Un nou­vel al­bum 100 % fait au Qué­bec

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - BRU­NO LA­POINTE Le Jour­nal de Mon­tréal bru­no.la­pointe @que­be­cor­me­dia.com

De re­tour au pays de­puis à peine un an, La­ra Fa­bian n’a pas mis de temps à se sen­tir à nou­veau chez elle ni à se mettre au tra­vail. La chan­teuse vient de mettre les touches fi­nales à un nou­vel al­bum en fran­çais fait en­tiè­re­ment au Qué­bec, qui ver­ra le jour en fé­vrier pro­chain.

La­ra Fa­bian ne le cache pas, elle avait hâte de re­trou­ver le Qué­bec qui l’a si cha­leu­reu­se­ment ac­cueillie au dé­but des an­nées 1990. L’at­ta­che­ment est bien réel – et ré­ci­proque – entre la chan­teuse et le pu­blic d’ici. « C’est au Qué­bec que je suis née, mu­si­ca­le­ment, parce que c’est ici que j’ai con­nu mes pre­miers suc­cès. Alors en re­ve­nant ici, j’ai l’im­pres­sion d’être ac­cueillie par ma fa­mille, ceux qui m’ont mise au monde. C’est très spé­cial et très, très fort », confie la chan­teuse en en­tre­tien au Jour­nal.

« Ça m’ar­rive sou­vent au cours de la jour­née de me re­trou­ver dans une pe­tite bulle de contem­pla­tion et de gra­ti­tude. J’au­rais en­vie de me pin­cer, mais j’au­rais trop peur de me ré­veiller », ajoute-t-elle.

VOIR SA FILLE HEU­REUSE

L’idée de s’éta­blir à nou­veau dans la métropole a sus­ci­té une cer­taine ap­pré­hen­sion chez La­ra Fa­bian. Car cette fois-ci, elle n’était plus la seule im­pli­quée dans cette dé­ci­sion : elle concer­nait éga­le­ment son ma­ri Ga­briel Di Gior­gio, et sa fille Lou, au­jourd’hui âgée de 10 ans. « Ça a été quelque chose, en août de l’an­née der­nière, quand on m’a ap­pe­lée pour par­ti­ci­per à l’émis­sion La Voix. C’était gros de dire à ma fa­mille qu’on al­lait dé­mé­na­ger, et pas seule­ment pour chan­ger de pays, mais de conti­nent », se sou­vient-elle. Un an après leur ar­ri­vée à Mon­tréal, elle peut dé­sor­mais af­fir­mer hors de tout doute que la tran­si­tion s’est dé­rou­lée sans heurts. « De voir au­jourd’hui au­tant de sé­ré­ni­té, de joie de vivre et de fous rires avec ma fa­mille, c’est vrai­ment mer­veilleux pour mon coeur de ma­man. Je vois que ma fille est réel­le­ment heu­reuse ici. Quand je parle de pro­jets fu­turs, de tour­nées, elle a tou­jours peur de de­voir quit­ter Mon­tréal », confie La­ra Fa­bian.

RE­TOUR AUX SOURCES

Son re­tour en ville l’au­ra gran­de­ment ins­pi­rée puis­qu’elle a dé­jà ter­mi­né l’en­re­gis­tre­ment d’un al­bum en­tiè­re­ment fran­co­phone at­ten­du l’hi­ver pro­chain. Ce nou­veau pro­jet, « 100 % made in Qué­bec », sou­ligne-t-elle, l’a ra­me­née à ses pre­mières an­nées dans le mé­tier. « L’al­bum a été fait au sous-sol, dans la cave de ma mai­son. Ça me rap­pelle mes dé­buts, avant même que je sois connue, où je me le­vais le ma­tin et je des­cen­dais dans le stu­dio en py­ja­ma. Tout a été créé ici, à la mai­son, dans le stu­dio de mon ma­ri Ga­briel », sou­li­gnet-elle.

On pour­ra d’ailleurs en­tendre le pre­mier ex­trait, Pa­pillon, lors des concerts de La­ra Fa­bian pré­vus à par­tir de ven­dre­di, d’abord à Mon­tréal, puis à Qué­bec. Et bien que ces dates s’ins­crivent dans la tour­née ac­com­pa­gnant l’al­bum Ca­mou­flage, lan­cé il y a exac­te­ment un an, le pro­gramme de la soi­rée a été en­tiè­re­ment re­vu pour les re­pré­sen­ta­tions dans la pro­vince.

« J’ai en­le­vé plu­sieurs chan­sons en an­glais et ajou­té des chan­sons en fran ais pour ra­con­ter cette his­toire d’amour que j’ai avec le Qué­bec. Et aus­si parce que, ici, un show de La­ra Fa­bian sans Je t’aime, ça ne marche tout sim­ple­ment pas », plai­sante la chan­teuse.

UNE IN­DUS­TRIE CHANGEANTE

Lorsque la conver­sa­tion bi­furque sur l’al­bum Ca­mou­flage, on dé­cèle une toute pe­tite pointe de dé­cep­tion dans le ton de La­ra Fa­bian.

« C’est un al­bum qui est res­té, ma foi, as­sez dis­cret, qui n’a pas été com­plè­te­ment en­ten­du comme je l’au­rais ai­mé. C’était peut-être trop nou­veau, trop dif­fé­rent de ce que les gens at­ten­daient Mais en même temps, il m’a per­mis d’ex­pri­mer quelque chose qui, mu­si­ca­le­ment, est très ac­tuel. Et cer­taines chan­sons ont été ado­rées par les gens comme

Cha­me­leon et We Are the Flyers, et il m’a aus­si per­mis de don­ner 30 spec­tacles à tra­vers le monde », avance-t-elle.

« De toute fa­çon, l’in­dus­trie est tel­le­ment dif­fé­rente ; la mu­sique ne se trans­met plus de la même ma­nière qu’avant, alors on ne peut plus s’ima­gi­ner vendre 100 000, 200 000 ou 400 000 exem­plaires d’un même al­bum », conclut La­ra Fa­bian. La­ra Fa­bian se­ra en spec­tacle au théâtre Saint-De­nis de Mon­tréal les 12 et 13 oc­tobre, puis au Centre Vi­déo­tron de Qué­bec le 14 oc­tobre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.