Do­na­to a par­don­né à Leb­lanc

L’en­traî­neur de Har­vard avait mal di­gé­ré le dé­part de l’at­ta­quant pour la LHJMQ il y a quelques an­nées

Le Journal de Montreal - - SPORTS - MA­THIEU BOU­LAY

CAMBRIDGE, Mas­sa­chu­setts | Quand Louis Leb­lanc avait quit­té les rangs du Crim­son de Har­vard après sa pre­mière sai­son d’ad­mis­si­bi­li­té pour se joindre à la LHJMQ, il était conscient que son choix se­rait im­po­pu­laire du cô­té de sa for­ma­tion uni­ver­si­taire.

L’en­traî­neur-chef Ted Do­na­to est ce­lui qui, sur­tout, avait trou­vé le choc dif­fi­cile à en­cais­ser. Lors d’une en­tre­vue avec Le Jour­nal, l’homme de hockey est re­ve­nu sur les évé­ne­ments qui ont sui­vi la sai­son 2009-10.

«Cer­taines per­sonnes avaient rap­por­té que Louis avait connu des ra­tés pen­dant sa pre­mière an­née avec nous, a sou­li­gné le pi­lote du Crim­son. C’était plu­tôt le contraire, car il avait fi­ni au pre­mier rang des mar­queurs de notre équipe alors qu’il était une re­crue, un fait rare.

«Je suis per­sua­dé que cette histoire a été pous­sée par ceux qui vou­laient qu’il re­tourne au Qué­bec.»

Du­rant cette cam­pagne, Do­na­to avait uti­li­sé l’at­ta­quant qué­bé­cois à toutes les sauces alors que sa for­ma­tion avait connu des hauts et des bas. Leb­lanc en avait pro­fi­té pour ins­crire 23 points en 31 ren­contres.

«Louis était sur la glace aux mo­ments cru­ciaux, a-t-il ajou­té. Ça lui avait per­mis d’amé­lio­rer plu­sieurs fa­cettes de son jeu. C’est l’un des joueurs les plus tra­vaillants que j’aie eu l’oc­ca­sion de di­ri­ger du­rant mes 13 an­nées ici.»

DÉ­PART PRÉ­MA­TU­RÉ ?

Tou­te­fois, après quelques dis­cus­sions, le pa­ti­neur ori­gi­naire de Kirk­land avait choi­si de de­meu­rer au Qué­bec pour la sai­son sui­vante.

«Plu­sieurs fac­teurs avaient in­fluen­cé sa dé­ci­sion, a pré­ci­sé Do­na­to. Je me sou­viens qu’il avait été dé­çu d’être re­tran­ché de la cu­vée 2010 d’Équipe Canada ju­nior en rai­son d’une bles­sure.

«Lors de son ren­voi, on lui avait fait com­prendre qu’il amé­lio­re­rait ses chances de per­cer l’ali­gne­ment de l’édi­tion 2011 d’ÉCJ s’il évo­luait dans la LHJMQ.»

Ce n’était pas la seule rai­son. Le Ca­na­dien avait aus­si in­ci­té Leb­lanc à re­ve­nir au Qué­bec afin d’ac­cé­lé­rer son dé­ve­lop­pe­ment pour in­té­grer la LNH.

«Ce fut la bonne dé­ci­sion pour lui, car il a dis­pu­té son pre­mier match dans la LNH moins de deux ans plus tard. Le Ca­na­dien en ar­ra­chait et il avait be­soin d’un jeune pro­met­teur pour re­don­ner es­poir aux par­ti­sans, s’est re­mé­mo­ré l’an­cien joueur des Bruins de Bos­ton. Louis avait été pla­cé dans une po­si­tion très dif­fi­cile. Les at­tentes étaient très éle­vées à son en­droit.»

Do­na­to es­time que son an­cien pro­té­gé au­rait été mieux pré­pa­ré à la vie de joueur pro­fes­sion­nel s’il était de­meu­ré au moins deux autres sai­sons avec le Crim­son.

«Il au­rait été en me­sure d’ajou­ter quelques livres à sa char­pente tout en peau­fi­nant son jeu, a-t-il af­fir­mé. C’est dif­fi­cile de le faire quand tu dis­putes près d’une cen­taine de par­ties, comme dans la LCH.»

Cette ma­tu­ri­té phy­sique et men­tale est vi­sible chez les joueurs qui sortent des rangs de la NCAA. Leur tran­si­tion vers le hockey pro­fes­sion­nel semble plus fa­cile que pour d’autres. On le voit ac­tuel­le­ment avec le gar­dien Char­lie Lind­gren de­puis son ar­ri­vée dans l’or­ga­ni­sa­tion du Ca­na­dien.

RE­GAR­DER VERS L’AVE­NIR

Après son dé­part de Har­vard, Leb­lanc a gar­dé contact avec Do­na­to sur une base ré­gu­lière. Ce fut payant puisque le nou­veau re­trai­té s’est fait of­frir un bou­lot lors­qu’il a re­mis les pieds à l’uni­ver­si­té à l’au­tomne.

«Il m’avait dit que je pou­vais re­ve­nir avec l’équipe si je re­nouais avec l’école, a sou­li­gné Leb­lanc. J’étais heu­reux de voir qu’il m’ap­puyait en­core après toutes ces an­nées.»

«Il faut du cou­rage pour ef­fec­tuer un re­tour aux études, a af­fir­mé Do­na­to. Comme Louis est quel­qu’un de tra­vaillant, je suis convain­cu qu’il réus­si­ra tout ce qu’il vou­dra en­tre­prendre.

«Sa vie ne se­ra pas dé­fi­nie par ses ra­tés pen­dant sa car­rière dans la LNH.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.