HUIT NOU­VELLES DATES POUR LES PRÉAUDITIONS

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE -

En août, ce ne se­ront pas les oc­ca­sions qui man­que­ront de dé­mon­trer ses ta­lents de chan­teur et de ten­ter sa chance à La Voix VI. Aux cinq jour­nées de préauditions dé­jà an­non­cées s’ajoutent huit autres dates di­vi­sées entre Mon­tréal et Qué­bec.

YAN LAU­ZON Agence QMI

Entre 100 et 300 per­sonnes pour­ront être vues et en­ten­dues chaque jour par les juges et pro­duc­teurs de La Voix à TVA, Es­ther Te­man et Sté­phane La­porte.

« C’est sû­re­ment l’ac­cès le plus dé­mo­cra­tique à des au­di­tions, a pré­ci­sé ce der­nier. T’as juste à te pré­sen­ter entre 8 h et 20 h lors des jour­nées où on est en fonc­tion et t’es as­su­ré de pas­ser et de faire en­tendre ta voix. »

Et ce ne sont pas les longues jour­nées de tra­vail qui em­pê­che­ront Sté­phane La­porte et son aco­lyte de re­con­naître le ta­lent, même si, à la fin du pro­ces­sus de sé­lec­tion, seule­ment une cen­taine de noms se­ront re­te­nus pour les au­di­tions à l’aveugle.

« Nos jour­nées se ter­minent ra­re­ment avant 23 h ou mi­nuit, a ajou­té le concep­teur et réa­li­sa­teur de la po­pu­laire émis­sion. Je me sou­viens très bien de Noé­mie Lor­ze­ma – la fi­na­liste de l’équipe d’Ariane (Mof­fatt) de La

Voix IV. Elle s’était pré­sen­tée à 1 h 30 du ma­tin. Elle re­gar­dait le mi­cro et me fai­sait pen­ser à une plon­geuse olym­pique sur son trem­plin tel­le­ment elle était concen­trée. »

L’APRÈS-LOUIS-PAUL

Peu im­porte le style mu­si­cal – que ce soit le rap, le hip-hop ou en­core le mé­tal –, tous ob­tien­dront l’oc­ca­sion de faire leur place sur le pla­teau du concours mu­si­cal, a as­su­ré Sté­phane La­porte. « D’an­née en an­née, La Voix prouve qu’il n’y a pas de styles mu­si­caux ex­clus. Avant, on ne voyait ja­mais de “death me­tal” à la té­lé. Au­cune émis­sion n’a pré­sen­té ce que LouisPaul [Gau­vreau, cin­quième sai­son] a pré­sen­té, mais c’est fou parce qu’il y a plein de gens qui aiment ça. Il a vrai­ment ou­vert une porte à tout un monde. »

UN CON­SEIL

Par contre, afin d’as­su­rer sa place pour la ronde sui­vante – et ain­si, es­pé­rer qu’au moins l’une des quatre chaises rouges des coachs se re­tour­ne­ra – il fau­dra mi­ser sur une va­leur sûre.

Le con­seil de Sté­phane La­porte ? « C’est de ve­nir pré­sen­ter son meilleur nu­mé­ro. On a une chan­son pour se faire une opi­nion sur ce que la per­sonne a à of­frir. Ce n’est pas le temps de faire des ex­pé­ri­men­ta­tions. »

« N’es­sayez pas de pré­sup­po­ser de ce que les juges ai­me­raient, a-t-il ajou­té. Louis-Paul en est la plus belle preuve. »

C’est au dé­but de 2018, à TVA, que s’amor­ce­ra l’aven­ture de La Voix VI.

Les as­pi­rants can­di­dats de­vront avoir au moins 15 ans au 1er fé­vrier 2018 s’ils veulent chan­ter seuls ou en duo.

Sté­phane La­porte

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.