La fa­mille Lun­ga­rot­ti: LA PAS­SION DU VIN

Le Journal de Quebec - Weekend - - VACANCES -

Pour les ama­teurs de vin tout comme pour les pas­sion­nés d’his­toire, cette lo­ca­li­té ta­pie sur une pe­tite butte a donc de quoi ré­pondre à bien des at­tentes et su­jets d’in­té­rêt. La splendeur de ces dif­fé­rents lieux, la qua­li­té et la di­ver­si­té des vins, et, en­fin, la cha­leur de l’ac­cueil plaident pour plus qu’une simple halte à Tor­gia­no.

Créé en 1962 par Gior­gio Lun­ga­rot­ti, agro­nome et vi­ti­cul­teur, le do­maine to­ta­lise au­jourd’hui 250 hec­tares et deux caves de vi­ni­fi­ca­tion. Sur le do­maine, les cé­pages rouges pré­do­minent, avec le san­gio­vese, le ca­naio­lo, le ca­ber­net sau­vi­gnon, le mer­lot, le mon­te­pul­cia­no, le pi­not noir et la sy­rah. Les cé­pages blancs sont le treb­bia­no, le gre­chet­to, le char­don­nay, le ver­men­ti­no et le pi­not gris. Is­sus de cé­pages uniques ou d’as­sem­blages, les vins de Lun­ga­rot­ti forment une vé­ri­table col­lec­tion que les pro­prié­taires des lieux font gé­né­reu­se­ment dé­cou­vrir à leurs hôtes de pas­sage.

UNE AF­FAIRE DE FEMMES

Lun­ga­rot­ti est à présent une af­faire de femmes avec, d’abord, Ma­ria Gra­zia, la veuve du fon­da­teur. Pas­sion­née d’his­toire de l’art, c’est à elle que l’on doit la créa­tion au centre de Tor­gia­no du Mu­sée du vin ain­si que du Mu­sée de l’olive et de l’huile d’olive.

Le Mu­sée du vin, amé­na­gé dans une vaste mai­son moyen­âgeuse, re­trace l’iti­né­raire de la vigne et du vin à tra­vers plu­sieurs mil­lé­naires dans la zone mé­di­ter­ra­néenne.

Les élé­ments ex­po­sés sont uniques et ori­gi­naux. Il s’agit aus­si bien d’am­phores grecques que de vases, de pi­chets, de cruches, d’ou­tils, d’un pres­soir à poutre, de ré­cits his­to­riques, de des­sins, de ta­bleaux, de gra­vures, dont Les Bac­cha­nales de Pi­cas­so, etc.

Les deux filles de Mme Lun­ga­rot­ti, Te­re­sa et Chia­ra, se spé­cia­lisent, elles, dans la vi­ti­cul­ture et l’oe­no­lo­gie, la se­conde as­su­mant la pré­si­dence des di­verses com­pa­gnies fa­mi­liales. Femme sym­pa­thique et pleine d’en­train, Chia­ra Lun­ga­rot­ti pré­side éga­le­ment le Mo­vi­men­to

Tu­ris­mo del Vi­no, une as­so­cia­tion qui re­groupe, à l’échelle de l’Ita­lie, un mil­lier de membres en­ga­gés dans l’oe­no­tou­risme.

HÔ­TEL DE LUXE ET VINOTHÉRAPIE

Pa­ral­lè­le­ment au monde du vin, la fa­mille Lun­ga­rot­ti s’est en­ga­gée dans l’ac­cueil tou­ris­tique. L’une des mai­sons de ferme du do­maine a été conver­tie en mai­son d’hôtes. Mais c’est en pre­mier lieu grâce à l’hô­tel Le Tre Va­selle que la fa­mille se dis­tingue. Il s’agit d’une au­berge de luxe amé­na­gée sur plu­sieurs ni­veaux re­ce­lant, en plus de chambres très confor­tables, quan­ti­té de salles et de sa­lons, tout en har­mo­nie, ain­si qu’une table gas­tro­no­mique.

In­té­gré à l’éta­blis­se­ment, le spa Bel­la Uve met na­tu­rel­le­ment de l’avant les trai­te­ments à base de grappes de rai­sins et de vin. La vinothérapie, c’est le nom don­né à cette tech­nique de re­mise en forme, consiste à ex­ploi­ter les ver­tus an­ti­oxy­dantes du rai­sin et du vin dans le trai­te­ment de la peau, mais aus­si pour amé­lio­rer la cir­cu­la­tion et lut­ter contre le stress.

Entre autres formes de trai­te­ments, il y a no­tam­ment le bain d’une du­rée de 25 mi­nutes dans un grand ba­quet de bois de chêne. Le li­quide est consti­tué d’un mé­lange de vin is­su de san­gio­vese et de jus de rai­sin concen­tré dans le­quel ma­cèrent des feuilles de rai­sin rouge.

AUTRES ADRESSES

À Mon­te­fal­co, dans la ré­gion de l’Om­brie, j’ai ap­pré­cié la vi­site du do­maine Ar­nal­do Ca­prai, une pro­prié­té de 150 hec­tares où pré­do­mine le sa­gran­ti­no, un cé­page rouge au­toch­tone. La gamme de vins du do­maine (rouges et blancs) com­porte une dou­zaine d’éti­quettes. Ar- nal­do Ca­prai pro­duit éga­le­ment une huile d’olive très dé­li­cate.

En Tos­cane, lors de notre vi­site au do­maine Te­nu­ta di Fras­si­ne­to, sis à Ri­gu­ti­no, on pro­cé­dait à la mise en bou­teilles d’une cu­vée. Là, plu­tôt que de s’équi­per eux-mêmes de l’équi­pe­ment spé­cia­li­sé, les pro­prié­taires font ap­pel à une uni­té d’em­bou­teillage mo­bile mon­tée sur un ca­mion. Ce fut ce jour-là une dé­cou­verte pour tous les vi­si­teurs.

Dans ces deux do­maines, la qua­li­té de l’ac­cueil est aus­si, de toute évi­dence, la prio­ri­té des pro­prié­taires.

La cave de la fa­mille Lun­ga­rot­ti se si­tue dans le vil­lage de Tor­gia­no, en Om­brie.

Des am­phores grecques du 3e siècle av. J.-C. au Mu­sée du vin de Tor­gia­no.

Les vignes d’Ar­nal­do Ca­prai, à Mon­te­fal­co, en Om­brie.

Le spa Belle Uve, à Tor­gia­no, pro­pose des trai­te­ments de vinothérapie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.