7500 jeunes pri­vés de glace cet hi­ver à La­val ?

Les cols bleus me­nacent de blo­quer les aré­nas de la Ville

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - MAT­THIEU PAYEN

Plus de 7500 jeunes se­ront pri­vés de glace cet hi­ver si les cols bleus de La­val mettent à exé­cu­tion leur me­nace de blo­quer les aré­nas de la Ville.

Le Syn­di­cat des cols bleus de La­val a émis un avis de grève illi­mi­tée qui for­ce­rait la fer­me­ture pour toute la sai­son des huit aré­nas de la Ville dès le 9 dé­cembre.

« C’est dur à ava­ler, lance Mi­chel De­mers, pré­sident de Ho­ckey La­val. On com­prend la stra­té­gie du syn­di­cat, mais là, il s’at­taque aux jeunes. »

Ho­ckey La­val ré­flé­chit dé­jà à des so­lu­tions pour sau­ver la sai­son, alors que six tour­nois sont au pro­gramme pen­dant le temps des Fêtes. À cette oc­ca­sion, 350 équipes de par­tout dans la pro­vince sont at­ten­dues, soit en­vi­ron 6000 jeunes de 7 à 21 ans.

Pour le mo­ment, M. De­mers pré­fère ne pas par­ler d’an­nu­la­tion et rap­pelle que, dé­jà en 2012, le Syn­di­cat avait blo­qué les aré­nas alors que Ho­ckey La­val ac­cueillait les Cham­pion­nats pro­vin­ciaux. « On avait joué sur des glaces ex­té­rieures, sur des glaces pri­vées ou car­ré­ment en de­hors de La­val », rap­pelle M. De­mers.

Une flexi­bi­li­té que n’a pas Pa­tin La­val, re­grou­pant cinq clubs de pa­ti­nage de vi­tesse. La pré­si­dente de l’or­ga­nisme, An­nick Lé­vesque, fait re­mar­quer qu’il faut des ma­te­las sur les bords de bande pour pro­té­ger ses 600 membres de 4 à 19 ans.

PEU D’OP­TIONS

« On ne peut pas être re­lo­ca­li­sés si fa­ci­le­ment », dit-elle.

En­fin, les 1025 en­fants qui pra­tiquent le pa­ti­nage ar­tis­tique à La­val se­ront aus­si tou­chés en cas de grève.

Du cô­té du syn­di­cat, on ex­plique que fer­mer les aré­nas est l’un des seuls moyens de pres­sion des cols bleus.

« On ne s’at­ta­que­ra pas au dé­nei­ge­ment ou au sa­blage des rues parce que ce sont des ser­vices es­sen­tiels », ex­plique le conseiller syn­di­cal Ma­rio Jean.

NÉ­GO­CIA­TIONS

Les né­go­cia­tions entre les cols bleus et la Ville de La­val sont au point mort de­puis que le Syn­di­cat a quit­té la table des né­go­cia­tions fin sep­tembre.

En ré­ponse à la me­nace de grève, la Ville dit re­gret­ter le choix de fer­mer les aré­nas.

« Nous vou­lons évi­ter que les fa­milles la­val­loises de­viennent les vic­times des ac­tions du syn­di­cat », com­mente le porte-pa­role du maire De­mers, Fran­çois Bro­chu, qui in­vite les cols bleus à re­ve­nir à la table des né­go­cia­tions.

MI­CHEL DE­MERS Pré­sident Ho­ckey La­val

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.