LE PA­RA­DIS DES EXTREMES

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - Lise Gi­guère Agence QMI

Dans quel autre pays peut-on se trou­ver ain­si confron­té aux forces de la na­ture : vol­cans, gey­sers, ca­vernes, gla­ciers, fo­rêts sé­cu­laires, eaux ther­males, bas­sins de boue, fa­laises es­car­pées, vagues ru­gis­santes et fré­quents trem­ble­ments de terre ? Le der­nier en lice (3 sep­tembre 2010) a for­te­ment tou­ché la pe­tite ville de Ch­rist­church. Et l’on doit à ce­lui meur­trier, de 1931, d’avoir to­ta­le­ment mo­di­fié celle de Na­pier, de­ve­nue ca­pi­tale de l’art dé­co à la suite de sa re­cons­truc­tion.

Comme si la pers­pec­tive de voir la terre trem­bler n’était pas suf­fi­sante, les pour­voyeurs d’aven­tures pro­posent une pa­no­plie d’ac­ti­vi­tés : kayak de mer, voile, surf, équi­ta­tion, jet-boat, marche sur les gla- ciers, saut en pa­ra­chute, saut à l’élas­tique, raf­ting sou­ter­rain, zor­bing, des­cente de dunes, sans ou­blier les longues ran­don­nées dans la fo­rêt, au fond des cra­tères, dans les parcs na­tio­naux et, bien en­ten­du, la tour­née des plages et des vi­gnobles. Pas éton­nant que sur les 2,5 mil­lions de per­sonnes qui vi­sitent chaque an­née la Nou­velle-zé­lande, les rou­tards s’y ins­tallent sou­vent pour quelques mois, le temps de faire le tour des deux îles qui la com­posent. Sur l’île du Sud, on re­trouve les Alpes néo-zé­lan­daises et les lieux de tour­nage de la tri­lo­gie du Sei­gneur des an­neaux. Quant à l’île du Nord, sa forme rap­pelle celle d’une raie, ce qui a va­lu à ce pois­son ver­na­cu­laire de jouir de la pro­tec­tion du peuple mao­ri, qui ne l’a ja­mais pê­ché, ni man­gé, le consi­dé­rant comme une sorte de di­vi­ni­té.

À COU­PER LE SOUFFLE

Bien qu’au­ck­land, la plus grande ville du pays, se soit vue dé­cer­ner tout ré­cem­ment le 3e rang des villes où il fait le mieux vivre par l'étude Mer­cer (qui com­pare chaque an­née la qua­li­té de vie dans 221 grandes villes sur les six conti­nents), ce sont les nom­breux cir­cuits per­met­tant de s’en éloi­gner qui at­tirent sur­tout les tou­ristes.

Que l’on uti­lise les vols in­té­rieurs, les trains, les tra­ver­siers ou le très po­pu­laire vé­hi­cule ré­créa­tif, le pay­sage de ce pays riche en contrastes dra­ma­tiques se mo­di­fie constam­ment : vi­gnobles et bonnes tables de la route des vins ; cra­tères de la boucle

vol­ca­nique ; gey­sers de l’ex­plo­ra­tion ther­male, plages aux vagues ru­gis­santes de la route du surf ; dé­gus­ta­tion de fruits de mer, d'huiles d'olive, de vins, de miels et de fro­mages de la Hawke's Bay Food Trail, etc.

Sur la route, peu im­porte où se pose le re­gard, de pe­tites boules de ouate blanche broutent dans d’im­menses es­paces verts, au pied des mon­tagnes, près des fo­rêts ou tout près des fa­laises es­car­pées. On compte en ef­fet 40 mil­lions de mou­tons de 19 es­pèces dif­fé­rentes en Nou­velle-zé­lande, soit 10 par ha­bi­tant ! À leurs cô­tés, de jeunes che­vaux frin­gants ou des vaches ta­che­tées comme des Dal­ma­tiens (les Hol­stein-fri­sonne) rap­pellent que l’agri­cul­ture est une part im­por­tante de l’éco­no­mie néo-zé­lan­daise.

Un voyage en Nou­velle-zé­lande ne sau­rait être com­plet sans la vi­site d’une ferme « ki­wie » (ici, le ki­wi est un fruit, un oi­seau brun noc­turne in­ca­pable de vo­ler et le nom don­né aux Néo-zé­lan­dais) pour as­sis­ter au tra­vail des chiens de ber­ger, par­ti­ci­per à la tonte des mou­tons, goû­ter les pro­duits frais et sur­tout sym­pa­thi­ser avec les Ki­wis dont l’ac­cent par­ti­cu­lier exige toute notre at­ten­tion.

1. Mon­tagnes, douces prai­ries et mou­tons forment un ta­bleau ex­cep­tion­nel. 2. Les plages de la Nou­velle-zé­lande consti­tuent une at­trac­tion tou­ris­tique im­por­tante. 3. La ville d’au­ck­land, vue du vol­can Mt Eden 4. Une Mao­rie montre dif­fé­rentes créa­tions uti­li­taires réa­li­sées par des femmes de sa tri­bu. 5. Les vi­gnobles sont nom­breux en Nou­velle-zé­lande. PHO­TOS LISE GI­GUÈRE

ET COURTOISIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.