UN RÔLE ÉPROUVANT

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND -

WENN | Ca­ra De­le­vingne fi­gure aux cô­tés de Ja­den Smith dans le film Life in a Year où elle in­carne une jeune femme at­teinte d’un can­cer en phase ter­mi­nale. Le man­ne­quin de­ve­nu ac­trice était tel­le­ment dé­ter­mi­née pour son rôle que des pen­sées mor­tuaires lui ont presque dé­clen­ché des troubles men­taux.

« Ça a été six se­maines très sombres parce que je pen­sais à la mort chaque se­conde de chaque jour, a-t-elle ra­con­té au Dai­ly Te­le­graph. Donc, si je n’avais pas eu com­plè­te­ment la tête claire, ce­la au­rait pu de­ve­nir très dan­ge­reux et j’au­rais pu tom­ber dans une pro­fonde dé­pres­sion ».

La star de Sui­cide Squad était si dé­ter­mi­née à réus­sir sa per­for­mance qu’elle a ar­rê­té de boire de l’al­cool pen­dant le tour­nage du film. « C’était im­por­tant que je sois aus­si concen­trée que pos­sible parce que c’était le rôle le plus in­tense et dif­fi­cile que j’aie joué, et c’était très im­por­tant que je passe la plu­part de mon temps à ap­prendre ce que c’est d’avoir le can­cer, et que je me mette dans ces si­tua­tions », a-t-elle ex­pli­qué.

UNE MÈRE TOXICOMANE

Ca­ra De­le­vingne a fait part du com­bat qu’elle a me­né contre sa ma­la­die men­tale alors que sa mère était ac­cro à l’hé­roïne. En ra­con­tant son en­fance avec une mère toxicomane, elle a af­fir­mé : « Ce­la in­flue sur l’en­fance de chaque en­fant dont un parent a une dé­pen­dance. On gran­dit trop vite parce qu’on s’oc­cupe de ses pa­rents ».

Pour in­ter­pré­ter une pa­tiente at­teinte du can­cer, Ca­ra De­le­vingne a dû se ra­ser la tête.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.