Au diable la dé­pense!

Le Journal de Montreal - - ARGENT - Mi­chel Gi­rard mi­chel.gi­rard@que­be­cor­me­dia.com

Qui l’eût de­vi­né? Jus­tin Tru­deau, Do­nald Trump, même combat bud­gé­taire ou presque.

Pour te­nir ses pro­messes, comme on sait, Jus­tin Tru­deau n’a pas lé­si­né sur les dé­penses, no­tam­ment en bo­ni­fiant l’aide fi­nan­cière aux fa­milles et aux per­sonnes âgées, tout en lan­çant un vaste pro­gramme d’in­ves­tis­se­ment dans les in­fra­struc­tures. Consé­quence: le gou­ver­ne­ment Tru­deau re­plonge le pays dans une longue sé­rie de lourds dé­fi­cits an­nuels.

Qu’en­tend faire le nou­veau pré­sident (élu) des États-Unis pour re­lan­cer l’éco­no­mie amé­ri­caine? Bais­ser les im­pôts et in­ves­tir mas­si­ve­ment dans les in­fra­struc­tures. Avec, bien en­ten­du, la même consé­quence fi­nan­cière, soit une aug­men­ta­tion ma­jeure des dé­fi­cits bud­gé­taires.

Les baisses d’im­pôts? Du cô­té des par­ti­cu­liers, Trump pro­pose de di­mi­nuer de sept à seule­ment trois tranches d’im­po­si­tion le re­ve­nu des par­ti­cu­liers. Avec un pla­fon­ne­ment de l’im­pôt à 33 %, à com­pa­rer avec un pla­fond ac­tuel de 39,6 %. Le nou­veau pré­sident pro­pose éga­le­ment de sup­pri­mer l’im­pôt sur les suc­ces­sions.

Cô­té en­tre­prises, le gou­ver­ne­ment ré­pu­bli­cain de Do­nald Trump en­tend bais­ser l’im­pôt sur les bé­né­fices à seule­ment 15 %. Le taux d’im­pôt sur les bé­né­fices s’élève pré­sen­te­ment à 35 %.

MANQUE À GA­GNER

À elles seules, ces baisses d’im­pôts des par­ti­cu­liers et des en­tre­prises au­raient comme im­pact de ré­duire les re­ve­nus fis­caux du gou­ver­ne­ment amé­ri­cain de quelque 5800 mil­liards de dol­lars sur une pé­riode de 10 ans, soit 4400 mil­liards pour les en­tre­prises et 1400 mil­liards pour les par­ti­cu­liers.

Au su­jet du vaste pro­gramme de ré­in­ves­tis­se­ment dans les in­fra­struc­tures, le pro­chain gou­ver­ne­ment Trump en­tend in­ves­tir plus de 500 mil­liards de dol­lars.

La grande ques­tion amé­ri­caine: une po­li­tique fis­cale aus­si ex­pan­sive et un plan d’in­ves­tis­se­ment mas­sif dans les in­fra­struc­tures au­ront-ils réel­le­ment pour avan­tage de sti­mu­ler da­van­tage l’éco­no­mie amé­ri­caine au point de créer des mil­lions d’em­plois?

On lui sou­haite! Chose cer­taine, ces baisses d’im­pôts et ces in­ves­tis­se­ments mas­sifs dans les routes et ponts vont se ré­per­cu­ter lour­de­ment sur le dé­fi­cit bud­gé­taire du gou­ver­ne­ment amé­ri­cain.

DÉ­FI­CIT

Les ex­perts éva­luent la hausse du dé­fi­cit sur 10 ans à quelque 5300 mil­liards.

Ce­la en­traî­ne­ra for­cé­ment une hausse de la lourde dette des ÉtatsU­nis, la­quelle s’élève ac­tuel­le­ment à 19 000 mil­liards.

Sous l’ad­mi­nis­tra­tion Oba­ma, le dé­fi­cit gou­ver­ne­men­tal a été ré­duit de plus de la moi­tié, pas­sant de 1400 mil­liards en 2009 à un dé­fi­cit de 588 mil­liards cette an­née.

La nou­velle ad­mi­nis­tra­tion Trump fe­ra grim­per an­nuel­le­ment ce dé­fi­cit d’au moins 500 mil­liards.

À l’ins­tar de Jus­tin Tru­deau, Do­nald Trump a la chance ac­tuel­le­ment de bé­né­fi­cier d’une pé­riode de faibles taux d’in­té­rêt. Ce qui em­pêche le ser­vice de la dette (frais d’in­té­rêt) d’ex­plo­ser.

De plus, Ba­rack Oba­ma lui laisse un pays do­té d’un ro­buste mar­ché du tra­vail avec un taux de chô­mage sous les 5 %, d’un sys­tème fi­nan­cier roya­le­ment as­sai­ni et d’un grand nombre d’en­tre­prises aux coffres bien gar­nis.

L’ob­jec­tif éco­no­mique du nou­veau lea­der amé­ri­cain? Il vise une crois­sance éco­no­mique de 3,2 % par an et la créa­tion de 25 mil­lions d’em­plois sur 10 ans.

Tout un dé­fi!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.