pays de Galles.

Pre­mier parc na­tio­nal gal­lois à avoir vu le jour et se­cond plus grand parc en Grande-Bre­tagne, Snow­do­nia est re­con­nu pour ses beau­tés na­tu­relles. Des sen­tiers juste as­sez es­car­pés pour être joyeu­se­ment exi­geants, des lacs sem­blant avoir été creu­sés par des mains de géant (pro­ba­ble­ment celles de Rhit­ta Ga­wr, le géant bar­bu tué par le lé­gen­daire roi Ar­thur et dont Snowdon ser­vi­rait de tom­beau), des chutes, des mon­tagnes aux som­mets ca­chés dans les nuages, des champs, des pa­rois et des che­mins ro­cheux.

Des six sen­tiers me­nant au plus haut som­met du pays, ce­lui de Llan­be­ris est le plus po­pu­laire, car con­si­dé­ré comme le moins dif­fi­cile. Les ran­don­neurs aven­tu­riers optent plu­tôt pour les che­mins qua­li­fiés d’ar­dus tels le sen­tier des Mi­neurs (an­cienne route em­prun­tée par les mi­neurs trans­por­tant le cuivre), la Pyg Track, le che­min Wat­kin Path, le che­min Rhyd-Ddu ou en­core le che­min Snowdon Ran­ger. Des sen­tiers dont les points de dé­part se trouvent au pied de divers ver­sants de la mon­tagne et dont le temps de marche al­ler-re­tour est éva­lué à six heures. Et un som­met (mal­heu­reu­se­ment sou­vent re­cou­vert de brume) aux condi­tions hi­ver­nales lors­qu’on s’y rend à l’ex­té­rieur des mois d’été.

Les fa­milles, les gens âgés ou moins en forme et les vi­si­teurs pres­sés peuvent prendre place à bord d’un des trains (va­peur ou die­sel) de la Snowdon Moun­tain Rail­way. Ils peuvent ain­si pro­fi­ter sans s’es­souf­fler de la vue in­croyable qu’offre Snowdon sur le parc Snow­do­nia, la ré­gion d’An­gle­sey, le com­té de Pem­bro­ke­shire et, par temps clair, les contours de l’Ir­lande.

Re­con­nue pour être l’une des plus belles villes for­ti­fiées de Grande-Bre­tagne, Conwy ne peut que char­mer ses vi­si­teurs avec son châ­teau mé­dié­val et ses for­ti­fi­ca­tions clas­sés au pa­tri­moine mon­dial de l’UNES­CO, son port s’éten­dant le long de la ri­vière Conwy, ses mai­sons an­ciennes et son at­mo­sphère sym­pa­thique et ac­cueillante.

Et que dire du che­min pour s’y rendre: une qua­ran­taine de mi­nutes en au­to­bus à tra­ver­ser les vastes champs et les col­lines éme­raude ty­pi­que­ment gal­loises.

Les en­fants re­vêtent leurs ar­mures de che­va­liers et leurs robes de prin­cesses pour vi­si­ter les huit tours et l’in­té­rieur du châ­teau-for­te­resse d’Ed­ward 1er, dont la construc­tion re­monte à 1287. Un vé­ri­table châ­teau mé­dié­val (don­jon, ruines d’ap­par­te­ments royaux, tour du roi, cha­pelle, pont sus­pen­du) dont les

tours offrent le plus im­pres­sion­nant des points de vue sur la bouche de la ri­vière Conwy et les mon­tagnes de Snow­do­nia.

La ba­lade à pied dans la vieille ville se fait en toute sim­pli­ci­té alors que l’on croise le jo­li Lan­cas­ter Square, le luxueux Castle Ho­tel (le plus vieil hô­tel de Conwy), les bou­tiques, ca­fés et épi­ce­ries fines una­ni­me­ment fiers de leurs pro­duits lo­caux. Sur le quai de Conwy, les gens contemplent les ba­teaux, mangent une glace et vi­sitent la plus pe­tite mai­son de Grande-Bre­tagne, qui fait 3,05 mètres sur 1,83 mètre et compte deux étages!

La piste cy­clable et le sen­tier pé­destre lon­geant la ri­vière se font aus­si in­vi­tants, me­nant sur l’autre rive de la ri­vière, jus­qu’à la pe­tite ville de De­ganwy.

La vi­site au­dio­gui­dée de la mai­son de ville vic­to­rienne Plas Ma­wr est un autre in­con­tour­nable. Construite entre 1576 et 1585 par Ro­bert Wynn, membre de la no­blesse gal­loise, l’éta­blis­se­ment per­met de vi­sua­li­ser le quo­ti­dien de la haute so­cié­té d’au­tre­fois grâce à des ex­po­si­tions d’ob­jets, meubles, vê­te­ments et in­ven­tions tech­no­lo­giques de l’époque Tu­dor.

Grande-Bre­tagne, au nord du pays de Galles.

Le châ­teau de Conwy, dans la ville du même nom, en Grande-Bre­tagne.

Au centre, le pont sus­pen­du de Conwy, au nord du pays de Galles.

Betws-y-Coed est un bon pied-à-terre pour les ran­don­neurs ve­nus grim­per le mont Snowdon.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.