Un in­fir­mier au­rait tué plus de 100 de ses pa­tients

Le Journal de Montreal - - MONDE -

BER­LIN | (AFP) Il tuait par « en­nui » : Niels Hö­gel, un in­fir­mier al­le­mand de 41 ans, est soup­çon­né d’être à l’ori­gine de 106 dé­cès de pa­tients, une af­faire « unique » dans l’his­toire ju­di­ciaire al­le­mande con­tem­po­raine. Et le bi­lan pour­rait en­core s’alour­dir : des ex­per­tises toxi­co­lo­giques res­tent en cours pour cinq autres cas sus­pects en Al­le­magne, ont pré­ci­sé, hier, les au­to­ri­tés. Un porte-pa­role a par ailleurs pré­ci­sé qu’une « ex­hu­ma­tion avait été de­man­dée aux au­to­ri­tés turques dans trois cas » de morts sus­pectes. Ces per­sonnes, dé­cé­dées en Al­le­magne, ont été en­ter­rées en Tur­quie. « Une mise en ac­cu­sa­tion de­vrait vrai­sem­bla­ble­ment in­ter­ve­nir en dé­but d’an­née pro­chaine », se­lon ce com­mu­ni­qué. Hö­gel a gé­né­ra­le­ment tué des pa­tients à l’aide de sur­doses mé­di­ca­men­teuses in­jec­tées lors­qu’ils étaient en ré­ani­ma­tion dans deux hô­pi­taux, entre 1999 et 2005.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.