TOM­BER EN AMOUR DE­VANT LA CA­MÉ­RA

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

À l’écran, An­drew Gar­field et Em­ma Stone sont le couple ico­nique for­mé par Pe­ter Par­ker et Gwen Sta­cy. À la ville, les deux ac­teurs de L'ex

traor­di­naire Spi­der-Man sont tom­bés dans les bras l’un de l’autre de­vant les ca­mé­ras de Marc Webb. Quand la réa­li­té re­joint la fic­tion... Isa­belle Hontebeyrie Agence QMI Les ta­pis rouges et pre­mières de L'ex­tra­or­di

naire Spi­der-Man se suivent et se res­semblent de­puis quelques se­maines. An­drew Gar­field et Em­ma Stone y ap­pa­raissent sou­riants, com­plices et pas­sion­né­ment amou­reux.

« C’est l’his­toire d’amour que j’ai pré­fé­rée dans Spi­der-Man », a dit Em­ma Stone à Londres. « Les scènes d’amour étaient tel­le­ment dif­fi­ciles à tour­ner », s’est ex­cla­mé An­drew Gar­field à Pa­ris avec un hu­mour très pince-sans-rire, le bras au­tour de la taille de sa douce.

PRE­MIER AMOUR

« J’ai ado­ré Gwen, son his­toire est épique et tra­gique à la fois. Elle est vrai­ment to­ta­le­ment amou­reuse de Pe­ter. Je suis ren­trée dans mon per­son­nage en re­vi­vant et en res­sen­tant à nou­veau les émo­tions d’un pre­mier amour, avant qu’on ait vé­cu une peine d’amour. C’est un amour très pur, à la vie et à la mort. Je vou­lais désap­prendre tout ce qui m’était ar­ri­vé en amour et re­com­men­cer ce par­cours. Je vou­lais avoir 17 ans de nou­veau ! », a ex­pli­qué Em­ma Stone, qui, avant ses au­di­tions, ne sa­vait pas qui était Gwen Sta­cy puis­qu’elle n’avait ja­mais lu les bandes des­si­nées !

C’est d’ailleurs lors de cet es­sai qu’Em­ma Stone a ren­con­tré An­drew Gar­field pour la pre­mière fois. « C’est l’un des meilleurs ac­teurs avec les­quels j’ai tra­vaillé. J’ai im­mé­dia­te­ment su que je pour­rais ap­prendre beau­coup grâce à lui. Le fait de de­voir me his­ser à son ni­veau de jeu jour après jour m’a fait gran­dir énor­mé­ment. »

Avec un pe­tit rire, An­drew Gar­field a ex­pli­qué qu’il s’était sen­ti « plus en sé­cu­ri­té lors des scènes d’ac­tion que des scènes d’amour. »

« Les scènes ro­man­tiques sont com­pa­rables à une chute libre. Il faut qu’elles soient spon­ta­nées, libres et par le fait même ter­ri­fiantes. Un pre­mier amour est la chose la plus ef­frayante qui puisse nous ar­ri­ver, ain­si que la plus ex­ci­tante parce que les en­jeux sont énormes. Les scènes d’amour font donc plus peur que les scènes d’ac­tion... et il ne faut pas ou­blier que c’est parce qu’Em­ma est très im­pres­sion­nante ! »

Le réa­li­sa­teur Marc Webb a aus­si eu son mot à dire sur la re­la­tion entre Em­ma Stone et An­drew Gar­field, il n’a ces­sé de sou­li­gner à quel point les deux ac­teurs fai­saient des étin­celles et à quel point la chi­mie entre eux était ex­cep­tion­nelle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.