Le fan­tasme d’un ONE MAN SHOW

Le Journal de Quebec - Weekend - - PLANÈTE WEB - Emmanuel Bilodeau Na­tha­cha Gil­bert

« Ce que j’aimerais faire une fois dans ma vie, ce que je suis en train d’es­sayer de faire, c’est un one man show avec mon propre souffle et mes af­faires. J’ai le goût de vivre ça en ce mo­ment, d’écrire et de me payer ce trip-là. »

C’est du moins ce qu’a an­non­cé Emmanuel Bilodeau, sa­me­di der­nier, alors qu’il était de pas­sage dans le cadre des spec­tacles d’hu­mour de la re­lève, les soi­rées Youp de rire de Saint-Aga­pit, pour ro­der deux nu­mé­ros d’hu­mour. Même si ce n’est en­core rien de concret et même s’il n’a si­gné avec au­cune salle de spec­tacle, le co­mé­dien vise l’au­tomne 2013 pour ren­trer et ro­der son show à Mon­tréal.

Il avoue qu’il est at­ti­ré par le mi­lieu sans tou­te­fois avoir l’in­ten­tion de de­ve­nir hu­mo­riste. « J’ai fait des

shows de théâtre toute ma vie sans di­rec­te­ment par­ler à mon pu­blic. J’ai en­vie d’écrire mes af­faires. Je n’ai ja­mais fait ça. J’ai en­vie de lui par­ler [au pu­blic] et de le faire rire parce que j’aime beau­coup ça. C’est une es­pèce de fan­tasme que je me per­mets de faire.

« Tous les pro­duc­teurs qui m’ont ap­pro­ché m’ont don­né confiance et veulent me pro­duire. J’ai ce­pen­dant dé­ci­dé que j’al­lais me pro­duire moi-même parce que je veux faire une pe­tite af­faire et que je veux gar­der le contrôle de ma pe­tite pa­tente. Je n’ai pas en­vie de m’épar­piller.

« Je ne veux pas de­ve­nir hu­mo­riste et je ne veux pas jouer dans leurs plates-bandes non plus. Je me sens plus hy­bride; donc, je vais faire un pro­duit hy­bride », ajoute-t-il.

AP­PREN­TIS­SAGE

Ac­tuel­le­ment, Emmanuel Bilodeau sou­tient qu’il est tou­jours en pé­riode d’ap­pren­tis­sage. « C’est un mé­tier que j’ap­prends. Je me rends compte que c’est un mé­tier que je ne connais pas et qui m’im­pres­sionne beau­coup. Ça m’in­ti­mide en­core pas mal », men­tionne-t-il.

Pour un pre­mier ro­dage, l’ar­tiste sou­ligne qu’il a bien ap­pré­cié son ex­pé­rience à Saint-Aga­pit. « C’est beau­coup de stress, être seul sur une scène. J’ai ra­re­ment vé­cu ça, dans ma vie, d’avoir la res­pon­sa­bi­li­té du texte et de l’in­ter­pré­ta­tion. Je suis ve­nu tout seul avec mon char et là, je re­pars tout seul. C’est beau­coup de so­li­tude et de stress pour pas grand-chose, mais c’est le fun », a-t-il lan­cé en riant. Emmanuel Bilodeau conti­nue­ra de ro­der ses nu­mé­ros au cours de l’été. Il se pro­dui­ra pro­ba­ble­ment dans un bar de Qué­bec tout juste avant le Grand Rire. Pour se pré­pa­rer à Juste pour rire, il pren­dra la route vers les îles de la Ma­de­leine afin de pré­sen­ter son nu­mé­ro sur la mort.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.