Weinstein : qui jouait à l’au­truche ?

Le Journal de Montreal - - OPINIONS -

Au­jourd’hui, la ques­tion qu’on se pose est : “Qui sa­vait ?”

La com­pa­gnie Weinstein sa­vait de­puis deux ans que Weinstein avait ver­sé des sommes im­por­tantes à des femmes qui l’ac­cu­saient de har­cè­le­ment et d’agres­sion.

Alors quand ils ont mis Weinstein à la porte, di­manche, ce n’est pas parce qu’ils ve­naient d’ap­prendre qu’il était un pré­da­teur. C’est parce que le pu­blic ve­nait d’ap­prendre que Weinstein était un pré­da­teur. »

SO­PHIE DUROCHER

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.