LE RE­TOUR DE RI­CKY GER­VAIS

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Cé­dric Bé­lan­ger CE­DRIC.BE­LAN­GER@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

Après avoir in­sul­té tout le gra­tin de Hol­ly­wood, l’an der­nier, à la cé­ré­mo­nie des Golden Globes, avec ses blagues trem­pées dans l’acide, on au­rait pen­sé que Ri­cky Ger­vais se­rait dé­cla­ré per­so­na non gra­ta par les or­ga­ni­sa­teurs du ga­la. Or, qui est de re­tour à l’ani­ma­tion des 69e Golden Globes ? Nul autre que Ri­cky Ger­vais.

Ap­pa­rem­ment, les membres de l’as­so­cia­tion de la presse étran­gère de Hol­ly­wood n’ont pas eu leur le­çon après la cé­ré­mo­nie de l’an der­nier du­rant la­quelle Ger­vais s’en était pris sans re­te­nue à Char­lie Sheen, Ro­bert Dow­ney Jr, Tom Hanks et plu­sieurs autres.

Mal­gré l’op­po­si­tion de quelques membres de l’as­so­cia­tion, une ma­jo­ri­té a ap­prou­vé l’em­bauche de Ger­vais pour une troi­sième an­née consé­cu­tive.

Les ac­teurs en no­mi­na­tion pour un Golden Globe ver­ront donc leur sens de l’hu­mour mis ru­de­ment à l’épreuve puisque Ger­vais, qui a ban­ni le mot cen­sure de son vo­ca­bu­laire, a pro­mis d’être en­core plus mé­chant cette an­née.

« Soyez ef­frayés », a-t-il dé­cla­ré ré­cem­ment au Dai­ly Te­le­graph à l’in­ten­tion des ar­tistes qui pren­dront place dans la salle de bal du Be­ver­ly Hil­ton Ho­tel, de­main soir.

SANS RE­GRET

Ori­gi­naire d’an­gle­terre et âgé de 50 ans, Ri­cky Ger­vais s’est fait connaître avec la sé­rie té­lé­vi­sée The Of­fice, qu’il a co­écrit et co­réa­li­sé. Cette sé­rie a d’ailleurs été ré­com­pen­sée de deux Golden Globes, en 2003, et d’un autre, en 2008. Il a aus­si te­nu quelques rôles au ci­né­ma en plus de mon­ter quelques spec­tacles d’hu­mour.

Mais c’est son ani­ma­tion contro­ver­sée des der­niers Golden Globes qui l’a ren­du po­pu­laire comme ja­mais en Amé­rique. En dé­pit des cri­tiques, il n’a ja­mais ex­pri­mé le moindre re­gret pour ses frasques de l’an der­nier. Au contraire, sur le pla­teau du To­day Show, la se­maine der­nière, il a dé­fen­du becs et ongles son ani­ma­tion.

« Je ne sais pas ce que j’ai fait de mal. Qu’est-ce que j’ai dit qui n’était pas vrai ? Char­lie Sheen aime faire la fête et Ro­bert Dow­ney a été en cure de dés­in­toxi­ca­tion. Et c’est vrai. Je ne les juge pas. Je fais des blagues. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.