Un sous-trai­tant du CHUM dit être im­payé de­puis un an

L’en­tre­prise Ré­ko ré­clame 52,6 M$, une somme contes­tée par le consor­tium pri­vé

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - ÉRIC YVAN LE­MAY

Alors qu’on inau­gure le nou­veau CHUM au­jourd’hui, un en­tre­pre­neur qui a tra­vaillé à la construc­tion dit ne pas avoir été payé de­puis un an et ré­clame main­te­nant plus de 52,6 M$.

Le pré­sident de Ré­ko a ins­crit une hy­po­thèque lé­gale sur l’hô­pi­tal flam­bant neuf comme l’ont fait une di­zaine d’autres four­nis­seurs qui veulent être payés. Au to­tal, les mon­tants ré­cla­més par ces en­tre­prises at­teignent 95 M$.

« Nous avons été for­cé de prendre des me­sures pour se pro­té­ger des agis­se­ments de CSM, plu­sieurs em­plois ont été per­du, c’est au­tant de fa­milles qui sont af­fec­tés (sic) », a écrit le pré­sident de Ré­ko, Éric Pi­chette. Ses em­ployés ont ef­fec­tué des tra­vaux d’élec­tri­ci­té au bloc A et au bloc D.

LE SI­LENCE

Il a re­fu­sé de don­ner une en­tre­vue au su­jet des mon­tants im­payés par le consor­tium Construc­tion san­té Mon­tréal (CSM), char­gé par le gou­ver­ne­ment du Qué­bec de construire l’hô­pi­tal en par­te­na­riat pu­blic-pri­vé.

Il a tou­te­fois trans­mis des dé­cla­ra­tions écrites à notre Bu­reau d’en­quête qui per­mettent de voir que les né­go­cia­tions sont dif­fi­ciles. « On tente de né­go­cier un rè­gle­ment ac­cep­table mais ils ne se pré­sentent pas à la table de né­go­cia­tion », sou­tient-il en ajou­tant que la si­tua­tion fi­nan­cière du consor­tium semble ex­pli­quer cette si­tua­tion.

FAC­TURE CONTES­TÉE

Le consor­tium CSM re­groupe no­tam­ment les firmes es­pa­gnole OHL et bri­tan­nique Laing O’Rourke, dont les pro­blèmes fi­nan­ciers font la man­chette de­puis deux ans.

Le porte-pa­role de CSM in­dique plu­tôt que le mon­tant de la fac­ture de Ré­ko concerne sur­tout des ex­tras et que l’hy­po­thèque lé­gale est contes­tée. Pour ce qui est des autres sous-trai­tants qui ont ins­crit des hy­po­thèques lé­gales, CSM sou­tient qu’elles sont dé­jà ré­glées ou en voie de l’être pour la plu­part.

C’est le cas no­tam­ment de Les en­tre­prises de ré­fri­gé­ra­tion LS qui avait ins­crit des hy­po­thèques lé­gales to­ta­li­sant plus de 10 M$. Par­mi les autres créances im­por­tantes, il y a celles de la com­pa­gnie élec­trique Brit­ton avec 9,2 M$ et de la firme EBC avec 7,8 M$.

DES PA­TIENTS BIEN­TÔT

Les hy­po­thèques lé­gales se sont ac­cu­mu­lées de­puis la li­vrai­son de l’hô­pi­tal le 31 mars der­nier et la fin des tra­vaux de la phase 1. « À la fin de cette grande phase, nous nous at­ten­dions à une aug­men­ta­tion des hy­po­thèques lé­gales », in­dique Sté­phane Mail­hot, porte-pa­role du CSM.

Éric Pi­chette croit quant à lui qu’il fau­drait une in­ter­ven­tion ex­té­rieure. « Il n’y a au­cun contrôle fi­nan­cier in­dé­pen­dant, ce­ci ouvre la porte aux abus et aux er­reurs. »

Le CHUM se­ra inau­gu­ré au­jourd’hui par le mi­nistre de la San­té Gaé­tan Bar­rette. Les pre­miers pa­tients du nou­vel hô­pi­tal sont at­ten­dus sous peu. PHO­TO CHAN­TAL POI­RIER

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.