Tir et tac­tique au me­nu

Dans le vaste monde des jeux vi­déo Tom Clan­cy, Ghost Re­con se si­tue quelque part entre la pro­gres­sion pru­dente et dis­crète, en so­li­taire, de Splin­ter Cell et l’ac­tion ra­pide et le tir à la vo­lée, en équipe, de Rain­bow Six. Voi­ci un jeu mi­li­taire pour l’an

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Steve Tilley Agence QMI

C’est un goût qui s’ac­quiert, mal­gré que cette fois, Ghost Re­con : Fu­ture Sol­dier cible un au­di­toire moins pa­tient. Heu­reu­se­ment, le jeu fait mouche plus sou­vent qu’au­tre­ment. Comme son nom le sug­gère, l’ac­tion de

Ghost Re­con : Fu­ture Sol­dier se si­tue dans en­vi­ron une di­zaine d’an­nées, alors que les dé­ve­lop­pe­ments tech­no­lo­giques per­mettent d’équi­per les membres des forces spé­ciales d’un dis­po­si­tif de ca­mou­flage op­tique et de vi­seurs à rayons X. Ils contrôlent éga­le­ment des drones qui peuvent lo­ca­li­ser l’en­ne­mi et re­layer ses co­or­don­nées dans l’af­fi­cheur à réa­li­té aug­men­tée du sol­dat.

Ar­més de ces gad­gets de l’ave­nir et d’une so­lide dose de tes­to­sté­rone, notre es- couade de quatre sol­dats ap­pe­lés Ghosts se rend dans un quel­conque pays de l’Asie cen­trale pour mettre à mal les ma­chi­na­tions géo­po­li­tiques de ter­ro­ristes qui ont vo­lé des armes de des­truc­tion mas­sive. Comme c’est le cas de tout jeu globe-trot­ter por­tant le nom de Tom Clan­cy (ils n’ont pas grand-chose à voir avec l’au­teur, outre une ins­pi­ra­tion gé­né­rale et des re­de­vances d’uti­li­sa­tion), on ou­blie par­fois où l’on se trouve, ce que l’on y fai­sait et pour­quoi. Mais es­sen­tiel­le­ment, il suf­fit de suivre les re­pères de pro­gres­sion et de tuer les mé­chants avant qu’ils n’en fassent pa­reil avec nous.

VA­RIÉ­TÉ DES MIS­SIONS

Les 14 mis­sions du jeu ont beau s’en te­nir à une for­mule as­sez ri­gide où l’on pro­gresse sour­noi­se­ment et l’on tire jus- qu’à ce que tout saute, leur va­rié­té re­nou­velle constam­ment l’in­té­rêt. Les joueurs se­ront ac­com­pa­gnés d’un mi­ni char d’as­saut ro­bo­tique à quatre pattes, dans un as­saut contre une basse russe en Arc­tique, ils se met­tront à l’abri der­rière des voi­tures, lors d’une fu­sillade ex­plo­sive en pleine rue, et fe­ront face à la sou­daine et ca­tas­tro­phique panne de leur équi­pe­ment high-tech, alors qu’ils se­ront cer­nés par des en­ne­mis équi­pés de leur propres gad­gets op­tiques.

Lors d’une mis­sion par­ti­cu­liè­re­ment mé­mo­rable, le per­son­nage du joueur, le ser­gent John Ko­zak, in­filtre, en so­li­taire, une pri­son russe éloi­gnée. Pla­ni­fier soi­gneu­se­ment ses dé­pla­ce­ments pour évi­ter de ren­con­trer des pa­trouilles, sans ses équi­piers Ghosts, fait mon­ter en flèche la ten­sion du jeu.

ÉQUI­PIERS TROP BONS

Ce qui nous amène à l’unique pro­blème ma­jeur de Ghost Re­con : Fu­ture Sol­dier, du moins pour ceux qui y jouent en so­li­taire : les équi­piers contrô­lés par l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle sont trop bons.

Au de­gré de dif­fi­cul­té par dé­faut, ces équi­piers vir­tuels ne se font ja­mais bles­ser et peuvent at­teindre à la tête à peu près n’im­porte quelle cible qu’on leur in- dique, même si ce­la im­plique de ti­rer ma­gi­que­ment à tra­vers un mur. Con­sé­quem­ment, le jeu est plus amu­sant lors­qu’on y joue avec trois amis en ligne, tra­vaillant en équipe pour des­cendre si­mul­ta­né­ment plu­sieurs mé­chants avec des tirs syn­chro­ni­sés. Très ex­ci­tant.

Il y a éga­le­ment l’in­évi­table com­po­sante mul­ti­joueurs en ligne, qui largue une par­tie de la na­ture tac­tique du jeu. Plu­tôt cap­ti­vant, mais il n’y a pas de quoi in­ci­ter les in­con­di­tion­nels de Call of Du­ty ou de Bat­tle­field à aban­don­ner leur jeu de tir de choix. Les ama­teurs de longue date de la sé­rie

Ghost Re­con risquent de le­ver le nez sur l’abon­dance de scènes d’ac­tion toutes mon­tées de Ghost Re­con : Fu­ture Sol­dier, mais le jeu de­meure néan­moins une ex­pé­rience plai­sante et gra­ti­fiante, un sa­vou­reux mé­lange de tir dé­bri­dé et de tac­tiques ru­sées.

VER­DICT

Des conces­sions faites aux jeux d’ac­tion et de tir purs et durs pour­raient hé­ris­ser des in­con­di­tion­nels de la sé­rie, mais d’un autre cô­té, Ghost Re­con :

Fu­ture Sol­dier ra­fraî­chit agréa­ble­ment le jeu de tir mi­li­taire par une ap­proche plus stra­té­gique au genre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.