Une avo­cate ap­pelle Trump à ne pas pour­suivre ses ac­cu­sa­trices

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS -

LOS AN­GELES | (AFP) L’avo­cate Glo­ria All­red a ap­pe­lé hier le fu­tur pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump à pro­mettre de ne pas pour­suivre celles qui l’ont ac­cu­sé de com­por­te­ments sexuels abu­sifs, agi­tant la me­nace de contre-pour­suites.

En pré­sence de Sum­mer Zer­vos, ex­can­di­date de l’émis­sion de té­lé­réa­li­té de Do­nald Trump The Ap­pren­tice, trem­blante et gé­mis­sante, l’avo­cate spé­cia­li­sée dans les cas de femmes vic­times d’agres­sions sexuelles a de­man­dé au pré­sident élu de «ré­trac­ter ses dé­cla­ra­tions se­lon les­quelles ses ac­cu­sa­trices sont des men­teuses» et d’ap­por­ter «des as­su­rances qu’il n’en­ga­ge­ra pas de pour­suites contre elles».

Pour sa part, le quo­ti­dien New York Dai­ly News rap­porte que des sources près du pré­sident élu as­surent qu’il n’a pas l’in­ten­tion de mettre ses me­naces de pour­suites à exé­cu­tion, même s’il ne l’a tou­jours pas dit pu­bli­que­ment.

DIF­FA­MA­TION

«Nous n’avons pas d’in­ten­tion pour le mo­ment de por­ter plainte contre Do­nald Trump, mais s’il pour­suit ces femmes, je leur conseille­rai alors de l’at­ta­quer en dif­fa­ma­tion», a dé­cla­ré Glo­ria All­red, lors d’une brève confé­rence de presse à Los An­geles.

Elle a pré­ci­sé que les pré­si­dents en exer­cice pou­vaient être pour­sui­vis pour des faits pré­cédant leur en­trée à la Mai­son-Blanche, don­nant l’exemple de Bill Clin­ton dans l’af­faire Pau­la Jones.

L’avo­cate, qui re­pré­sente aus­si des ac­cu­sa­trices de l’ex-ve­dette de té­lé­vi­sion Bill Cos­by, n’a pas don­né d’échéance pour le pré­sident élu avant d’éven­tuel­le­ment prendre des me­sures.

Do­nald Trump a été ac­cu­sé par une di­zaine de femmes de les avoir tou­chées sur tout le corps y com­pris les seins et les par­ties gé­ni­tales, de les avoir em­bras­sées de force

IN­TI­MI­DA­TION

À la confé­rence de presse, Sum­mer Zer­vos a lu, en trem­blant et cla­quant des dents, une dé­cla­ra­tion rap­pe­lant que «M.Trump a dit pen­dant sa cam­pagne pré­si­den­tielle qu’il por­te­rait plainte contre moi ou d’autres ac­cu­sa­trices».

Elle a pré­ci­sé qu’après s’être éle­vée contre le ré­pu­bli­cain, elle a été «me­na­cée», elle a «su­bi des in­ti­mi­da­tions» et a vu son en­tre­prise vi­sée.

M. Trump dis­pose à pré­sent «du plus gros pu­pitre d’in­ti­mi­da­tion au monde et n’a pas en­core re­ti­ré sa me­nace de me pour­suivre ain­si que d’autres qui ont par­lé pu­bli­que­ment contre lui», a-t-elle ajou­té.

Sum­mer Zer­vos (à droite) a ac­cu­sé Do­nald Trump d’agres­sion sexuelle.

Comments

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.