PRO­TEC­TEUR DES AR­TISTES

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION -

Jean-Phi­lippe Dion ché­rit le lien de confiance qu’il a éta­bli avec les ar­tistes au fil des an­nées. Et pour cause. Grâce à cette re­la­tion pri­vi­lé­giée, le pro­duc­teur et ani­ma­teur a vite trans­for­mé en suc­cès des émis­sions qui re­quièrent une grande ou­ver­ture et gé­né­ro­si­té des per­son­na­li­tés in­vi­tées. « S’ils n’ont plus confiance, je n’ai plus de car­rière », ré­sume le prin­ci­pal in­té­res­sé en en­tre­vue.

Jean-Phi­lippe Dion prend soin des stars qu’il re­çoit de­vant l’ob­jec­tif. C’est du moins ce qu’on réa­lise en l’écou­tant par­ler. À l’époque d’Ac­cès

il­li­mi­té, il s’as­su­rait tou­jours que l’ar­tiste était sa­tis­fait du mon­tage fi­nal. Et quand un in­vi­té re­fu­sait la pré­sence des ca­mé­ras pour telle ou telle rai­son, il res­pec­tait sa dé­ci­sion.

L’ani­ma­teur ma­ni­feste cette même bien­veillance sur La vraie na­ture, son émis­sion d’en­tre­vues-vé­ri­té qui en­tre­prend sa deuxième sai­son ce week-end. En rai­son du for­mat unique du ren­dez-vous, l’am­biance est pro­pice aux confi­dences. La se­conde émis­sion, dans la­quelle Jo­sé Gau­det et Guy­laine Tan­guay s’ouvrent pu­bli­que­ment comme ja­mais au­pa­ra­vant, en té­moigne par­fai­te­ment.

« Je veux être à l’écoute de tout ce qu’ils me disent. Parce que c’est fa­cile pour quel­qu’un en émo­tion de par­tir dans une di­rec­tion qui ne fe­ra pas son af­faire plus tard. Je suis vrai­ment at­ten­tif à ce­la. Quand je sens que cette per­sonne risque de re­gret­ter ce qu’elle dé­voile, je re­di­rige la conver­sa­tion. Je suis comme son bo­dy-guard d’émo­tions. »

MARQUE DE CONFIANCE

La vraie na­ture a car­ton­né l’an der­nier. Oc­cu­pant une case ho­raire de choix, la pre­mière sai­son a ral­lié une moyenne de 1 076 000 té­lé­spec­ta­teurs, se­lon les chiffres confir­més de Nu­mé­ris. TVA était tel­le­ment ra­vie des ré­sul­tats qu’elle a fait pas­ser sa com­mande à 14 émis­sions en cours de ca­len­drier ; loin des quatre ini­tia­le­ment de­man­dées.

Cette an­née, la chaîne n’a pas pris de risque : elle a pré­vu 18 heures jus­qu’au prin­temps.

« C’est une belle marque de confiance, mais c’est du sport, in­dique Jean-Phi­lippe Dion. On tourne deux shows par fin de se­maine. C’est beau­coup d’in­for­ma­tion à em­ma­ga­si­ner. C’est hy­per exi­geant. »

UN TRIO AU­DA­CIEUX

Par­mi les per­son­na­li­tés pu­bliques qu’on ver­ra ra­mer jus­qu’au quai au cours des pro­chains mois, si­gna­lons Ma­non Mas­sé, Pa­trice Ro­bi­taille, So­nia Be­nez­ra, Jean-Luc Mon­grain, Gre­go­ry Charles, Ariane Mof­fatt et Lu­di­vine Re­ding. Le pre­mier épi­sode réuni­ra Guy­laine Trem­blay, Sa­fia No­lin et Oli­vier Pri­meau, le pro­prié­taire du Bea­ch­Club.

« C’est le trio le plus au­da­cieux qu’on n’a ja­mais fait, sou­ligne Jean-Phi­lippe Dion. Il y avait des di­ver­gences au sein de notre équipe. Et pour être hon­nête, le ma­tin du tour­nage, j’ai com­men­cé à stres­ser. Mais quand les trois ont fait connais­sance en dé­but de jour­née, j’ai com­pris que ça al­lait bien se pas­ser, et mes an­goisses sont tom­bées. »

AVEC ÉMO­TION

Sa­crée Meilleure émis­sion d’en­tre­vues aux plus ré­cents prix Gé­meaux, La vraie na­ture a fait forte im­pres­sion la sai­son der­nière. Aux dires de Jean-Phi­lippe Dion, le ren­dez-vous a ré­son­né fort au­près des té­lé­spec­ta­teurs mas­cu­lins. « Les hommes me par­laient ra­re­ment d’Ac­cès il­li­mi­té, mais avec La vraie

na­ture, c’est tout le contraire. C’est comme s’ils vi­vaient des émo­tions par pro­cu­ra­tion. »

Par­lant d’épan­che­ments, l’ani­ma­teur in­siste : bien que l’émis­sion com­porte plu­sieurs sé­quences lar­moyantes, son but n’a ja­mais été d’ar­ra­cher des pleurs aux ar­tistes.

« Je sais qu’il y a du monde qui n’a pas en­vie de ra­con­ter leur his­toire en pleu­rant ou qui n’a pas en­vie de ren­trer dans des zones trop per­son­nelles. Je res­pecte ça. […] Je l’ai vu avec France Cas­tel. Et c’était très cor­rect. On est al­lé ailleurs. » TVA pré­sente La vraie na­ture di­manche à 21 h

« Quand je sens que cette per­sonne risque de re­gret­ter ce qu’elle dé­voile, je re­di­rige la conver­sa­tion. » JEAN-PHI­LIPPE DION

MARC-AN­DRÉ LE­MIEUX Le Jour­nal de Mon­tréal marc-andre.le­mieux @que­be­cor­me­dia.com

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.