La Co­rée du Nord dit être proche de dé­te­nir l’arme nu­cléaire

L’ob­jec­tif fi­nal de Pyon­gyang se­rait un « équi­libre des forces » avec les États-Unis

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS -

AFP | Le Con­seil de sé­cu­ri­té de l’ONU se réuni­ra jeu­di à pro­pos de la Co­rée du Nord, dont le nu­mé­ro un Kim Jong-Un a af­fir­mé hier être proche de dé­te­nir l’arme nu­cléaire, l’ob­jec­tif fi­nal de Pyon­gyang étant « un équi­libre des forces » avec les États-Unis.

Les États-Unis sont à l’ori­gine de cette réu­nion des mi­nistres des Af­faires étran­gères des pays membres du Con­seil de sé­cu­ri­té, qui se tien­dra pen­dant l’As­sem­blée gé­né­rale des Na­tions unies à New York. Il s’agit de « dis­cu­ter des ma­nières dont le Con­seil de sé­cu­ri­té peut amé­lio­rer l’ap­pli­ca­tion des ré­so­lu­tions qu’il a adop­tées, dans le but d’em­pê­cher la pro­li­fé­ra­tion des armes les plus dan­ge­reuses du monde », in­dique une note amé­ri­caine pré­pa­rant la réu­nion et ob­te­nue par l’AFP.

L’ÉQUI­LIBRE

Le Con­seil de sé­cu­ri­té a dé­jà condam­né ven­dre­di un tir de mis­sile ju­gé hau­te­ment pro­vo­ca­teur ef­fec­tué quelques heures plus tôt au-des­sus du Ja­pon par le ré­gime nord-co­réen en ré­ponse aux ré­centes sanc­tions de l’ONU.

« Ces ac­tions sont une me­nace pour la ré­gion, mais aus­si pour tous les États membres de l’ONU », a dé­non­cé le Con­seil.

Kim Jong-Un a jus­ti­fié ce tir d’un mis­sile à por­tée in­ter­mé­diaire (IRBM), quelques jours après un sixième es­sai nu­cléaire, le 3 sep­tembre. « Le but fi­nal est d’éta­blir l’équi­libre des forces avec les États-Unis et de faire en sorte que les di­ri­geants amé­ri­cains n’osent même plus en­vi­sa­ger une op­tion mi­li­taire contre la Ré­pu­blique po­pu­laire dé­mo­cra­tique de Co­rée », a in­di­qué le di­ri­geant nord-co­réen, ci­té par l’agence lo­cale KC­NA.

Pas ques­tion pour lui donc d’in­ter­rompre son pro­gramme ba­lis­tique et nu­cléaire. Il a ain­si es­ti­mé au­près de KC­NA que ce tir d’un mis­sile Hwa­song-12 ven­dre­di ma­tin avait été un suc­cès et avait per­mis d’aug­men­ter les ca­pa­ci­tés nu­cléaires mi­li­taires de son pays.

« Nous avons presque at­teint le but », a in­sis­té Kim au­près de KC­NA : « Nous de­vons clai­re­ment mon­trer à ces grandes puis­sances na­tio­na­listes comment notre pays a at­teint son ob­jec­tif de dis­po­ser de l’arme nu­cléaire, et ce, mal­gré leurs sanc­tions illi­mi­tées et leur blo­cus. »

Après le test nu­cléaire du 3 sep­tembre – une bombe H suf­fi­sam­ment mi­nia­tu­ri­sée pour équi­per un mis­sile se­lon Pyon­gyang –, le Con­seil de sé­cu­ri­té de l’ONU a vo­té à l’una­ni­mi­té un hui­tième train de sanc­tions éco­no­miques frap­pant la Co­rée du Nord. Cette fois-ci, la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale a op­té pour une li­mi­ta­tion des ex­por­ta­tions de pé­trole et de pro­duits raf­fi­nés vers le nord de la pé­nin­sule, et l’in­ter­dic­tion des achats de tex­tile nord-co­réen.

Lors de l’As­sem­blée gé­né­rale an­nuelle de l’ONU la se­maine pro­chaine à New York, le pré­sident amé­ri­cain a pré­vu de s’en­tre­te­nir de la Co­rée du Nord avec ses al­liés sud-co­réen et ja­po­nais.

MISE EN GARDE

Mais sans at­tendre, Do­nald Trump a une nou­velle fois mis en garde la Co­rée du Nord ven­dre­di, as­su­rant que les États-Unis dis­po­saient de puis­santes op­tions mi­li­taires pour ré­pondre au mé­pris de Pyon­gyang pour ses voi­sins et la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale.

KIM JONG-UN Lea­der de la Co­rée du Nord

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.