Plus de 200 per­sonnes vi­sées par la purge an­ti­cor­rup­tion en Ara­bie

Les sommes concer­nées par ces fraudes at­teignent 100 mil­liards de dol­lars

Le Journal de Montreal - - MONDE -

RYAD | (AFP) Plus de 200 per­sonnes ont été ar­rê­tées en Ara­bie saou­dite dans le cadre d’une purge an­ti­cor­rup­tion sans pré­cé­dent me­née ré­cem­ment dans le royaume, qui a no­tam­ment vi­sé des princes, mi­nistres et hommes d’af­faires, ont in­di­qué hier les au­to­ri­tés saou­diennes.

Cette an­nonce in­ter­vient sur fond de ré­formes-chocs dans le royaume ul­tra­con­ser­va­teur sous l’im­pul­sion du jeune prince hé­ri­tier Mo­ha­med ben Sal­mane. Elle sur­vient aus­si dans un cli­mat de plus en plus ten­du avec l’Iran et après la dé­mis­sion du pre­mier mi­nistre li­ba­nais Saad Ha­ri­ri — proche de Ryad —, un an après avoir for­mé un gou­ver­ne­ment avec le Hez­bol­lah pro-ira­nien.

« Un to­tal de 208 per­sonnes ont été convo­quées pour in­ter­ro­ga­toire jus­qu’à pré­sent. Sur ces 208 per­sonnes, sept ont été re­lâ­chées sans être in­cul­pées. L’am­pleur po­ten­tielle des actes de cor­rup­tion ré­vé­lés est très grande », a in­di­qué le pro­cu­reur gé­né­ral du royaume.

Les sommes concer­nées par ces mal­ver­sa­tions at­teignent 100 mil­liards de dol­lars « sur quelques di­zaines d’an­nées », se­lon la même source, qui parle d’une en­quête sur trois ans.

PRINCES ET MI­NISTRES

Des princes, dont le cé­lèbre mil­liar­daire Al-Wa­lid ben Ta­lal, des mi­nistres ain­si que des hommes d’af­faires ont été ap­pré­hen­dés sa­me­di soir lors d’une opé­ra­tion coup de poing qui fait suite à la mise en place d’une nou­velle com­mis­sion an­ti­cor­rup­tion pré­si­dée par le prince hé­ri­tier, dont l’em­prise sur le pou­voir est crois­sante.

Les au­to­ri­tés ont ge­lé les comptes ban­caires des sus­pects et pré­ve­nu que tout ac­tif qui se­rait lié à des af­faires de cor­rup­tion se­rait sai­si au pro­fit de l’État.

Les per­son­na­li­tés ar­rê­tées — et dé­te­nues dans un lieu non pré­ci­sé par les au­to­ri­tés — vont être ju­gées de­vant un tri­bu­nal, a in­di­qué lun­di le pro­cu­reur gé­né­ral.

Mais cette vague d’ar­res­ta­tions pour­rait aus­si faire par­tie d’une lutte pour le pou­voir, a sou­li­gné mer­cre­di Hu­man Rights Watch (HRW). L’ONG s’est in­quié­tée du fait que ces per­sonnes sont dé­te­nues sans que les au­to­ri­tés n’avancent les rai­sons de leur em­pri­son­ne­ment.

Elle in­ter­vient au mo­ment où Mo­ham­med ben Sal­mane conso­lide son pou­voir et tente d’in­tro­duire des ré­formes éco­no­miques et so­ciales in­édites.

Con­trô­lant les prin­ci­paux le­viers du gou­ver­ne­ment, de la dé­fense à l’éco­no­mie, le jeune prince hé­ri­tier semble cher­cher à étouf­fer les contes­ta­tions in­ternes avant tout trans­fert for­mel du pou­voir par son père, le roi Sal­mane, âgé de 81 ans.

VI­SITE DE MA­CRON

Par ailleurs, le pré­sident fran­çais Em­ma­nuel Ma­cron est ar­ri­vé hier soir à Ryad pour une vi­site vi­sant no­tam­ment à faire bais­ser la ten­sion entre l’Ara­bie saou­dite et l’Iran.

M. Ma­cron a in­di­qué hier qu’« il me semble pri­mor­dial de tra­vailler avec l’Ara­bie Saou­dite sur la sta­bi­li­té ré­gio­nale, compte te­nu des re­la­tions bi­la­té­rales étroites que nous en­tre­te­nons ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.