Price n’est Plus seul

Le Ca­na­dien n’est plus seule­ment tri­bu­taire des per­for­mances de son gar­dien

Le Journal de Montreal - - SPORTS - Jo­na­than Ber­nier JBer­nierJDM

Le Ca­na­dien est-il aus­si dé­pen­dant des per­for­mances de Ca­rey Price que par les an­nées pas­sées? Un coup d’oeil aux sta­tis­tiques du gar­dien d’Ana­him Lake nous porte à croire que non.

Huit fois dé­jà, de­puis le dé­but de la pré­sente cam­pagne, Price a ac­cor­dé au moins quatre buts dans une ren­contre.

Or, le Tri­co­lore est par­ve­nu à ré­col­ter au moins un point dans cinq de ces huit ren­contres (2-3-3).

À titre com­pa­ra­tif, Price avait ac­cor­dé quatre buts ou plus à 11 re­prises (dont trois fois cinq buts) au cours de la sai­son 2014-2015. Cam­pagne au terme de la­quelle il avait rem­por­té les tro­phées Hart et Vé­zi­na.

Cet hi­ver-là, le Ca­na­dien avait main­te­nu un dos­sier de 1-9-1 en pa­reille cir­cons­tance.

Ain­si al­lait Price, ain­si al­lait le Ca­na­dien. Pas sur­pre­nant que le nu­mé­ro 31 ait été élu le joueur le plus utile à sa for­ma­tion à la conclu­sion de cette sai­son.

RESPECTABLES, MAIS PLUS MO­DESTES

Qua­li­fié par plu­sieurs de meilleur gar­dien du monde, Price pré­sente en­core des chiffres fort respectables.

D’ailleurs, cer­tains sou­tiennent que si le Ca­na­dien n’a pas connu la même dé­con­fi­ture que l’an der­nier, mal­gré une in­fir­me­rie en­core une fois dé­bor­dée, c’est en rai­son de sa pré­sence de­vant le fi­let.

Or, quelques sta­tis­tiques as­sez ré­vé­la­trices tendent à prou­ver que l’homme mas­qué de 29 ans pour­rait ne pas être consi­dé­ré par­mi les fi­na­listes au titre de joueur le plus utile à son équipe, un hon­neur re­mis par les jour­na­listes af­fec­tés à la cou­ver­ture du ho­ckey de la LNH.

De­puis le 6 dé­cembre, date à la­quelle Alex Gal­che­nyuk a ra­té son pre­mier match (ce qui coïn­cide avec le dé­but de l’hé­ca­tombe chez le Ca­na­dien), Price af­fiche un taux d’ef­fi­ca­ci­té de ,904 et une moyenne de buts al­loués de 2,59.

Par­mi les gar­diens qui ont dis­pu­té au moins sept matchs au cours de cette pé­riode, Price pointe aux 28e et 22e rangs de ces deux co­lonnes.

MER­CI À L’ATTAQUE

Mal­gré ces chiffres mo­destes de son homme de confiance, la troupe de Mi­chel Ther­rien a com­pi­lé un dos­sier de 8-4-4 (6-3-3 avec Price au tra­vail) de­puis ce jour de dé­cembre.

Au cours de ces 16 matchs, le Ca­na­dien a main­te­nu une moyenne de buts mar­qués de 3,19. Ce qui est en­core mieux que la moyenne de 3,02 qu’il main­tient de­puis le dé­but du mois d’oc­tobre et ce qui consti­tue la prin­ci­pale rai­son des suc­cès de l’équipe.

Bref, s’il avait fal­lu que Price garde les buts «sur la tête» comme il l’a dé­jà fait, les Mont­réa­lais au­raient peut-être ajou­té trois ou quatre gains à son dos­sier.

C’est tout de même ras­su­rant de voir que tout ne re­pose plus sur les épaules d’un seul homme.

LES BLES­SÉS LAISSÉS À MON­TRÉAL

Au len­de­main de sa dé­faite face aux Ca­pi­tals, le Ca­na­dien a mis le cap sur Winnipeg, où il dis­pu­te­ra la pre­mière de ses deux ren­contres en 24 heures, ce soir.

Au­cun des six bles­sés, in­cluant An­dreï Mar­kov, Alex Gal­che­nyuk et An­drew Shaw, qui se sont en­traî­nés avec l’équipe lun­di, n’a ac­com­pa­gné l’équipe dans la ca­pi­tale ma­ni­to­baine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.