BLANCS CO­LONS ET PA­RA­DIS PER­DUS

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA -

Con­qué­rants, co­lo­ni­sa­teurs, pilleurs, évan­gé­li­sa­teurs. L’Afrique et l’Amé­rique du Sud ont re­çu par se­cousses la vi­site de ces in­di­vi­dus en quête de pa­ra­dis per­dus, et le ci­né­ma nous en a ra­con­té l’his­toire et les consé­quences de très belle fa­çon. Le plus ré­cent exemple du genre ? La ci­té per­due de Z, de James Gray, pa­ru cette semaine en DVD et sur les pla­te­formes de té­lé­char­ge­ment. Les films sui­vants, qui tournent plus ou moins au­tour des mêmes thèmes, nous sont eux aus­si res­tés en mé­moire.

1 LA REINE AFRI­CAINE

Sor­ti en 1951 et met­tant en ve­dette les in­ou­bliables Hum­phrey Bo­gart et Ka­tha­rine Hep­burn, ce clas­sique du grand maître John Hus­ton (Le tré­sor de la Sier­ra Madre, L’hon­neur des Priz­zi) n’a pas pris une ride. L’ac­tion se dé­roule du­rant la Pre­mière Guerre mon­diale, au Con­go, alors qu’un aven­tu­rier et la soeur d’un mis­sion­naire s’unissent pour cou­ler une ca­non­nière al­le­mande. La construc­tion du scé­na­rio, ri­gou­reuse, clas­sique, n’uti­lise au­cun re­tour en ar­rière, au­cun sus­pense. Ce style li­néaire n’em­pêche pas l’oeuvre d’être pas­sion­nante grâce à un ha­bile do­sage d’élé­ments psy­cho­lo­giques et d’aven­tures dra­ma­tiques.

4 CHAS­SEUR BLANC, COEUR NOIR

La lé­gende en­tou­rant le tour­nage de La reine afri­caine a ins­pi­ré à Clint East­wood cette pro­duc­tion cen­trée sur la fi­gure de John Hus­ton qui, à l’époque du tour­nage de son chef-d’oeuvre, se lais­sait dis­traire par sa pas­sion dé­me­su­rée pour la chasse à l’élé­phant. East­wood s’at­tache ici à la des­crip­tion d’une pas­sion ob­ses­sive ve­nant dé­ran­ger le cours nor­mal des choses. Sans être par­ti­cu­liè­re­ment ap­pro­fon­di, le trai­te­ment s’avère à tout le moins pit­to­resque et com­porte des as­pects sa­ti­riques sa­vou­reux.

2 FITZCARRALDO

L’Ama­zo­nie est le théâtre de ce grand film de l’Al­le­mand Wer­ner Her­zog (Aguirre – La co­lère de Dieu), dont on dit que le tour­nage fut au moins aus­si fer­tile en pé­ri­pé­ties que l’oeuvre elle-même, en rai­son no­tam­ment des prises de bec entre le réa­li­sa­teur et son in­ter­prète prin­ci­pal, Klaus Kins­ki. Le ré­sul­tat de ces tri­bu­la­tions est un film gran­diose et ré­so­lu­ment in­so­lite sur l’amour de l’opé­ra, dont cer­taines sé­quences, tel le ha­lage du ba­teau par-des­sus une col­line sé­pa­rant deux ri­vières, font dé­sor­mais par­tie de l’his­toire du ci­né­ma, ayant du reste été im­mor­ta­li­sées dans le non moins fas­ci­nant do­cu­men­taire Le poids des rêves, réa­li­sé en 1982 par Les Blank.

3 EN LI­BER­TÉ DANS LES CHAMPS DU SEI­GNEUR

Deux pas­teurs pro­tes­tants et leurs femmes s’ins­tallent près d’un village en Ama­zo­nie, où un mer­ce­naire amé­ri­cain par­tage la vie des au­toch­tones. Sorte de ver­sion contem­po­raine de la co­lo­ni­sa­tion des Amériques, ce film de 1991 à la dis­tri­bu­tion pres­ti­gieuse (John Li­th­gow, Tom Be­ren­ger, Ka­thy Bates, Dar­ryl Han­nah, Ai­dan Quinn) se dis­tingue par son ex­tra­or­di­naire au­then­ti­ci­té. De toute évi­dence, l’illus­tra­tion des moeurs in­di­gènes a fait l’ob­jet d’un brillant ef­fort de do­cu­men­ta­tion de la part de son réa­li­sa­teur, Hec­tor Ba­ben­co (Le bai­ser de la femme arai­gnée).

La ci­té per­due de Z

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.