Ini­mi­table Liza

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Marc-an­dré Le­mieux MARC-ANDRE.LE­MIEUX@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

Un seul glous­se­ment suf­fit pour dis­si­per les doutes : Liza Min­nel­li est bel et bien à l’autre bout du fil. L’ini­mi­table icône vient de pous­ser un éclat de rire dont elle seule semble avoir le se­cret. Une en­vo­lée aus­si conta­gieuse que puis­sante, qui pour­rait illu­mi­ner les plus grandes salles de Broad­way. La chan­teuse, co­mé­dienne et dan­seuse amé­ri­caine a ré­cem­ment don­né ren­dez-vous à quelques jour­na­listes qué­bé­cois pour dis­cu­ter de son pre­mier pas­sage au Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de jazz de Mon­tréal.

Pe­tit ré­cit d’une conver­sa­tion par­fois dé­cou­sue, mais ô com­bien di­ver­tis­sante avec la cé­lèbre fille du réa­li­sa­teur Vin­cente Min­nel­li et de l’ac­trice Ju­dy Gar­land. En­ter­tai­ner un jour, en­ter­tai­ner tou­jours… Peu im­porte le su­jet trai­té, Liza Min­nel­li parle d’une voix sac­ca­dée. Elle suit son propre rythme. L’Amé­ri­caine de 66 ans ne s’em­bar­rasse pas des ques­tions à dé­ve­lop­pe­ment. Si sa ré­ponse se ré­sume en deux mots, ain­si soit-il.

« Mon­tréal est l’une de mes villes pré­fé­rées! », s’ex­clame-t-elle d’en­trée de jeu. Ah oui? Pour­quoi ai­mez-vous tant notre ville? « À cause de l’am­biance! », s’ex­clame-t-elle. Mais en­core? « J’aime la beau­té des lieux. Peu im­porte où on se trouve, la vue est à cou­per le souffle… Et les gens sont très ac­cueillants. »

Le der­nier pas­sage de Liza Min­nel­li à Mon­tréal re­monte à 2006. La di­va avait par­ti­ci­pé aux cé­ré­mo­nies de clô­ture des Out­games au Stade olym­pique. Se rap­pelle-t-elle l’évé­ne­ment? « Je me sou­viens que j’avais eu beau­coup de plai­sir à chan­ter, mais aus­si à me ba­la­der dans les rues. On me di­sait: “Vou­lez-vous vous re­po­ser?” Et moi, je ré­pon­dais: “Non! Je veux me pro­me­ner!” Je vou­lais sor­tir et vi­si­ter la ville. C’est tout ce que je vou­lais faire! »

UNE LONGUE AT­TENTE

Liza Min­nel­li compte plu­sieurs fans au Qué­bec. Par­mi eux, ci­tons le co­fon­da­teur et di­rec­teur ar­tis­tique du Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de jazz de Mon­tréal, An­dré Ménard. Ce der­nier a in­vi­té l’étoile ca­li­for­nienne à plu­sieurs re­prises de­puis les dé­buts du ren­dez-vous en 1980. En avril, le vice-pré­sident de l’équipe Spec­tra avait par­ta­gé son en­thou­siasme avec le Jour­nal. « On es­saie de la boo­ker de­puis tel­le­ment long­temps! Ça ne fonc­tion­nait ja­mais. Le ti­ming n’était ja­mais bon. On lui a fi­na­le­ment mis le grap­pin des­sus! »

En en­tre­vue té­lé­pho­nique, Liza Min­nel­li confirme les dires d’an­dré Ménard. « J’ai tou­jours vou­lu ve­nir, mais mon ho- raire ne le per­met­tait pas: soit je tra­vaillais à l’ex­té­rieur, soit je tour­nais dans un film. » À la Place des Arts, miss Min­nel­li pro­po­se­ra un ré­ci­tal axé sur les titres de son der­nier al­bum stu­dio, Confes­sions, sor­ti en 2010. Épau­lée par son fi­dèle pia­niste, Billy Stritch, l’in­ter­prète de ta­lent y re­prend 14 stan­dards amé­ri­cains dans une fac­ture in­ti­miste. At­mo­sphère qu’elle ten­te­ra de re­pro­duire sur scène avec six mu­si­ciens. Au pro­gramme: les in­con­tour­nables At Last, If I Had You et All the Way. Liza pro­fi­te­ra aus­si de l’oc­ca­sion pour en­ton­ner quelques airs fi­gu­rant sur Live at the Win­ter Gar­den, l’al­bum live d’un concert da­tant de 1974 lan­cé au prin­temps. « J’ai ga­gné un prix To­ny pour cette pres­ta­tion », men­tionne-t-elle.

UNE SURVIVANTE

Ce n’est un se­cret pour per­sonne: Liza Min­nel­li a connu de graves en­nuis de santé. Le plus sé­rieux d’entre eux étant sans contre­dit une en­cé­pha­lite vi­rale, une in­flam­ma­tion du cer­veau po­ten­tiel­le­ment mor­telle, contrac­tée au tour­nant du mil­lé­naire. À l’époque, les mé­de­cins lui avaient dit qu’elle ne re­trou­ve­rait pro­ba­ble­ment ja­mais l’usage de ses jambes. « Je ne les croyais pas, ra­conte-t-elle. Ma tête me di­sait: “Il doit y avoir un moyen.” C’est ce que mon père me ré­pé­tait sans cesse quand j’étais pe­tite. » Liza dit être sor­tie plus forte de cette pé­riode sombre. « Je sais main­te­nant que je peux sur­vivre à tout. Je n’ai ja­mais pen­sé à la dé­faite. Je sa­vais que je pou­vais vaincre cette chose. » Avis aux mé­lo­manes qui se­raient ten­tés de croire que Liza ne pousse plus la note avec au­tant d’aplomb: « dans le cadre de ma ré­ha­bi­li­ta­tion, j’ai consul­té les meilleurs pro­fes­seurs de chant, des gens qui sa­vaient ce qu’ils fai­saient. Ils m’ont ap­pris à chan­ter comme il fal­lait, sans que je doive mo­di­fier mon timbre de voix. Et je n’ai eu au­cun pro­blème de­puis ce temps. » Liza Min­nel­li : En concert le jeu­di 5 juillet à la salle Wil­frid-Pel­le­tier de la Place des Arts.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.