SAS­KIA THUOT

Le Journal de Quebec - CASA - - LA UNE -

R «C’est vrai, il est im­por­tant de sa­voir que nous avons tous et toutes des dif­fi­cul­tés et qu’avec des pe­tits trucs utiles, on peut ré­gu­ler le tout… Mais tu me connais, Thier­ry, je suis une gour­mande qui as­sume ses courbes et qui les ac­cepte, mais avec l’âge, sur­tout pas­sé 40 ans, les pe­tits sur­plus sont plus dif­fi­ciles à contrô­ler. Il faut alors des pe­tits trucs et conseils. » Q

As-tu peur que ton livre

Ob­jec­tif­poid­ssan­téa­près 40ans soit per­çu comme res­tric­tif? R «Ce n’est pas un ou­vrage mo­ra­li­sa­teur, mais li­bé­ra­teur. La culpa­bi­li­té, ce n’est pas un truc que je vé­hi­cule, au contraire. S’ai­mer est le dé­but de l’aven­ture et il y a tel­le­ment de belles oc­ca­sions à don­ner du bon­heur avec un bon re­pas, à soi et au­tour de soi.» Q Jus­te­ment, tu as des en­fants, est-ce fa­cile de com­bler ses propres be­soins et ceux de son en­tou­rage? R «J’aime ta ques­tion, car elle me per­met de re­mettre cer­tains a prio­ri de cô­té. Par exemple, une femme, une ma­man a le droit d’être fa­ti­guée, de n’être plus ca­pable d’en­du­rer les en­fants, d’avoir mal au coeur lors­qu’elle est en­ceinte et se dire qu’elle sou­hai­te­rait ac­cou­cher plus tôt si c’était pos­sible… Toutes ces choses-là sont par­fois ta­boues. Alors, mes en­fants ne sont pas dif­fé­rents des autres et moi aus­si par­fois, je n’ai pas le goût de pré­pa­rer le grand sou­per, il faut ac­cep­ter de ne pas être tou­jours par­fait(e), ce n’est pas un ta­bou, on tra­vaille tous comme des fous. Mais lorsque le mo­ment est pro­pice, quel bon­heur de pré­pa­rer un bon re­pas.»

Q

Quels sont tes plats pré­fé­rés? R «Voi­là le bon exemple de ce que j’aime le plus.» Au même mo­ment, le ser­veur nous ap­porte deux ma­gni­fiques pois­sons grillés avec des lé­gumes rô­tis.

«Goûte à ça Thier­ry, tu m’en don­ne­ras des nou­velles. Que du bon­heur», me dit Sas­kia avec un grand sou­rire. Q

Ta re­cette de pré­di­lec­tion? R «La la­sagne, elle est faite en fa­mille et c’est pour ça qu’elle est en­core meilleure.»

Q Ça sen­tait quoi chez toi dans la cui­sine lorsque tu étais en­fant?

R «Le ré­con­fort, il n’y a rien de mieux.»

Q Tu vas souvent au res­to, quels sont tes pré­fé­rés? R «Ici, au Es­tia­to­rio Ska­ra, une belle dé­cou­verte, puis Le Tire Bou­chon à Bou­cher­ville.»

Q

Tu aimes le vin?

R «Oui, de plus en plus le blanc et le pi­not noir… C’est di­vin!» Notre ren­contre a eu lieu au res­tau­rant Es­tia­to­rio Ska­ra

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.