50 CENT

MONTE-CAR­LO | Très cri­tique en­vers le der­nier bio­pic consa­cré à Tu­pac, 50 Cent a confié au Jour­nal qu’il se ver­rait bien faire un film sur la vie de son ami Snoop Dogg. Un pro­jet de plus pour un homme dé­jà très oc­cu­pé entre la mu­sique et les sé­ries té­lé..

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - MALIK COCHEREL, Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Fi­dèle à lui-même, 50 Cent n’a pas mâ­ché ses mots concer­nant All Eyez

On Me, le film consa­cré au re­gret­té Tu­pac Sha­kur sor­ti sur nos écrans ré­cem­ment. « Ce film est nul ! » a-t-il lâ­ché en en­tre­vue avec Le Jour­nal au der­nier Fes­ti­val de Té­lé­vi­sion de Monte-Car­lo, avant d’ex­pli­quer : « Tu­pac est une icône du rap et il mé­ri­tait tel­le­ment mieux que ça. Le sou­ci, c’est qu’ils ont pris le pre­mier ve­nu pour faire ce film. Ça ne pou­vait pas mar­cher ! » DE EMINEM À SNOOP

Le rap­peur du Queens n’a pas com­pris le choix de confier ce pro­jet am­bi­tieux à Ben­ny Boom, un réa­li­sa­teur sur­tout connu pour ses vi­déos mu­si­cales, dont Win­dow

Shop­per, le clip de... 50 Cent, tour­né à Mo­na­co en 2005 ! « Je n’ai pas de pro­blème avec lui. Mais il faut sa­voir al­ler cher­cher les bonnes per­sonnes pour un tel pro­jet. Pour mon bio­pic Get Rich Or Die Tryin’, j’ai tra­vaillé avec le réa­li­sa­teur Jim She­ri­dan et le scé­na­riste Ter­ry Win­ter, qui a écrit Les So­pra­no et Le

loup de Wall Street. Et c’est Jim­my Io­vine qui a pro­duit le film, comme il l’avait fait avec Eminem pour

8 Mile. Mais Jim­my Io­vine (qui a été le pre­mier à si­gner avec Tu­pac en 1991) n’a pas pro­duit All Eyez On

Me. C’est peut-être ça le pro­blème. » 50 Cent n’est pas le seul à avoir cri­ti­qué le film de Ben­ny Boom. Ja­da Pin­kett Smith, qui était très proche de Tu­pac Sha­kur, a qua­li­fié le bio­pic de « pro­fon­dé­ment bles­sant » et re­le­vé toute une sé­rie d’er­reurs dans All Eyez On Me.

Ce lou­pé ne de­vrait pas, pour au­tant, mettre un ar­rêt à une mode – les bio­pics mu­si­caux – qui a connu un re­gain d’in­té­rêt dans le rap avec le suc­cès de Straight Out­ta Comp­ton en 2015. « Get Rich Or Die Tryin et 8 Mile étaient des his­toires de réus­site per­son­nelle. Straight Out­ta

Comp­ton était plus un film sur la nais­sance d’un cou­rant mu­si­cal, le gang­sta rap, à tra­vers l’his­toire de N.W.A, ex­plique « Fif­ty ». Pour moi, la pro­chaine étape na­tu­relle, ce se­rait de pro­duire un film sur Snoop Dogg qui a beau­coup contri­bué à ce mou­ve­ment au dé­but des an­nées 1990. »

En at­ten­dant de voir un tel film se concré­ti­ser, Cur­tis Jackson alias 50 Cent a d’autres pro­jets sur le feu, no­tam­ment en té­lé. Dé­jà pro­duc­teur de la sé­rie à suc­cès Po­wer, qui vient d’en­ta­mer sa qua­trième sai­son aux États-Unis, le rap­peur a pro­fi­té de son pas­sage au Fes­ti­val de Monte-Car­lo pour confir­mer le lan­ce­ment pro­chain d’une autre sé­rie très pro­met­teuse, The Oath, sur les gangs in­fil­trés au sein du LAPD. Écrite par l’an­cien ad­joint au shé­rif de la ville de Los An­geles, Joe Hal­pin, cette nou­velle sé­rie met­tra en ve­dette le Ned Stark de Game of

Th­rones, l’ac­teur bri­tan­nique Sean Bean, dans le rôle prin­ci­pal d’un flic aux mé­thodes de voyou. EN­CORE SUR SCÈNE

Avec tous ces pro­jets, on en ou­blie­rait presque que 50 Cent conti­nue de se pro­duire sur scène un peu par­tout dans le monde, de Mo­na­co où il a don­né un concert pri­vé pour cé­lé­brer le titre de cham­pion du club de soc­cer lo­cal, à Ot­ta­wa, où il a pris d’as­saut le Blues­fest, samedi der­nier. Le rap­peur a as­su­ré au

Jour­nal qu’il n’avait au­cun mal à être sur tous les fronts en même temps. « Je suis condi­tion­né de­puis mon plus jeune âge pour faire de la mu­sique, donc ce n’est pas un pro­blème pour moi. Je peux te faire un disque en trois jours, alors qu’il m’a fal­lu deux ans pour dé­ve­lop­per une sé­rie comme Po­wer. La mu­sique, ce n’est pas aus­si com­pli­qué. Je n’ai pas eu be­soin de ré­flé­chir long­temps pour écrire “Go shor­ty, it’s your bir­th­day!” (le re­frain de son pre­mier tube In Da Club). Ce qui ne m’a pas em­pê­ché de me faire beau­coup d’ar­gent avec ça ! »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.