Les forces d’élite ira­kiennes pro­gressent à Mos­soul

Forte ré­sis­tance du groupe État is­la­mique dans son der­nier bas­tion en Irak

Le Journal de Montreal - - MONDE -

MOS­SOUL | (AFP) Les forces d’élite ira­kiennes ont re­lan­cé hier l’of­fen­sive dans la ville de Mos­soul, der­nier bas­tion du groupe État is­la­mique (ÉI) en Irak.

Dans le même temps, en Sy­rie voi­sine, des com­bat­tants arabes et kurdes, sou­te­nus par la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale an­tid­ji­ha­distes, conti­nuent d’avan­cer vers Ra­qa, l’autre grand fief du groupe ul­tra­ra­di­cal.

Confron­tées à une vive ré­sis­tance de l’ÉI lors de leur en­trée il y a une se­maine dans les quar­tiers est de Mos­soul, les uni­tés du contre-ter­ro­risme ira­kien (CTS) avaient dé­ci­dé de conso­li­der leurs po­si­tions dans la pé­ri­phé­rie avant de pour­suivre leur pro­gres­sion.

«Nos forces ont lan­cé l’at­taque contre Ar­ba­jiyah», a dé­cla­ré un com­man­dant des CTS, Moun­tadhar Sa­lem, se ré­fé­rant à une zone dans l’est de la deuxième ville d’Irak. Ces com­bats in­ter­viennent «après quelques jours de calme».

Dans une main, le com­man­dant tient une ra­dio et dans l’autre une ta­blette où l’ont peut voir un plan de la ville, avec les ran­gées d’ha­bi­ta­tions re­prises par les CTS.

RÉ­SEAUX DE TUN­NELS

Se­lon un autre com­man­dant de ces forces d’élite, Ali Hus­sein Fadhel, les com­bat­tants s’ap­prochent de Kar­kouk­li, un autre quar­tier dans l’est de Mos­soul.

Outre ces at­taques sui­cide, les voi­tures pié­gées et les nom­breux ex­plo­sifs dis­sé­mi­nés dans les mai­sons et les im­meubles, l’ÉI a mis en place un vaste ré­seau de tun­nels sou­ter­rains qui lui per­met de me­ner une gué­rilla ur­baine. Il uti­lise éga­le­ment les ci­vils comme bou­cliers hu­mains.

Hier, en fin d’après-mi­di, les com­bats connais­saient une ac­cal­mie, mais les CTS ti­raient pé­rio­di­que­ment au mor­tier vers des po­si­tions de l’ÉI dans la ré­gion d’Ar­ba­jiyah.

Entre 3000 et 5000 dji­ha­distes se trou­ve­raient à Mos­soul, se­lon des es­ti­ma­tions amé­ri­caines. Leur chef, Abou Ba­kr al-Bagh­da­di, les a ex­hor­tés à lut­ter jus­qu’au bout.

47 PER­SONNES DÉ­PLA­CÉES

Les en­fants sont eux aus­si vic­times des com­bats à Mos­soul, Save the Chil­dren af­fir­mant hier qu’une di­zaine d’entre eux sont soi­gnés chaque jour pour des bles­sures graves.

«Ils viennent avec des bles­sures par balles, par des éclats d’obus et des brû­lures», af­firme un mé­de­cin, ci­té dans un com­mu­ni­qué de l’ONG.

Les com­bats poussent éga­le­ment de nom­breux ci­vils à fuir. Plus de 47 000 per­sonnes ont été dé­pla­cées en Irak de­puis le lan­ce­ment, le 17 oc­tobre, de la vaste of­fen­sive des forces ira­kiennes sou­te­nues par la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale pour re­prendre Mos­soul, a in­di­qué hier l’Or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale pour les mi­gra­tions.

Un sol­dat des forces spé­ciales ira­kiennes sur­veille deux hommes, soup­çon­nés de com­battre aux cô­tés des dji­ha­distes de l’État is­la­mique à Mos­soul.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.