DES RÔLES PLUS LÉ­GERS POUR CÉ­LINE BON­NIER ET CLAUDE LE­GAULT

Cé­line Bon­nier et Claude Le­gault sor­ti­ront de leurs per­son­nages ha­bi­tuels dans la nou­velle co­mé­die dra­ma­tique Un sur 2 qui fe­ra ses dé­buts cet au­tomne sur les ondes de TVA.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Yves Le­clerc Le Jour­nal de Qué­bec

Connu pour ses rôles par­ti­cu­liè­re­ment in­tenses de por­tier et de po­li­cier trou­blé dans Mi­nuit le soir et 19-2, Claude Le­gault fe­ra un re­tour à la co­mé­die avec la sé­rie Un sur 2.

Le co­mé­dien a joué des per­son­nages plus lé­gers dans le pas­sé avec ses pré­sences dans 450, che­min du Golf, An­nie et ses hommes, Dans une ga­laxie près de chez vous et Tout sur moi.

« J’avais en­vie de jouer dans une co­mé­die et de faire quelque chose d’un peu plus lé­ger que d’ha­bi­tude. Je ne suis pas l’homme d’un seul style de jeu. Je suis ca­pable de jouer en of­fen­sive, en dé­fen­sive et même d’être gar­dien de but. J’aime la co­mé­die », a lan­cé Claude Le­gault lors d’un en­tre­tien.

Un sur 2 ra­conte l’his­toire de Mi­chel (Claude Le­gault) qui dé­cide de re­ve­nir à la mai­son après avoir lais­sé sa conjointe, Luce (Cé­line Bon­nier), pour une autre femme.

« Il est par­ti en voi­lier du­rant trois mois avec sa nou­velle conquête et il se rend compte tout à coup que celle qu’il aime vrai­ment est celle qu’il a aban­don­née. Un sur 2 traite de l’amour après une rup­ture. Est-ce que c’est pos­sible de re­col­ler les mor­ceaux avec l’« ex », les pa­rents, les amis et l’en­tou­rage fa­mi­lial? » a-t-il ra­con­té.

Mi­chel a plein de bonnes in­ten­tions, mais il réa­li­se­ra que sa mis­sion se­ra loin d’être fa­cile et évi­dente.

DIS­TRI­BU­TION

Ca­mille Fel­ton, Paul Sa­voie, Ge­ne­viève La­roche, Claude Des­pins, Ma­rie Charlebois, Kath­leen Fortin et Da­niel Tho­mas com­plètent la dis­tri­bu­tion de cette nou­velle sé­rie écrite par Do­nald Bou­thil­lette et Da­niel Chias­son.

« Jouer la co­mé­die est quelque chose qui est aus­si dif­fi­cile que de jouer des per­son­nages in­tenses, trou­blés et tor­tu­rés. Je di­rais même que c’est plus dif­fi­cile », a-t-il lais­sé tom­ber.

Claude Le­gault re­trou­ve­ra Cé­line Bon­nier avec qui il a tour­né le film French Kiss de Syl­vain Ar­cham­bault en 2011.

« J’avais ado­ré cette ex­pé­rience et c’était ten­tant de jouer à nou­veau avec elle », a-t-il fait re­mar­quer.

Claude Le­gault a ter­mi­né ré­cem­ment le tour­nage de la té­lé­sé­rie Mon meilleur ami qui se­ra pré­sen­tée l’hi­ver pro­chain, à Sé­ries+, et il en­tre­pren­dra à la fin de l’été ce­lui très at­ten­du de la deuxième sai­son de 19-2.

FI­NI LES FILLES POQUÉES

Cé­line Bon­nier, contrai­re­ment à Claude Le­gault, n’a pas eu l’oc­ca­sion de jouer sou­vent la co­mé­die de­puis le dé­but de sa car­rière.

« J’ai eu beau­coup de rôles de dro­guées, de poquées et de filles mal en point. Je suis très contente de pou­voir en­fin jouer quel­qu’un de plus équi­li­bré. J’ai fait un per­son­nage un peu plus far­fe­lu dans le film French Kiss, mais c’était ce­lui d’une femme cé­li­ba­taire sans en­fant. Ce­lui de Luce dans Un sur 2 est ce­lui d’une femme qui est très res­pon­sable. C’est un beau per­son­nage », a-t-elle lais­sé tom­ber lors de la pre­mière jour­née de tour­nage de cette nou­velle sé­rie.

Cé­line Bon­nier avait aus­si ai­mé son ex­pé­rience avec Claude Le­gault dans French Kiss.

« C’est très fa­cile de jouer avec lui. C’est un bon par­te­naire et il est très gé­né­reux. Tout le monde me di­sait que j’étais pour ap­pré­cier mon ex­pé­rience avec lui avant le dé­but du tour­nage de French Kiss et ce fut le cas », a-t-elle dit.

Cé­line Bon­nier n’a pas fait beau­coup de té­lé au cours des der­nières an­nées, sauf pour le rôle de Gi­na McC­rae dans la sé­rie Les res­ca­pés, qui ne re­vien­dra pas après deux sai­sons, et quelques pré­sences dans le té­lé­ro­man 30 vies.

Elle se­ra très pré­sente cet au­tomne avec Un sur 2 et la nou­velle sé­rie Uni­té 9 de Da­nielle Trot­tier ( La pro­messe et Em­ma) qui se­ra dif­fu­sée à Ra­dio-Ca­na­da.

« Ce sont deux pro­jets très dif­fé­rents. Je n’ai pas tour­né à mon goût au cours des der­nières an­nées et j’avais en­vie d’en faire da­van­tage. Je pense avoir fait le tour avec les per­son­nages dif­fi­ciles et c’est main­te­nant le temps de jouer la co­mé­die. Je pense que je suis ren­due là », a-t-elle fait sa­voir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.