Es­clave sexuelle avant sa nais­sance

Un couple pla­ni­fiait d’ex­ploi­ter sa fille dès la gros­sesse

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - GE­NE­VIÈVE QUESSY

JOLIETTE | Des pa­rents de SaintLin–Lau­ren­tides pla­ni­fiaient dé­jà d’agres­ser sexuel­le­ment leur fillette alors qu’elle se trou­vait en­core dans le ventre de sa mère.

Lors de leur ar­res­ta­tion en juin 2016, la femme de 30 ans et l’homme de 31 ans, que l’on ne peut nom­mer pour pro­té­ger l’iden­ti­té de leurs vic­times, avaient dans leur or­di­na­teur plus de 9000 pho­tos et 37 vi­déos de na­ture por­no­gra­phique met­tant en scène des en­fants, dont leur propre fille.

Sur plu­sieurs de ces cli­chés, la fillette por­tait un masque que les en­quê­teurs ont re­trou­vé chez les ac­cu­sés, dans La­nau­dière.

COU­PABLES

L’homme et la femme ont ad­mis leur culpa­bi­li­té à plu­sieurs chefs d’ac­cu­sa­tion, dont contacts sexuels, agres­sions sexuelles, in­ci­ta­tion à des contacts sexuels, ain­si que pro­duc­tion et dis­tri­bu­tion de por­no­gra­phie ju­vé­nile.

Se­lon les pho­tos re­trou­vées par les en­quê­teurs, les ac­cu­sés ont agres­sé leur en­fant et l’ont uti­li­sée comme jouet sexuel de l’âge de 1 an jus­qu’à 7 ans.

Les agres­sions sexuelles in­cluaient so­do­mie et fel­la­tion, échan­gisme et bes­tia­li­té. Les ac­cu­sés ont no­tam­ment eu des re­la­tions sexuelles avec un couple de Qué­bec en im­pli­quant leurs en­fants res­pec­tifs.

Se­lon le rap­port pré­sen­ten­ciel pré­sen­té par Me Roxanne Ga­gné, de la Cou­ronne, l’homme au­rait avoué à son agent de pro­ba­tion que les abus avaient été pla­ni­fiés avant même que la fillette ne soit née.

La mère a dit au tri­bu­nal avoir été ma­ni­pu­lée par son conjoint. L’homme pré­tend plu­tôt avoir ac­com­pli ces agres­sions en­vers leur en­fant à la de­mande de sa femme et seule­ment pour lui faire plai­sir.

PRI­SON

« Le mes­sage clair qu’il faut en­voyer à la so­cié­té est que ce sont des gestes ex­trê­me­ment graves », a dit Me Ga­gné en pro­po­sant au juge Nor­mand Bo­nin une peine de pri­son de 13 ans pour le père, et de 10 ans pour la mère.

La dif­fé­rence dans le nombre d’an­nées est mo­ti­vée par le fait que c’est la col­la­bo­ra­tion de la mère qui au­rait per­mis l’ar­res­ta­tion du couple de Qué­bec, qui a aus­si plai­dé cou­pable, et d’au moins une autre per­sonne.

Se­lon Me Joa­nie Chai­nay, de la dé­fense, « une sen­tence de 7 ans se­rait juste et ap­pro­priée », au­tant pour l’homme que pour la femme.

Le juge Bo­nin a pris la cause en dé­li­bé­ré et fe­ra re­ve­nir les deux ac­cu­sés dans quelques se­maines pour leur an­non­cer leur sen­tence.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.