Les mul­tiples fa­cettes de Sher­lock Holmes

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Me­dia­film.ca

Le fin li­mier an­glais créé par sir Ar­thur Co­nan Doyle en 1887 a de tout temps été très pré­sent au grand et au pe­tit écran, le plus sou­vent dans des adap­ta­tions fi­dèles de ses en­quêtes ori­gi­nales. Mais en pa­ral­lèle, ce per­son­nage fas­ci­nant a ins­pi­ré au fil des dé­cen­nies cer­taines re­lec­tures in­so­lites, amu­santes ou ex­tra­va­gantes. En voi­ci quelques-unes, pour ac­com­pa­gner la pa­ru­tion en DVD cette se­maine du Sher­lock Holmes - Le Jeu des ombres de Guy Rit­chie, et la sor­tie il y a près d’un mois du deuxième cof­fret de la sé­rie de la BBC Sher­lock, ver­sion contem­po­raine des ré­cits de Co­nan Doyle.

LE FRÈRE LE PLUS FUTÉ DE SHER­LOCK HOLMES (1975)

Écrite, réa­li­sée et in­ter­pré­tée par Gene Wil­der ( Fran­ken­stein Ju­nior), cette pa­ro­die dé­bri­dée des aven­tures du cé­lèbre dé­tec­tive met en fait l’ac­cent sur les ex­ploits de son jeune frère (une pure in­ven­tion!), qui a en­fin une oc­ca­sion de prou­ver sa va­leur en dé­cou­vrant qui se cache der­rière le cam­brio­lage du bu­reau d’un mi­nistre de la reine Vic­to­ria. L’hu­mour par­ti­cu­lier de Wil­der, par­fois sub­til, sou­vent gro­tesque, s’avère tou­jours sur­pre­nant, et l’in­ter­pré­ta­tion d’en­semble est fort ré­jouis­sante.

SHER­LOCK HOLMES AT­TAQUE L’ORIENT-EX­PRESS (1976)

Dans cette co­mé­die po­li­cière de Her­bert Ross ( Foot­loose), Sher­lock fait équi- pe avec le psy­cha­na­lyste Sig­mund Freud, chez qui il était ve­nu trai­ter sa dé­pen­dance à la co­caïne, pour re­trou­ver une des pa­tientes de ce der­nier, kid­nap­pée par de mys­té­rieux cri­mi­nels. La ren­contre entre ces deux per­son­nages cé­lèbres, l’un fic­tif et l’autre ap­par­te­nant à l’his­toire, donne lieu à des dé­ve­lop­pe­ments in­tel­li­gem­ment hu­mo­ris­tiques en même temps que mou­ve­men­tés. Ni­col William­son ( Ex­ca­li­bur) com­pose un Sher­lock Holmes fort cré­dible, aux cô­tés des ta­len­tueux Alan Ar­kin ( Lit­tle Miss Sun­shi

ne) et Ro­bert Du­vall ( Le Par­rain).

LE SE­CRET DE LA PY­RA­MIDE (1985)

En 1870, John Wat­son, étu­diant en mé­de­cine, se lie d’ami­tié avec Sher­lock Holmes, un confrère de col­lège su­pé­rieu­re­ment in­tel­li­gent. En­semble, ils se mettent à en­quê­ter sur des dé­cès mys­té­rieux liés à une secte se­crète. Bar­ry Le­vin­son ( Rain Man) or­chestre avec beau­coup d’adresse et de rythme cette ren­contre ima­gi­naire à l’ado­les­cence des deux hé­ros de Co­nan Doyle. Quelques passages hal­lu­ci­na­toires pro­fitent de tru­cages brillants et l’en­semble est en­ro­bé d’un hu­mour pince-sans-rire de bon aloi. Les jeunes in­ter­prètes jouent le jeu avec le mé­lange vou­lu de convic­tion et d’amu­se­ment.

BASIL, DÉ­TEC­TIVE PRI­VÉ (1986)

Cette fois, c’est par le biais de l’ani­ma­tion ani­ma­lière que l’illustre dé­tec­tive se voit ré­in­ven­té. Ce­lui-ci est en ef­fet per­son­ni­fié par une sou­ris nom­mée Basil (al­lu­sion à Basil Ra­th­bone, qui a maintes fois in­car­né Sher­lock Holmes à l’écran), char­gée d’en­quê­ter sur l’en­lè­ve­ment d’un fa­bri­cant de jouets. Pro­duc­tion Dis­ney oblige, l’ani­ma­tion est de qua­li­té et la mise en scène fort ef­fi­cace. Sou­li­gnons que par­mi les co­réa­li­sa­teurs, on re­trouve John Mus­ker et Ron Cle­ments qui, avec La Pe­tite Si­rène et Ala­din, ont contri­bué à re­don­ner un sé­rieux coup de jeune au stu­dio de Mi­ckey à l’aube des an­nées 1990.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.