Un nou­veau toit pour le Stade

Un bud­get de 8 mil­lions $ a été dé­blo­qué pour mettre sur pied un ap­pel d’offres

Le Journal de Montreal - - LA UNE - – Avec la col­la­bo­ra­tion d’Alain La­fo­rest, TVA Nou­velles CA­MILLE GAR­NIER

Le gou­ver­ne­ment Couillard a mis en marche le pro­ces­sus de rem­pla­ce­ment de la toile fis­su­rée du Stade olym­pique de Mon­tréal, une opé­ra­tion qui pour­rait coû­ter de 200 à 300 mil­lions $.

La Ré­gie des ins­tal­la­tions olym­piques (RIO) a été au­to­ri­sée la se­maine der­nière par le gou­ver­ne­ment pro­vin­cial à prendre contact avec des en­tre­pre­neurs à l’in­ter­na­tio­nal et à étu­dier les dif­fé­rentes pos­si­bi­li­tés de rem­pla­ce­ment de cette toile comp­tant pas moins de 8000 fis­sures.

Un bud­get de 8 M$ au­rait dé­jà été dé­blo­qué pour la préparation d’un ap­pel d’offres.

La dé­ci­sion fi­nale concer­nant le choix de l’en­tre­pre­neur de­vrait être prise en juin 2019.

SOUPLE

L’idée ini­tiale de Qué­bec se­rait d’op­ter pour une toile souple dont une par­tie pour­rait être dé­mon­tée pour cer­tains évé­ne­ments.

« Si cette pos­si­bi­li­té-là [une toile dé­mon­table] im­plique trop de risques et trop de coûts, on met­tra ça de cô­té et nous fe­rons une toi­ture fixe, mais souple », a af­fir­mé hier à TVA Nou­velles la mi­nistre du Tou­risme, Ju­lie Bou­let, res­pon­sable du dos­sier.

Des en­tre­prises ja­po­naise, al­le­mande ou fran­çaise, spé­cia­li­sées dans ce type d’ou­vrages, pour­raient s’as­so­cier à des firmes québécoises dans ce dos­sier.

SOU­LA­GE­MENT

Du cô­té de la RIO, on ac­cueille cette dé­ci­sion avec un cer­tain sou­la­ge­ment.

Le pré­sident de l’or­ga­nisme, Mi­chel La­brecque, n’a pas hé­si­té à af­fir­mer que le rem­pla­ce­ment de la toi­ture évi­te­rait que l’on soit « en psy­cho­drame à par­tir de no­vembre jus­qu’en avril chaque fois que quel­qu’un veut louer » le Stade olym­pique.

Il a ajou­té que sans cette opé­ra­tion, le Stade, construit pour les Jeux olym­piques de 1976 et dont la va­leur est au­jourd’hui es­ti­mée entre 3,5 et 4 mil­liards $ pour­rait se dé­gra­der.

La Chambre de com­merce de l’Est de Mon­tréal (CCEM) a elle aus­si ap­plau­di, dans la soi­rée d’hier, l’éven­tuel rem­pla­ce­ment de la toi­ture dé­faillante, dont les mul­tiples dé­chi­rures ont fi­ni par ve­nir à bout de la pa­tience des Mon­tréa­lais.

« Le rem­pla­ce­ment du toit per­met­tra au Stade olym­pique de main­te­nir son im­por­tant rôle éco­no­mique, cultu­rel et spor­tif dans la mé­tro­pole », a es­ti­mé la pré­si­dente-di­rec­trice gé­né­rale de la CCEM, Ch­ris­tine Fré­chette, dans un com­mu­ni­qué.

Elle s’est éga­le­ment ré­jouie que la « re­nais­sance » du quar­tier olym­pique re­jaillisse sur l’est de la ville.

MISE À JOUR

Tant qu’à ré­gler les pro­blèmes ré­cur­rents en­traî­nés par l’ac­tuelle toi­ture, le gou­ver­ne­ment sou­hai­te­rait aus­si re­mettre le stade au goût du jour.

« Lors­qu’il y au­ra la toi­ture neuve, évi­dem­ment il y au­ra des in­ves­tis­se­ments à faire à l’in­té­rieur, no­tam­ment pour chan­ger les sièges et au ni­veau de la so­no­ri­sa­tion et de l’éclai­rage », pré­ci­sait hier la mi­nistre Bou­let.

JU­LIE BOU­LET Mi­nistre du Tou­risme

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.