Jouer la mort dans le res­pect LA PRO­MESSE

At­teint d’un can­cer au cer­veau, Yves Cham­ber­land, le per­son­nage de Ger­main Houde, dans la sé­rie La Pro­messe, vit ses der­niers mo­ments. Le co­mé­dien a ten­té, avec le plus grand res­pect, de re­pro­duire cette triste fi­na­li­té.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Yves Le­clerc YVES.LE­CLERC@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

Ger­main Houde était de­vant la té­lé, mar­di soir, pour vi­sion­ner la pre­mière de la sai­son hi­ver­nale, pré­sen­tée sur les ondes de TVA. Chose qu’il avoue faire ra­re­ment.

« Je vou­lais voir le pro­duit fi­ni et voir le tra­vail ac­com­pli lors du tour­nage des der­nières émis­sions », a-t-il lan­cé au cours d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique.

Le co­mé­dien s’est ins­pi­ré des gens, près de lui, qui ont été at­ta­qués par cette ter­rible ma­la­die. Son père et sa mère sont dé­cé­dés du can­cer.

« C’est quelque chose de très dé­li­cat. J’ai ob­ser­vé leur fa­çon de se dé­pla­cer, de par­ler et de res­pi­rer au fil des an­nées. Le reste, c’est du tra­vail d’ac­teur. J’ai été le plus loin que je pou­vais al­ler. Ça n’a pas été fa­cile », at-il fait re­mar­quer.

DEUIL TER­MI­NÉ

Ger­main Houde a joué plu­sieurs per­son­nages au ci­né­ma et à la té­lé, mais ja­mais il n’avait pris la peau d’un per­son­nage, plon­gé avec au­tant d’in­ten­si­té, dans la spi­rale de la mort.

« On pense à la mort. On pense à ce qui pour­rait nous ar­ri­ver. C’est in­évi­table. Ce fut un ques­tion­ne­ment constant lorsque j’ai tour­né ces épi­sodes. Il fal­lait, par contre, que le mé­tier prenne le des­sus et que je me dé­tache de ça. Il y a tel­le­ment de gens qui meurent d’un can­cer. Je de­vais le faire avec une cer­taine froi­deur et avec res­pect en­vers les gens tou­chés par cette ma­la­die », a-t-il in­di­qué.

Il a vou­lu, dans ces sé­quences très émo­tives, al­ler vers les autres. « Mon per­son­nage sait que la fin est proche. Il sait que c’est ter­mi­né et il tente de ras­su­rer ses proches face à l’ave­nir », a-t-il dit.

Ger­main Houde avoue avoir ter­mi­né le deuil de son per­son­nage et de la sé­rie, qui ren­dra l’âme après sept sai­sons. « Les der­nières émis­sions ont été tour­nées en dé­cembre. Je suis en train de ré­pé­ter pour la pièce Après moi le dé­luge, qui se­ra pré­sen­tée au Théâtre de Quat’sous, à Mon­tréal, en fé­vrier. Je suis dé­jà ailleurs », a-t-il dit.

FILLES DE CA­LEB

Le co­mé­dien, que l’on re­trou­ve­ra bien­tôt sur grand écran dans le film La peur de l’eau, du réa­li­sa­teur Ga­briel Pel­le­tier, tombe à l’oc­ca­sion sur Les filles de Ca­leb, à ART-TV. Il y te­nait le rôle de Ca­leb, père d’émi­lie Bor­de­leau.

« On me parle ré­gu­liè­re­ment de cette sé­rie. C’est éton­nant de voir comment elle a mar­qué les gens. À Stras­bourg, lors de mon der­nier voyage en Eu­rope, des Qué­bé­cois avaient les cof­frets dans leurs ba­gages. Ils les ap­por­taient à des gens là-bas », a-t-il ra­con­té avec fier­té et amu­se­ment.

Ger­main Houde ne s’at­ten­dait pas à ce que cette sé­rie connaisse au­tant de suc­cès, qu’elle sur­vive au test du temps et qu’on en fasse, un jour, une co­mé­die mu­si­cale.

« On réa­lise, lors­qu’on la re­garde à nou­veau, que c’était gran­diose avec les bud­gets de l’époque, les pay­sages, les sites et les dé­cors. Et c’est ce que l’on perd, au­jourd’hui, avec les cou­pures. Et ça, c’est bien mal­heu­reux », a-t-il lais­sé tom­ber. La Pro­messe est dif­fu­sée le mar­di, à 21 h, à TVA.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.