Les hu­mo­ristes et leur ego

Le Journal de Montreal - - JM VENDREDI - SO­PHIE DU­RO­CHER so­phie.du­ro­cher @que­be­cor­me­dia.com

Avez-vous vu la vi­déo des hu­mo­ristes pré­sen­tant leur Fes­ti­val du rire de Mon­tréal ? C’est tel­le­ment pré­ten­tieux et gran­di­lo­quent que je pen­sais que c’était une pa­ro­die. Ces gens-là ne se prennent pas pour un 7 Up ! Leur ego est tel­le­ment gros qu’il va fal­loir agran­dir les cadres de portes dans leurs fu­turs bu­reaux.

PROPAGER LA BONNE NOU­VELLE

Mar­tin Pe­tit et cie se posent en sau­veurs (« Bonne nou­velle pour les pa­liers de gou­ver­ne­ment ! ») et se gar­ga­risent avec les mots « va­leur », « mis­sion », « éthique ».

Comme si leur Fes­ti­val était la meilleure in­ven­tion de­puis le pain tran­ché. Ou que l’achat d’un billet al­lait pro­cu­rer un or­gasme aux im­puis­sants et faire mar­cher les in­firmes. Al­lé­luia, mi­racle, les hu­mo­ristes sont là !

Res­pi­rez par le nez, les amis, vous n’al­lez pas ré­gler le conflit is­raé­lo-pa­les­ti­nien ou éra­di­quer la fa­mine en Afrique ! Vous avez juste dé­ci­dé de plan­ter Juste pour rire, de faire bais­ser la va­leur de l’en­tre­prise et de ré­cu­pé­rer les meilleurs em­ployés.

Ne nous faites pas croire, en plus, que vous êtes les Nou­veaux Su­pe­r­hé­ros de la Pro­bi­té.

Dans leur vi­déo d’au­to­con­gra­tu­la­tion, les Jé­sus de l’hu­mour se pré­sentent comme des « lea­ders » dans plu­sieurs do­maines… dont « la pro­tec­tion de la li­ber­té d’ex­pres­sion ».

Ha oui ? Alors pour­quoi au­cun ne s’est por­té à la dé­fense de Guy Nan­tel ?

Le jour même où ils ont mis en ligne leur vi­déo d’au­to­cer­ti­fi­ca­tion d’exis­tence, Ti-Guy pré­sen­tait un spec­tacle sous pro­tec­tion po­li­cière et sui­vi par un garde du corps.

Les Hu­mo­ristes Unis étaient trop oc­cu­pés à as­ti­quer leur mi­roir pour tendre une main fra­ter­nelle à un col­lègue po­gné dans la m… ? Ils avaient peur de se sa­lir ?

L’af­faire Nan­tel est gra­vis­sime. Au­jourd’hui, on cloue un hu­mo­riste au pi­lo­ri parce qu’il a ef­fa­rou­ché le lob­by fé­mi­niste. De­main, ce se­ra un autre lob­by in­tou­chable qui vou­dra vous fer­mer la gueule, chers Hu­mo­ristes Unis.

À la pre­mière mont­réa­laise de Nan­tel, j’ai ri sans ar­rêt avec les quelque 1500 spec­ta­teurs. Vous sa­vez quoi ? La blague sur Alice Pa­quet est la plus in­of­fen­sive de toutes ! Ses pro­pos sur les re­li­gions sont mille fois plus cin­glants !

C’est fou : Nan­tel pen­sait peut-être qu’il se fe­rait ta­per sur les doigts pour ses blagues sur les re­li­gieux ra­di­caux, mais ce sont des aya­tol­lahs fé­mi­nistes qui lui ont lan­cé une fat­wa.

Comme si leur Fes­ti­val était la meilleure in­ven­tion de­puis le pain tran­ché

PAS À TLMEP

Hier, j’ai de­man­dé à Guy A. Lepage s’il avait in­vi­té Guy Nan­tel à son émis­sion. Il m’a ré­pon­du que non, et que ce n’était pas à cause du su­jet « qui est très TLMEP », mais parce que son émis­sion était over­boo­ked (trop d’in­vi­tés).

Mon ami Guy Per­kins a po­sé la même ques­tion à Da­ny Tur­cotte sur Fa­ce­book. La ré­ponse ? « Pour moi, on en a dé­jà as­sez par­lé ! ».

Fau­drait re­nom­mer l’émis­sion : « Tout le monde en parle… juste as­sez, mais pas trop ».

Guy A. a le droit d’in­vi­ter qui il veut. Mais di­manche, à TLMEP, l’hu­mo­riste Mar­tin Pe­tit se­ra là pour « plug­ger » son fes­ti­val. L’hu­mo­riste Jo­na­than Ro­berge se­ra là pour « plug­ger » son livre.

Et Guy Nan­tel ne se­ra pas là pour « plug­ger » la li­ber­té d’ex­pres­sion.

J’ai le droit de trou­ver ça dom­mage.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.