Des sites im­mo­bi­liers pris d’as­saut

Le Journal de Montreal - - ARGENT -

AGENCE QMI | Les ÉtatsU­nis doivent-ils craindre le dé­part mas­sif de plu­sieurs ci­toyens amé­ri­cains vers le Canada après l’élec­tion de Trump? Cer­tains si­gnaux en­voyés donnent le ton.

Tout comme le site in­ter­net d’Im­mi­gra­tion Canada, de­ve­nu sur­char­gé par les Amé­ri­cains après l’élec­tion, les sites de re­cherches im­mo­bi­lières sont éga­le­ment pris d’as­saut.

Les vi­sites sur Real­tor et Cen­tris ont qua­dru­plé après l’élec­tion de Do­nald Trump à la tête des États-Unis.

Sur ces sites des cour­tiers im­mo­bi­liers du Canada, 10 000 clics avaient été en­re­gis­trés à la même pé­riode en 2015. Au len­de­main des élec­tions amé­ri­caines et de l’élec­tion de Trump, près de 40 000 clics ont été consta­tés.

Lors de leur vi­site sur les sites de cour­tiers ca­na­diens, 13 % des in­ter­nautes amé­ri­cains pro­ve­naient de Ca­li­for­nie, 8 % de l’État de New York, 6,5 % du Texas et 6,3 % de la Flo­ride.

LA FLO­RIDE

«Un État où c’est clair qu’il y a une aug­men­ta­tion, c’est la Flo­ride, d’où le nombre de clics a pra­ti­que­ment dou­blé», a ex­pli­qué Paul Car­di­nal de la Fé­dé­ra­tion des chambres im­mo­bi­lières du Qué­bec.

Se­lon lui, les nom­breux Qué­bé­cois qui s’y trouvent dé­jà pensent peut-être à re­ve­nir.

Un to­tal de 590 cour­riels ont été en­voyés à des cour­tiers im­mo­bi­liers ca­na­diens par des in­ter­nautes amé­ri­cains le 9 no­vembre, et plus de 2000 pro­prié­tés ca­na­diennes ont été par­ta­gées sur les mé­dias so­ciaux par des in­ter­nautes amé­ri­cains.

Au Qué­bec, la va­leur moyenne d’une mai­son est de 235 000 $. Pour l’ob­te­nir, un Amé­ri­cain de­vra payer 176 000 $, en rai­son de la va­leur des de­vises.

Ac­tuel­le­ment à Mon­tréal 28 000 ré­si­dences sont en vente, au Qué­bec, il y en a 74 000.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.