Une co­los­sale perte de temps

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - richard.mar­ti­neau@que­be­cor­me­dia.com richard Mar­ti­neau

Le pro­jet de loi 62 sur la «neu­tra­li­té re­li­gieuse» de l’État ne vaut rien.

Les profs le disent, les mé­de­cins le disent, les par­tis d’op­po­si­tion le disent. Même Gé­rard Bou­chard le dit! Alors pour­quoi le gou­ver­ne­ment fait-il sem­blant que son pro­jet de loi est in­té­res­sant et digne d’être ana­ly­sé?

LE BOR­DEL

Chaque jour, les em­ployés du sys­tème de san­té et du sys­tème d’édu­ca­tion sont aux prises avec des de­mandes d’ac­com­mo­de­ments re­li­gieux. Un congé par-ci, un congé par-là. Pas de mé­de­cin mas­cu­lin pour ma femme.

Hors de ques­tion que ma fille se baigne avec des gar­çons.

La re­li­gion de mon en­fant lui in­ter­dit d’écou­ter de la mu­sique. Une salle de prière. Un voile. Un tur­ban. Pas de trans­fu­sion san­guine. Etc., etc. Si vous croyez avoir tout vu et tout en­ten­du sur le su­jet, at­ten­dez que les cours d’édu­ca­tion sexuelle re­viennent dans les écoles… Là, ça va être le bor­del!

«Quoi? Vous vou­lez par­ler d’ho­mo­sexua­li­té et de mas­tur­ba­tion à mon en­fant? Hors de ques­tion, je de­mande la per­mis­sion de le re­ti­rer de ce cours!»

Les pauvres profs ne sau­ront plus où don­ner de la tête.

Comme m’a dit Diane Fran­coeur, pré­si­dente de la Fé­dé­ra­tion des mé­de­cins spé­cia­listes du Qué­bec: «Les mé­de­cins et les em­ployés du sys­tème de san­té ont autre chose à faire que ré­pondre aux exi­gences re­li­gieuses de l’un et de l’autre…»

SOURD, MUET, AVEUGLE

Ac­tuel­le­ment, le pro­jet de loi 62 ne pro­pose AU­CUNE ba­lise en­ca­drant les de­mandes d’ac­com­mo­de­ments.

Ce sont aux em­ployés de tran­cher et de dé­ci­der si une de­mande est rai­son­nable ou pas.

Le gou­ver­ne­ment Couillard fuit ses res­pon­sa­bi­li­tés et ba­laie le pro­blème dans la cour dé­jà pleine des fonc­tion­naires. Quel manque de cou­rage… Mais est-on vrai­ment sur­pris? Sur les ques­tions iden­ti­taires, Phi­lippe Couillard est sourd, muet et aveugle. Comme He­len Kel­ler.

Ex­pli­quer au pre­mier mi­nistre l’im­por­tance d’éta­blir des ba­lises claires pour bar­rer la route aux in­té­gristes, à TOUS les in­té­gristes, c’est comme ten­ter de dé­crire le Concer­to pour pia­no nu­mé­ro1 de Tchai­kovs­ky à un sourd qui n’a ja­mais en­ten­du un son de sa vie.

Ça fait trois fois qu’on dis­cute de ce mau­dit su­jet-là. Il y a eu Bou­chardTay­lor, la charte à Drain­ville, et main­te­nant, la Com­mis­sion par­le­men­taire sur le pro­jet de loi 62.

De­vra-t-on ré­pé­ter l’exer­cice une qua­trième fois?

OÙ SONT LES JA­NETTE ?

D’ailleurs, une ques­tion, en pas­sant: elles sont où, les Ja­nette qui ma­ni­fes­taient dans les rues pour la Charte des va­leurs ?

Les Édith Co­chrane, les Joëlle Mo­rin, les De­nise Ro­bert, les De­nise Fi­lia­trault, les Ju­lie Sny­der?

Votre sor­tie, en oc­tobre 2013, vi­sai­telle à dé­fendre l’éga­li­té hom­me­femme ou juste à fa­vo­ri­ser le PQ?

«En ce mo­ment, le prin­cipe de l’éga­li­té entre les sexes me semble com­pro­mis au nom de la li­ber­té de re­li­gion, écri­viez-vous. De­vant la pers­pec­tive d’un re­tour en ar­rière, nous res­sen­tons le be­soin de prendre la pa­role.»

Pour­quoi votre si­lence, alors que ce dos­sier n’est tou­jours pas ré­glé? Ça ne vous in­té­resse plus? Ben cou­donc. Votre pas­sion pour cette cause qui sem­blait si fon­da­men­tale, si es­sen­tielle, si ur­gente au­ra été de très courte du­rée.

Heu­reu­se­ment que d’autres conti­nuent le combat contre ce pro­jet de loi pa­thé­tique…

Le pro­jet de loi 62 mé­rite la pou­belle.

SA­ME­DI 12 NO­VEMBRE 2016

Comments

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.