LES SOUPES PO­PU­LAIRES ET LES PRE­MIERS SER­VICES SO­CIAUX

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS -

Près de la mar­mite qui chauffe, quelques bols de soupe at­tendent d’être ser­vis aux grandes tables com­munes. Les hommes as­sis de­vant nous, sans doute épui­sés, pro­fi­te­ront trop peu de ces quelques ins­tants de ré­pit. Le re­fuge Meurling té­moigne bien des ser­vices so­ciaux of­ferts à Mon­tréal au dé­but du XXe siècle. L’aide aux né­ces­si­teux est alors sur­tout consti­tuée d’ini­tia­tives pri­vées pro­ve­nant des com­mu­nau­tés ca­tho­liques ou pro­tes­tantes. Cha­cun offre des ser­vices de son cô­té et se fi­nance grâce aux dons et aux cam­pagnes de fi­nan­ce­ment. Des or­ga­nismes comme le re­fuge ca­tho­lique Sainte-Bri­gide, entre autres, s’oc­cupent des vieillards et des fa­milles pauvres en of­frant des soupes po­pu­laires et des abris par­fois adap­tés pour les va­ga­bonds. Les ini­tia­tives pri­vées sont donc la norme, plu­tôt que les in­ter­ven­tions de l’État. La crise force les gou­ver­ne­ments à mettre sur pied des plans de tra­vaux pu­blics pour mettre les chô­meurs au tra­vail et re­lan­cer l’éco­no­mie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.